Starlight, Starbright, Starman !!

Le week-end s’est terminé comme il avait commencé… dans les putains d’embouteillage de mes deux ! Aaaaaaaaaaaaaaaaah ! Quel cauchemar… Nous sommes partis à 19h, et au final c’était complètement bouché autour du fameux péage de Saint-Arnoult. Résultat, nous sommes arrivés sur Paname vers 3h du matin. Et ensuite, le temps de ramener mes voyageurs, dont Fabien surtout qui ose habiter en périphérie (Nan mais dans le Neuf-Trois carrément !), et de tourner dans mon quartier pour trouver une place, je me suis couché vers 4h.

Tout cela, sans oublier qu’en revenant de Pavillon-sous-Bois sur une belle nationale à quatre voies limitée évidemment à 50 km/h, j’ai eu une illumination matutinale. Oui, d’un seul coup alors que je rentrais cahin-caha avec ma conduite de pépé, j’ai eu un éblouissement. Une lumière céleste a jailli du néant et m’a éveillé à une autre vérité. Je n’étais plus seul, dorénavant il sera toujours avec moi… Bref, je me suis fait flasher à 63 km/h (d’après ce que j’ai vu juste après le cheufla) comme la grosse buse que je suis. Putain, fais chier !

Mais bon, ce n’est qu’une petite ombre sur ce radieux week-end prolongé grâce à l’hospitalité d’Alex, et à la bonne humeur et composition de tous (météo bretonne incluse). Ikare, notre sex-bomb préférée, a déjà bien résumé nos activités… De vrais ados entre séance de spiritisme où il ne manquait qu’Elvira pour l’animation, une sortie en forêt où nous avons joué à nous faire peur (Et c’était réussi putainsamèrecommentjaipéfli !), des loup-garous, Jungle Speed, du bouquinage, du discutage plus ou moins scabreux et philosophique, des balades bretonnes, des crêpes au nutella, les autokaraokés improvisés etc.

Et évidemment, quand on part quelque part, il faut qu’on aille rendre visite à nos copines du coin. Donc, nous devions absolument retourner au Starman dont nous gardions tous un excellent souvenir. Finalement, neuf d’entre nous s’y sont rendus, et nous avons retrouvé là- bas Zep, Toon et même LaKgole !! Ah c’est toujours aussi cool de rencontrer de visu des personnes qu’on lit et on apprécie depuis longtemps. La boite n’est pas le lieu idéal, mais certainement le plus incongru qui soit, et donc j’adore ça. D’ailleurs la prochaine fois, on ira discuter dans la backroom, ce sera encore plus fucked-up. :mrgreen:

Cette backroom que nous avons investi à plusieurs reprises pour prendre l’air… Mais oui, je vous jure madame !!! (Ne jurez pas, Marie-Thérèse !) C’est là qu’il faisait le plus frais, tandis que dans la salle principale les miroirs ruisselaient de cette chaleur humaine surabondante et fumante. D’ailleurs même Audrey nous y a rejoint, et nous poussait même à y aller pour s’oxygéner un peu.

On a retrouvé la même hard-house pas très bien mixée, mais finalement très agréable, avec des passages discos ou rétros vraiment bâclés, mais plutôt drôles. Par contre, choc suprême pour des tapioles parisiennes, quand ils passent Madonna, eh bien il ne se passe… rien. Truc de oufs ! On a eut droit à « Hung-up » pour l’entrée d’un gâteau d’anniversaire ! Mein gott ! :gene:

Le retour fut un peu plus calme qu’à l’aller, car il faut que je précise une idée de jeu très amusante, que j’ai expérimenté alors que je roulais vers le Starman. Mes trois voyageurs, Baptiste, Audrey et Seb, ont concocté un Jungle Speed, avec pour Totem une brique de jus de pomme, agrémentée de vodka (pour donner du goût), coincée entre les deux sièges avant. Et donc à un minutage donné, il s’agissait de se saisir de la brique en premier pour boire… en premier ! Cela donnait une curieuse tension dans la bagnole, ou pour une fois, personne ne parlait, et faisait semblant de ne pas regarder la pendulette électronique qui servait de déclencheur. Et au moment, où je m’y attendais le moins, BAAAAAAAAAAAAH trois oufs qui sautent sur la brique entre les deux sièges en criant.

La seconde fois, j’ai eu très peur, et je crois qu’il s’agit d’un jeu peu compatible avec la sécurité routière.

Ce qui est bien avec ces courts séjours c’est que c’est trop court justement, et qu’on regrette de ne pas rester plus. Mais c’est finalement aussi bien, car on se taperait certainement sur le système si on restait plus longtemps. J’aime bien ces petites échappées qui soudent des relations, et nous permettent de mieux nous connaître. Et puis, que c’est beau la Bretagne !

Herbes du Pouldu

13 Commentaires

  1. Serieux il ne se passe rien quand Madge passe? :doute:
    C’est quoi ces taque-mottes de tapioles de Province? (Elles sont soit timides-inhibees-psycho-rigides ou alors elles sont en denial):help:

  2. coucou la pannetonne! je vois que l’on s’amuse bien :) !! Moi qui croyais que le Jungle (speed) était du poppers!… :help: ANYWAY! Bisous!

  3. Ça a l’air d’avoir été un super week-end… vous me donnez envie ! Qui sait, c’est possible que je flâne vers Paris en cette fin du mois de Juin… pourquoi pas pendant la Gay Pride… mais j’en reparlerai :mur:

  4. Je compatis pour le flash… pour avoir été moi-même flashé à 57km/h. Le top dans l’histoire, c’est ce qui est écrit en petits caractères sur le PV, juste en dessous de la vitesse officielle… « 52km/h » pour moi, avec correction selon la marge d’erreur. JOie! Donc lis bien les petits caractères, histoire de te réjouir toi aussi! :langue:

  5. Biensût qu’elle est belle la Bretagne! Bienvenu dans ma contrée, mon morbihan, mon lorient, mon guidel, mon quimper, mes stations d’autoroute (comme Montdevert)…;-) Au moins, vous avez pu tous constater que le mythe du « il pleut tout le temps en bretagne » est faux et archi-faux!
    Il ne faut pas hésiter à y revenir car il y plein de supers coins sympas à voir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages