Carrrrramba, encore raté !

Alors que la première année, je m’étonnais d’être encore là et je faisais un bilan enjoué de cette timide expérience, la seconde je réalisais in extremis que j’avais grandit, puis l’année dernière je consultais les aruspices en vue d’un bon présage, et cette année alors ? Eh bien tout simplement, j’ai raté la date de trois jours. :mrgreen:

Oui, oui, depuis le 3 avril dernier, cela fait quatre ans que je blogue. Je sais que cette manie décompter les choses ne sied pas à tout le monde, mais moi c’est tout à fait mon genre, j’aime beaucoup compter les années, et fêter les anniversaires. L’âge d’un blog est quelque chose qui n’est pas anodin car on est toujours persuadé qu’on ne va pas pouvoir/vouloir faire ça très longtemps. Et je rentre justement dans cette phase où je m’interroge sur cette pratique hautement addictive, chronophage et jouissive. Après quatre ans, je me retrouve dans la situation ambiguë où j’ai l’impression d’avoir tout dit, et même répété certaines choses, mais aussi finalement avec plus de sujets que je n’ai de temps pour les développer. J’ai toujours une centaine d’idées de posts, d’anecdotes de la vie qui me font sourire et que j’aimerais partager, de réflexions plus ou moins intéressantes ou pertinentes, et cette envie que je contrains de me livrer encore plus sur mes travers, ma famille ou mes petites pérégrinations introspectives.

La contrainte vous savez bien d’où elle vient, il y a déjà un peu de pudeur (tout de même), et aussi des gens qui lisent et commentent et qui ostensiblement ne m’aiment pas beaucoup (hu hu), et qui aussi ostensiblement ont pu me chercher des noises. Et pourtant je n’arrive pas à me cacher derrière un pseudo ou bien à ne pas mettre mes vraies informations derrière mon nom de domaine, ou bien à ne pas mettre ma sale gueule en proue du blog. Non, j’ai toujours été féru de web, mais avec un médium aussi virtuel, je trouve qu’il est au contraire salutaire d’y cultiver des choses vraies, concrètes et authentiques. Etre soi. Evidemment cet espace est personnel, et cela me casserait les couilles qu’on puisse me googler et tomber ici (ce qui n’est pas le cas, j’y veille aussi bien que j’y peux), et que cela puisse me nuire alors professionnellement ou autre. Par contre, qu’on connaisse ici mon vrai nom, bah ça me paraît juste normal et évident.

J’écris moins depuis quelques temps, car je suis submergé par mon boulot, et très agréablement occupé avec mon Doudoudidouwaaaah, mais je conserve tant bien que mal cette habitude d’écrire quotidiennement. J’aime cette gymnastique et elle me parait être un exercice vraiment sain, en plus d’un véritable plaisir. Comme tous les blogs, j’ai de bonnes périodes, et puis de moins bonnes, et des carrément nulles, mais ce n’est pas grave. Je sais que mon inclassabilité et ma singularité sont ma meilleure arme pour rester à ma place, juste tout petit dans mon coin à moi que j’aime.

Et si parfois, je peux vous faire plaisir lorsque vous lisez des trucs ici, rhoooooo comment je suis content. Juste ça, c’est génial.

Et puis quand je reçois une carte postale d’un pote avec ça :

Carte postale "blogostar"

Ou bien le sms d’un autre qui m’indique :

sms "je kiffe les mitochondries"

Et aujourd’hui, je reçois un cadeau qu’on peut sans rougir caractériser d’idoine. :mrgreen:

Jeu narval !

Eh bien, c’est reparti pour un tour, sans hésitation.

Evidemment, je vais peut-être fermer mon blog dans deux heures, ou le mois prochain, ou je ne sais quoi. Aucune garantie, aucun engagement ni de mon côté, ni du vôtre. Mais c’est gratuit. Et c’est sincère.

39 Commentaires

  1. Eh oui ! Tu as tout a fait raison p’ti Matoo !!
    En fait en te lisant… Je me suis dit mais c’est bien sur ! Tu as exactement la philosophie du blog que je recherche depuis la création du moins !
    Je me prosterne à vos pieds mon maitre !!
    Tu te prends pas la tête, tu est toi et voila le secret de ta longévité qu’on espère tous ENORME !!

    Ps !: Non ce n’est pas de la lèche…. hihihi ! Il vient juste de m’ouvrir un peu les yeux !! Merchi ! :rigole::rigole:

  2. 4 ans, c’est « vieux » dans la blogosphère, enfin plus tout jeune… J’en suis à 2 ans et j’ai l’impression que ça fait déjà une éternité ! ;-) Et j’ai envie de continuer à… venir ici régulièrement lire ce que tu continueras à y mettre !

  3. Ho mon dieu le jouet narval ou tu peux empaler les bibifocs !!!!
    Mais ou c’est que tu as trouvé ça matoo !!! :love:
    (PS : Bon anniversaire bloguesque quand même !)

  4. J’ai découvert ton blog il n’y a qu’ en juillet dernier depuis je le lis tous les jour avec un plaisir toujours renouvelé. Et j’ai lu ensuite ton blog depuis le début. Je n’ai qu’une envie qu’il dure plus longtemps que moi. Bon anniversaire

  5. J’adore la lettre de délation avec des petits ronds à la place des points sur les i. Toute de suite, ça fait penser à l’écriture de quelqu’un de très mature. Ou alors à une gamine de 12 ans. ^^’

  6. On comprend maintenant pourquoi les koalas on disparu de la banquise.
    Joyeux bloganniversaire surtout, continue c’est toujours un plaisir de te lire.

  7. C’est vrai que je te lis assiduement mais je ne dis jamais que j’aime beaucoup ce que tu ecris et que ca m’a decide a me mettre a bloguer (bon on parle pas des memes choses), bref: « J’aime beaucoup ce que vous faites, Matoo! »:love:
    …et l’ete approche, on va pouvoir sortir les « solaires » :pompom:

  8. Heureux d’apprendre que l’aventure continue. Certe sans la lecture régulière de ton blog ma vie aurai quand-même un sens, mais avouons le il y manquerai quelque chose. Je crois que l’essentiel du plaisir de tenir un blog tient en l’écriture bien plus qu’au nombre de visiteurs. Sur mon blog je comptabilise avec peine une trentaine de lecteurs par mois et franchement ça ne me dérange pas, je ne fait rien pour améliorer mon score. J’y trouve du bonheur à écrire.

  9. « Et si parfois, je peux vous faire plaisir lorsque vous lisez des trucs ici, rhoooooo comment je suis content. Juste ça, c’est génial. » : J’aime comme tu le dis. C’est quelque chose que j’ai découvert en me mettant à bloguer quoique d’une façon un peu dissidente (puisque thématique et en y mêlant un brin de fiction quand ça tombe), je ne m’attendais pas à un tel sentiment d’utilité (ni à être autant lue même si c’est probablement sur une micro échelle par rapport à toi). Je continuerai je pense coute que coute (en plus que sans le faire exprès je suis partie sur un thème principal quasiment inépuisable).

    J’aime aussi ce que tu rappelles d’une liberté absolue d’aucun engagement, même si je suis toujours triste et parfois inquiète (quand aucune explication ne l’a annoncé) lorsqu’un blog que j’aimais lire quand je pouvais ferme soudain, voire pire, est totalement supprimé.

    Si tu cessais, en plus que le plaisir de te lire qui disparaîtrait, me manquerait et sans doute à bien d’autres quelque chose que tu fais mieux que personne à savoir indiquer ce qui se passe d’intéressant chez les autres, une note remarquable, un point de vue, une réapparition, quelque chose ou quelqu’un à défendre, une discrimination à dénoncer …

    J’espère que tu auras envie de continuer longtemps.

  10. MERCI Mattoo, Tu n’imagines pas ce que tu peux représenter pour un vieux solitaire ! Tu apportes de la vie, de la jeunesse, de l’ardeur . Ce blogquadra est précieux.
    QUe tu sois un écrivain est évident, et aussi qu’il n’y a qu’une main. On te reconnait tout de suite……….
    Tu es un conteur, un griot de ton quartier et de tes amis, sans parler de ta famille, qui s’inscrit dans mon folklore personnel grace a toi, avec cette façon de vous serrer contre les autres malgré les discussions voire les bagarres. si chaude !
    Je m’arrette, j’espère que tu vas continuer tant que cela te nourrira et nous aussi.
    Un Hug bien collé d’un inconnu reconnaissant
    Gracian

  11. Ouiiin !!! L’a tout changé, le blog à Matoo !!! L’a plus sa tronche, les dessins, les mitochondries…

    Sérieusement, même si je ne commente pas toujours – mais que dire sur « ma poubelle sent le sperme » ou sur le moignoning ? – je te lis chaque jour avec un énorme plaisir ! A un point tel que, ce matin, j’ai cru que j’avais perdu ton blog pour cause de piratage…

    Mon Matoo à moi prisonnier d’un flibustier, pris en otage ? NAAAN ! C’EST PÔ POSSIB’

    Et, cet après-midi, je te retrouve… changé, mais fermement décidé à continuer.

    YOUPI !

  12. Et worship au comment de l’année LOL « Tu n’imagines pas ce que tu peux représenter pour un vieux solitaire ! Tu apportes de la vie, de la jeunesse, de l’ardeur »…Raaa matoo le hardeur :o)

  13. La lettre anonyme, c’est quand même pas mal. Soit l’auteur est volontairement modifié son écriture pour ne pas être reconnu, soit il a dicté la lettre e à sa gamine qui triple son CM2 (auquel cas c’est un bel exemple éducatif), soit il c’est vraiment son écriture.

    Mais bon, une chose est sûre : il manque de références historiques. Une lettre comme ça, ça se signe « Un bon Français ». Il y a des traditions qui se perdent.

    Je plaisante, mais en réalité, quand j’ai lu ça, mon estomac est venu flirter dangereusement avec mes amygdales.

    Bon anniversaire bloguique.

    Je t’embrasse,

    Bruno.

  14. merci Matoo pour ce plaisir chaque jour de te découvrir :tu es le premier de ma liste à moi que je consulte tous les matins;-) et c’est en partie gràce à toi que j’ai commencé mon tout petit blog

    Régale-nous encore longtemps

  15. Tout abord, bon bloganiversaire et que ce blog vive encore longtemps! Pour ta minuscule brève sur la réouverture du blog de ‘Ron », visiblement y a pas gand chose à lire…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages