Aime-moi por favor !

Lucía Etxebarria est une des romancières dont les oeuvres me parlent le plus, il se produit toujours des trucs dingues dans ma tête et dans mes tripes quand je la « lis » une fois de plus. Le bonheur est renouvelé à chaque relecture, mais il n’égale jamais la découverte de ses nouvelles intrigues, personnages et son style que je révère. Cette movida et ce ton résolument féministe, ou plutôt humaniste car être féministe ce n’est rien d’autre, font de ses livres de vrais « trucs de meufs », introspectifs, délurés, passionnés et complexes. Mais ça me parle tellement !

Et là « Aime-moi por favor ! » (pas très bien traduit à mon avis, « Una historia de amor como otra cualquiera » c’est plutôt « Une histoire d’amour comme les autres ») est un extraordinaire kaléidoscope de tout ce que cet auteur peut créer. En effet, il s’agit d’un recueil de nouvelles qui sont donc autant de situations et de « visions du monde » de Lucía Etxebarria. Et quel bonheur, de goûter pour quelques pages ces histoires que l’auteur nous confie avoir entendu de la bouche de ses amies. Du coup, ces anecdotes « mises en littérature » respirent la sincérité, le vécu et l’authentique. Ce sont des femmes, toutes les femmes, celle d’hier, d’aujourd’hui et même de demain (un des récits est un texte de SF), qui sont ainsi exposées et racontées par la plume alerte de l’auteur.

Elle évoque des femmes maltraitées et incomprises, des femmes trompées ou bafouées, mais aussi des amantes éconduites ou dominatrices, des bourgeoises esseulées, des lesbiennes schizophrènes (arf), des prostituées, des femmes qui s’essaient à la sorcellerie pour fabriquer des philtres d’amour, etc. Bref, il s’agit d’un vertigineux panorama de la féminité contemporaine, avec ses affres et ses particularités, qu’elles soient économiques, sociales, politiques ou psychologiques.

Lire un livre de Lucía Etxebarria, c’est se plonger dans des univers typiquement almodovariens, avec un style et des situations qui fleurent bon la péninsule ibérique et la Movida. L’amour, l’amitié, la loyauté, la famille, le sexe, la beauté, le talent, l’ambition et toutes les contingences que l’on peut imaginer, se bousculent et nous interrogent. L’auteur met ainsi en exergue beaucoup de circonstances dramatiques, terriblement réalistes, qui évoque une condition féminine borderline, mais tout en gardant espoir et confiance.

Aime-moi por favor ! - Lucía Etxebarria,

5 Commentaires

  1. Un homme qui a du goût !
    Je partage le tien pour Etxebarria, elle me parle et parle pour moi, et je ne vais pas tarder à lire ces nouvelles bien que je trouve le titre français ridicule.

  2. Ses livres sont extrêment mal traduits, en espagnol ça passe mais en français c’est à se demander aprfois si ça n’a pas été traduit par un truc online tellement c’est lourd.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages