Livre 8 – I

[…] Si tu as donc exactement compris où tu en es, ne te soucie plus de ce qu’on peut penser de toi, mais contente-toi de vivre le reste de ta vie, quelle qu’en soit la durée, comme le veut la nature. Réfléchis donc à ce qu’elle veut, et qu’aucun autre souci ne te distraie. […]

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

12 Commentaires

  1. belle pensée que j’aimerai bcq aplliquer avec  »application » lol. Mais je crois qu’un peu de maturité sera nécessaire pour pouvoir mettre a profit cet adage de marc-aurèle!:blah:

  2. En même temps pour comprendre ce que veut la nature, il faut passer toute sa vie plongé dans les livres, dans la méditation et dans l’étude comme l’a fait Marc Aurèle… Et c’est quand qu’on fait la fête?:langue:

  3. Moi je ne sais pas ce qu’elle veut la nature, mais ce que je sais, c’est plus on se raproche d’elle, plus on devient soi.
    Pensée Marcel Dugomier livre 28 – chapitre 2 – paragraphe 4 – 10e phrases :lol:

  4. C’est pas la faute de Marc Auréle mais la nature est devenue un concept tellement fourre-tout, vague et polémique que je vois difficilement comment on peut tirer un message clair de cette pensée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages