Homonymie helvète

Je m’appelle Mathieu B., mais on ne peut pas dire que mon nom de famille soit très commun. Il est même plutôt rare en France, même si l’on en trouve quelques occurrences, puisqu’il est algérien. S’il existe donc peu d’homographes, on trouve cependant quelques homophones qui se prononcent à l’identique, mais ont une orthographe beaucoup plus « française ». D’ailleurs, les fautes dans l’écriture de mon patronyme sont légion, que ce soit par l’administration ou par mes amis.

Hummm donc je ne veux pas écrire mon nom de famille, donc on va m’en inventer un… Disons que je m’appelle : Mathieu Dumatooblog. Voilà, parfait. :mrgreen:

Dans son travail, mon ami Diego parle tous les jours à des banquiers du monde entier. Et ce matin, c’est un suisse d’une grande banque helvète qui lui a passé un coup de fil. Diego devant le rappeler, il lui demande ses coordonnées, et d’abord, bien évidemment, son nom et son prénom.

Et voilà que le petit suisse (ah ah) lui répond stoïquement avec l’accent qui fleure bon l’Emmental : Mathieu Dumatooblog. Diego reste interdit, et pense avoir mal compris : « Vous pouvez répéter s’il vous plait ? ». Mais l’autre persiste et signe : « Mathieu Dumatooblog ». Et là Dieg se demande s’il n’a pas été piégé, et si je ne suis pas au bout du fil. Mais bon me faire passer pour un banquier suisse avec l’accent suisse, c’est quand même TRES fort pour moi. :petard:

Une troisième confirmation, qui doit commencer à faire douter le financier de la santé mentale de son interlocuteur, achève de conforter l’existence de mon homonyme ! Et l’épellation de son email précise encore la nature de cette coïncidence. Ce monsieur s’appelle « Matthieu Dumatoublogue » et non « Mathieu Dumatooblog » ! Diego a donc pu recouvrer son calme et son professionnalisme, et il m’a tout de suite passé un coup de fil pour me prévenir.

J’ai donc quelque part en Suisse un homophone qui gagne grave de la thune de sa mère, sa race. J’en suis ravi. Et vous aussi j’en suis sûr. ;-)

(Pfff, je suis en pleine rédaction de mon post de l’année 2006, comme 2005 ou 2004, et ça me faaaatigue, mais l’exercice est tellement intéressant pour moi, que je m’y mets à donf.)

11 Commentaires

  1. Oh, certains noms non français sont tout aussi rares bien que fort connus. Moi par exemple, j’ai un nom de grande marque de sac à main, payé rubis sur l’ongle à l’administration (en changeant quelques lettres, en commençant par la fin, on passe du nom de famille le plus plouc et misérable de la planète à un nom de grand standing qui impressionne dans les salons de thé) . J’aurais pensé que c’était assez répandu comme nom, ben en fait pas du tout, nous sommes très peu à le porter.

    Bon, sinon, quels diminutifs utilisés pour ton prénom? Matt (classique)? Mattie (follasse)? Mama (maternel)? Titi (animalier ET follasse)? Matthew (international)? Matoo (star)? :boulet:

  2. Churchill: oui, mais il veut pas le taper pour pas que les moteurs de recherche ne pointent ici si qqun fait une recherche sur son nom. Enfin, je crois…:book:

  3. Les dix noms les plus répandus, rien de mieux pour l’anonymat quoique quleques problèmes avec les organismes de prêt, si l’un disparaît, l’autre paie ! Homonymie avec un banquier tu aurais pu trouver pire, c’est de la délinquance chic ! ;-)

  4. En tapant le nm de ma mère sur Google, on tombe sur une tombe avec l’inscription gravée dans le marbre. Ca fait bizarre. Quant à moi le jour où j’aurai un homonyme est loin d’être venu ! :rigole:

  5. moi quand on tape mon nom et mon prénom dans google, on tombe droit sur ma fiche copain d’avants :boulet:, mais heureusement sur aucun de mes sites :D

    j’aime bien le choix du nom à particule quand même, dumatooblog c’est la classe :lol:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages