Under-Kitsch sauce Mahâbhârata

Comme j’avais pris mon lundi pour aller à la soutenance de thèse d’Oli. J’en ai profité pour aller au Queen hier soir, avec Florian, Henri, Charles et Pierre-Julien. Je m’attendais à un chouette dimanche « Over Kitsch », et au lieu de cela bof bof… la boite était « vide », l’ambiance mollassonne et la Galia nous a sorti une voix caverneuse et d’outre-tombe assez flippante (mais comique !). On aurait dit une vieille trav qui aurait abusé de la gitane maïs. Apparemment la période d’exam pour les étudiants, et la semaine avant noël, le froid etc. Bref, Paris était totalement vide, et le Queen ne faisait pas exception. Je ne sais pas si c’est pour cela que l’ambiance n’était pas plus chaleureuse, ou si les gens n’étaient pas les mêmes ou manquaient d’entrain.

J’avais été beaucoup plus enjoué la dernière fois, donc je pense que c’est vraiment une question de conjoncture. ;-)

Le Queen

Nous avons tout de même passé une bonne soirée, et puis la musique était sympa, ainsi que les largages massifs de confettis blancs (ambiance neigeuse) qui nous recouvraient presque. J’y ai même rencontré le mythique et disparu blogueur « Bradshaw » qui avait une bonne mine, et l’air de s’amuser (ça m’a rappelé notre première rencontre ubuesque).

Au Queen le dimanche, on retrouve depuis dix ans les mêmes remix de certains titres apparemment immortels, dont le fameux « Human Nature » de Sweet Drop sur lequel j’ai du danser un bon millier de fois en boite.


Human Nature – Sweet Drop

Rhaaaaaaaa ça n’a pas pris une ride, et puis que de souvenirs ! Par contre, j’avais toujours pris la partie chantée pour un truc vaguement arabisant, dont personne n’a jamais réussi à bien saisir les paroles. Seulement, je sais carrément bien m’entourer quand je sors môa, et vous savez que j’aime discuter de choses et d’autres dans les endroits les moins appropriés. La nana pousse la chansonnette, et je vois le visage extatique de PJ s’exclamer un truc (avec le volume sonore, je ne comprenais pas, mais il avait l’air très heureux). Je me rapproche et il me dit tout sourire : « C’est le Mahâbhârata !!!! ».

:croa:

Voilà, voilà, je sors au Queen avec un type qui reconnaît un passage en sanskrit quand il en entend un. Moi je dis que c’est vachement classe. Donc « Human Nature » reprendrait un extrait du film éponyme de Peter Brook (j’ai adoré ce film, et suite à cela le Mahâbhârata m’a toujours fasciné).

Aujourd’hui, j’ai eu un peu de mal à me lever à l’heure, et j’ai urgé pour ne pas arriver en retard à la soutenance du Docteur Oli. C’est un fait, et niveaux d’excitation à l’appui, le sieur Oli a aujourd’hui reçu les lauriers mérités de ses trois dernières années de labeur.

Le pot de soutenance, c’était un vrai Paris-Carnet ! Nous avions la présence exceptionnelle de la sémillante Frédoche, mais aussi de Bip, Nij, Henri, Ron, Dragonstreet, Jul, et le grand, le seul et l’unique Ceteris Paribus ! Que du bon quoi. ;-)

17 Commentaires

  1. « Moi je dis que c’est vachement classe » : t’es qd même drôlement snob! :lol:
    Juste par curiosité, c’était quoi, le sujet de la thèse ? (j’adore les titres de sujet de thèse)

  2. Ah bon, mais vous saviez que c’était le texte de la chanson ?? (Parce que le bouquin, comme je l’ai écrit, oui je connaissais…)

    Alice> On peut pas dire ça ici, tu comprends pour éviter le googlage…

  3. Les paroles de la chanson en question viennent de la bande sonore du film « Le Mahabharata » mis en scène par Peter Brook…
    Version acapella sur le cd original

  4. et dire que j’ai parlé à Matoo… ça me forcera à lire ce blog plus souvent.
    J’ai récupéré le grand, le seul et l’unique Ceteris Paribus pour la tournée des bars!

  5. Un grand merci au Matoo, qui me permet enfin de mettre un titre sur ce super morceau ! Après des années de quêtes désespérée (oui, je sais, je me désespére pour un rien), j’ai enfin un réponse. Qui a dit que les blogs ne servait à rien !!

  6. « Parce que le bouquin, comme je l’ai écrit, oui je connaissais… »
    Hommage à toi, vénérable grand Maitre de la Sagesse, d’avoir écrit ce si remarquable Mahabharata ! (et merci aussi de m’avoir appris le titre de ce morceau qui me rappellent tant de délicieusses pipes dans des backs …):roll:

  7. Matoo, t’es nul, honte sur toi ! Ceci dit, quitte à être précis, je dirais même, au vu des paroles, que cet extrait pourrait fort bien être tiré de la Bhagavad-Gîtâ, bien que cela demande à être vérifié… :cool:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages