Prends-moi avec ton bac+8

Asbel évoque un mag gay qu’il a trouvé dans le milieu toulousain : « Prends-moi », il en note un passage assez édifiant d’opacité. En effet, on trouve le texte complet sur le site web du mag, et cela reste un peu obscur (mais je suppose que ça donne le côté arty qu’ils recherchent)… Par contre le site n’est pas inintéressant, les témoignages sont disponibles en audio, il y a des commentaires aux articles etc. Ce n’est pas cheap… A suivre.

5 Commentaires

  1. En fait, ce texte n’est pas du tout obscur tendance arty. A la première lecture, je me suis dit : « c’est marrant, on dirait un psy ». Effectivement, en cliquant sur le nom de l’auteur, on voit qu’il est psychiatre…

    Il semble obscur car il présuppose une assez bonne connaissance de mécanismes psychologiques et sociopsycho : narcissisme dérivé en ‘toute-puissance’ fantasmée (« ça ne m’arrivera pas à moi »), influence des pratiques du groupe et ce d’autant plus que les pratiques du groupe vont à rebours de celles de la société, etc.

    Le seul passage un peu bizarre à mon sens est celui de la « pieta ». Un lacanien trouverait amusant que le mot employé pour parler du rapport mère-fils dans l’exemple est « con-densation » :langue:… qui a cependant aussi un sens psy.

    Fais lire le texte à Mélie, je suis sûr qu’elle le trouvera très clair :mrgreen:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages