Plan tél à Bollywood

Hier, j’ai encore eu ce qu’on appelle dans mon boulot un « call », en plus c’était un « worldwide marketing meeting » à propos d’un sujet terriblement stratégique, et qui va révolutionner le monde (comme à peu près tous les deux mois). Ainsi, une dizaine de gugusses, dont moi, ont papoté aux quatre coins de l’espace intersidéral. Un peu comme dans une histoire de Toto, il y avait trois français, trois américains, un indien, un japonais et un israélien. C’était l’après-midi, mais les japonais ça ne les dérange jamais (enfin ils n’osent pas dire le contraire) d’être en « call » à minuit.

J’étais dans un bureau face à face avec une collègue qui était aussi un « attendee » à ce truc. Et puis, ça a commencé… et là il faut bénir l’invention de la touche « secret » de ces téléphones perfectionnés de la NASA (au moins), qui ont tellement de touches et de fonctionnalités qu’il faut un BAC+5 pour savoir composer un numéro. Donc nous avons appuyé sur « secret » en nous disant : « Oh naaaan pas luiiiii ! ». Et j’ai commencé à glousser, car je ne tiens jamais longtemps avec Monsieur Janup. Voilà un exemple d’une ancienne conversation que j’avais enregistrée (Devil inside !) un autre jour. Et vous savez quoi, bah il quasiment dit la même chose, MOT pour MOT !!

J’étais connecté sur la messagerie interne, et du coup j’ai commencé à discuter avec Alex (mon pote et aussi collègue). Je ne sais pas pourquoi, car ça n’avait rien à voir avec le « call », mais nous avons parlé cul pendant tout le temps que j’entendais l’autre baragouiner ses « tremendous features for this future generation killer apps ». Pendant ce temps là, ma collègue surfait allègrement sur des sites de vacances. D’ailleurs, c’est fou le nombre de gens qui passent du temps à butiner les sites web d’agences de voyages.

Et de temps en temps, j’entendais un « Matthew ?? », et donc je me réveillais, j’ôtais le « mute » du téléphone, et je balançais : « I totally agree, but we do need some more metrics and a better strategic vision, or the whole process will be too confusing for us to build a comprehensive and coherent marketing plan. » ou un truc ressemblant. :mrgreen:

Et entre temps, j’échangeais de passionnantes tirades sur la sodomie avec Alex. Qui fait quoi, comment, tout ça… les dernières techniques à la mode, les conseils des spécialistes, etc. Ensuite on a dérivé sur la qualification et quantification de la propension à être actif ou passif. Des « metrics », encore !!! Qu’est-ce que 70% actif et 30% passif ? Comment inverser une tendance ? Comment grappiller des points dans les sondages ? A quels critères peut-on se fier pour construire une échelle qui accepte des précisions du genre : 62/38 ?

Bref, pendant un moment je me sentais dans une situation assez surréaliste… ;-)

Mais bon, parfois elles sont bien ces conférences téléphoniques mondiales, mais là… nan. Et puis Janup, je dois l’appeler demain pour bosser avec… et j’en tremble d’avance… En plus parfois je me mets à prendre son accent pour lui parler, sans le faire exprès !!!

31 Commentaires

  1. Pipi de rire !!
    Pareil pour l’histoire de l’accent. J’ai une amiequ’à un accent simplement pourri, et bé quand on parle ensemble en anglais je finis par lui parler avec son accent. C’est un de mes atouts en langues étrangères lol le mimétisme. Mais c’est vrai que des fois… lol:rigole:

  2. :langue:Pas mal, je fais le coup à une de mes chefs quand elle m’appelle des heures durant le soir, quand j’ai finis de travailler officiellement mais qu’officieusement je n’ai pas encore « pointé » à ses yeux.. pour mettre au point la stratégie du lendemain que l’on a répétée (une bonne dizaine de fois la veille et l’après midi même..) Bref, je vais finir par resilier mon telephone et devenir injoignable :petard:

  3. Formidable!
    Parfois je rêve que les appels pros que je recois en pleine nuit soient « organisés » en conférence à l’avance et que je puisse « zapper » leur contenu…
    Au contraire, c’est plus souvent au mauvais endroit, au mauvais moment (en soirée, au milieu de mon sommeil ou pire au milieu de rejouissances nocturnes…:censure: etc.) et il faut alors rester concentré pour pas dire trop de conneries (« Eeeeeeuh, arrêtes tu me mords là [au monsieur à côté] – Quoi hein, non je te disais arrête l’alarme au bord de la console [au monsieur au téléphone] » :mrgreen:

    Au fait, oui, comment renverse-t-on la tendance alors?

  4. Ben on se mare bien apparament au taf!

    heu a ben je devrais rien dire moi je suis plus sur le net qu’autaf, telellement je m’ennuid e rien avoir a faire!

    en tout cas bonne tranche de rire avec ce poste! thanks mister matoo, when you are ready to work with Janup?

    sorry my english is very bad!

  5. J’ai eu le malheur d’écouter les 72sec du discours de cet énergumène….pfiou….y’en a qui sont vraiment payé à rien dire (et à mal le dire!). :blah:
    J’espère pour toi que tu parles rarement boulot!:boulet:

  6. Matoo, tu peux donner mon mail à ta collègue qui surfe sur les sites de vacances, j’ai plein de choses à lui proposer….:langue::pompom::pompom:

  7. Quand on a eu un premier ministre déclarant que le « yes needs the no to win against the no »… Ou jacques Delors parlant anglais comme mireille mathieu… on ne se moque plus de nos amis bollywoddiens… :doute:

  8. Je vois que dans le privé, on ne se gène pas!!!:lol: Puff! Et dire qu’on critique toujours les fonctionnaires d’être toujours en pose café! :dodo: Ou va t-on M. Sarko, si le privé commence à ce comporter comme ça???:mrgreen:

  9. J’ai reconnu ton interlocuteur. En fait le mec à l’autre bout du fil est un comique canadien qui s’appelle Raj Binder. Va voir sur YouTube et tu comprendras que tu n’es qu’une victime de plus de cet humoriste talentueux !

  10. Mr. Janup n’a pas lu les Pensées :
    « Parler, soit au Sénat, soit à n’importe qui avec décence et distinctement ; se servir d’un langage sain. »

    As-tu déjà joué au « bullshit bingo » pendant ces conf calls idiotes ? Il s’agit de décider à l’avance de 5 mots débiles ; le 1er qui arrive à les placer dans la conversation a gagné.

  11. Ed> Je l’ai encore eu au téléphone cet aprème, et je t’assure que ce n’était pas un humoriste au bout du fil. Et pourtant j’étais hilare…
    :rigole:

  12. Je bosse dans un labo pharmaceutique, au marketing international, et c’est exactement pareil. Cet espèce d’anglais « globish » qui n’a que peu à voir avec Oxbridge, la Queen ou la BBC, j’appelle ça l’anglais Arafat (désolé, pas très politiquement correct). Vous entendriez nos réunion (l’accent mais aussi, et plus inquiétant, le contenu), vous seriez affligés.
    En tout cas, merci à toi, Matthieu, pour cette tranche de rigolade.
    Et vive les corporates, les plus grands comiques à leur insu.
    Bruno, un nouveau fan de ton blog

  13. Moi pendant les call je lis les blogs, mais pas les blogs gay hein, plutôt les blogs techniques/informatique ;o) Et c’est un peu comme toi, des fois j’entends « ämericckk » (« Aymeric » dit par un anglais :p), et là je fais genre j’ai suivi la conversation : « yes yes I totally agree ! » :ok:

    J’adôôôôre mdr !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages