Livre 9 – XL

Ou les Dieux n’ont aucun pouvoir, ou ils ont un pouvoir. S’ils n’ont aucun pouvoir, pourquoi pries-tu ? Mais s’ils ont un pouvoir, pourquoi ne les pries-tu pas de te donner de ne rien avoir à craindre des choses de ce monde, de n’en désirer aucune et de ne jamais t’affliger pour aucune, au lieu de leur demander que telle chose t’advienne ou ne t’advienne pas ? […]

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

5 Commentaires

  1. C’est l’éternel débat du défi lancé à Dieu (aux dieux ?). S’il est si puissant pourquoi les hommes souffrent-ils ? Et s’il n’est pas puissant, alors pourquoi lui vouons-nous un culte (certains d’entre nous en tout cas) ? Il est trop facile de répondre que Dieu est puissant mais qu’il ne fait que ce qu’il veut, qu’il juge et récompense au mérite. Quoi, il ne suffirait pas de demander pour obtenir ? Mais alors à quoi sert-il d’être Dieu si le bonheur nous reste inaccessible ? :book:

  2. tiens, j’aurais bien vu aussi en ce jour un extrait de la fable des grenouilles qui réclamaient un roi :mur:

    je ne suis pas d’accord avec marc aurèle sur ce coup là, la capacité de ressentir des emotions face aux choses qui se produisent devant soi, c’est ce qui nous sauvera d’un immobilisme et du mépris de la souffrance d’autrui. ( de tout temps, j’entends, pas seulement aujourd’hui ). Ca n’est pas la voie la plus facile, mais assurément devant le miroir le matin, ça donne une sensation d’équilibre :mrgreen:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages