Arrêt sur Images s’arrête

Je parle pas très souvent de télévision, ce n’est pas vraiment mon truc et je ne regarde que très peu de chose à la téloche. Mais j’avais évoqué un des rites familiaux du dimanche, lorsque je suis chez mes parents, qui consiste à regarder les guignols et « Arrêt sur Images ». Apprendre que France 5 a sonné le glas cette dernière émission me peine terriblement. Je la regardais souvent en diffusion en ligne sur le site de l’émission, et à chaque fois, quel qu’en soit le thème d’ailleurs, je trouvais que c’était passionnant. Il me suffisait de tomber dessus par hasard pour irrémédiablement être scotché jusque la fin.

Tant pour le traitement de l’information, la remise en question de l’émission elle-même (j’avais adoré les « Arrêts sur Images » sur « Arrêts sur Images » afin de décrypter leurs propres abus et dysfonctionnements intrinsèques), l’intelligence et la distance avec laquelle les sujets et les intervenants étaient considérés, les révélations qui m’ont éclairé sur une kyrielle de faits télévisuels, mais aussi pour Daniel Schneidermann ou David Abiker que j’aime beaucoup, j’étais un fan de cette émission. Il s’agit d’ailleurs du programme le plus vieux de la chaine.

Je ne suis pas du genre à m’accrocher aux vieilleries ou aux habitudes, au contraire j’aime le changement, l’évolution et c’est vrai qu’il faut se renouveler, même si « ça marche très bien comme ça ». Mais « Arrêt sur Images » était devenue une véritable émission d’utilité publique, et qui avait sa place sur une telle chaine de télévision. Il n’y a aucun équivalent dans le PAF, et on perd un des rares programmes qui redonnent toutes ses lettres de noblesse au journalisme du petit écran.

Merde alors !

31 Commentaires

  1. Ça m’attriste aussi cette suppression.
    Non pas que je regardais tous les dimanche mais de temps en temps quand je tombais dessus, j’aimais bien.
    On dirait que le contrôle de l’information par le Sarko est en marche… :hum:

  2. C’est cela l’état Sarkozy : empêcher l’analyse, souvent des plus fines, du discours qui est poudre aux yeux.
    L’intelligence de cette émission tient dans le décryptage des discours télévisuels. Avec une telle émission, le mensonge est moins possible…
    Il suffisait pourtant, avant l’élection, de regarder l’histoire récente en Italie. Berlusconi n’a pas fait autre chose que ce que Sarkozy est occupé à faire : installer des « amis surs » aux postes de direction des chaînes de télévision.

    Peut-être faudrait-il que des Français lancent une pétition ?
    Comme Belge, cela me semble plus difficile, mais je m’y associerais volontiers.

  3. Je n’ai pas toujours aimé l’émission, par moment Daniel Schneidermann me gonflait prodigieusement, mais au moins il y avait un vrai contenu, souvent pertinent et des invités qui ne sont pas ceux que l’on voit habituellement et fréquemment plus intéressants que les analystes qu’on voit partout. Bien dommage, en effet. Schneidermann a été interviewé ce matin sur France Inter sur cet non-reconduction, l’excuse de la chaine serait : « Arrêt sur image est une bonne émission, mais elle a douze ans et elle est vieille ».

  4. Une des rares émissions intelligentes disparaît, un des rares contre-pouvoirs face à la manipulation des médias par les politiques. A peine quelques semaines après l’accès au pouvoir de Sarkozy… même en faisant des efforts, je ne parviens pas y voir une simple coïncidence.

  5. C’est vraiment dommage, c’est l’une des meilleurs émissions et une des rares raisons que j’ai de regretter la télé française. Au passage, sachez que Schneidermann, Abiker et leurs compagnons sont aussi sur le BigBanBlog.

  6. Pas mieux que tout ce qui est dit dans ton billet et dans les commentaires!Qu’ils suppriment Ruquier (qui finalement ne va peut etre pas arreter « on a tout essaye ») je m’en fiche! Mais « Arret sur image » je suis vraiment…degoute!

  7. Bien que je regarde cette émission, il y a t’il vraiment un fait vérifier qu’il s’agit d’un coup du nouveau président à lire les précédents commentaires ?

    En tout cas à te lire non.

    Mais c’est bien sûr, il faudrait une émission arrêt sur le blog pour décrypter tout cela.

    Bonne soirée ;-)

  8. Le poil à gratter que représentait cette émission pour le PAF va vraiment manquer. C’était une émission qui sortait vraiment du lot, même avec son côté parfois un peu chiant on en ressortait toujours avec l’impression d’avoir appris quelque chose sur la façon dont les médias et leur public fonctionnent. Un contrepouvoir disparait, c’est vraiment grave.

  9. De toutes façons c’était prévisible, avec ou sans Sarko;
    France 5 marche depuis bien longtemps déjà sur les pas de discovery et consors.
    Ce qui donne une chaîne soi-disant culturelle au contenu de plus en plus cheap.

    On est loin de l’époque des débuts ou France 5 ressemblait encore un peu à Arte.

  10. C’est le moment de faire un « maximum de buzz !!! »

    Merci et bravo pour ton analyse de la situation, Matoo.

    Un fan d’ASI et BBBlogueur.

  11. Le concept existe ds d’autres pays (cf. la dre) et sera repris par France 5.

    Schneidermann une victime de Sarkozy ? il aurait représenté une menace pour le pdt ? Chirac a passé le relais à Sarkozy, responsable de tte la misère du monde. keskifopa entendre !

    12 ans !! Rien ne justifie une telle durée sans modification notable de l’émission. Même Drucker :lol: change régulièremt ses émissions. Y’a que Sevran pour pousser des cris dès qu’on change un cheveu :lol: de son émission. Schneidermann est un conservateur angoissé :lol: :shock: , un peu râleur, c là le pb. Il s’est entouré de chroniqueurs convenus comme David Abiker :salut: (que je visionne en x8). L’émission était fossilisée, il faut savoir se renouveler ou laisser la place aux autres.

    France 5 n’est pas Arte. A part ASI, je ne regarde jamais cette chaîne qui nous assome avec ses zouzous. Faut pas attendre qu’une chaîne de Bernadettes nous fassent de la qualité.

    Les émissions de tv sur la tv ont de l’avenir, je ne me fais pas tellemt de souci là-dessus. La description de ce qui va remplacer ASI ressemble un peu à du Morandini, en + « pédagogique » sans doute.

  12. ça parait incroyable,bientôt 19.000 signatures (+1000 en 1 heure)
    Mais non,tous les français ne sont pas des veaux!!!
    C’est bien rassurant:-)

  13. Schneidermann était déjà dans le collimateur d’un petit milieu journalistique depuis longtemps. Cette émission ne tenait que par la personnalité de son animateur qui se bornait à toujours laisser des ouvertures en ne cédant jamais à la facilité des entendements de base.

    Il a eu le don de laisser s’auto-décridibiliser nombre de cadors de l’information qui, s’ils étaient des pros incontestés du show, se retrouvaient vides d’explications quant-à leurs choix éditoriaux et rédactionnels.

    Remettre en question son travail n’est facile pour personne mais encore plus difficile pour certains journalistes visiblement, dommage.

    Une chose est sûr, Sarko ou pas, il devient de plus en plus difficile d’échapper à une forme mutagène de pensée unique. :help:

  14. machaut > « France 5 n’est pas Arte. A part ASI, je ne regarde jamais cette chaîne qui nous assome avec ses zouzous. Faut pas attendre qu’une chaîne de Bernadettes nous fassent de la qualité. »

    Arte est une chaine culturelle, France 5 a pour vocation première d’être pédagogique. Pour éviter d’être assomé par les Zouzous, il suffit de zapper, voire d’éteindre la télé (et je ne dis pas ça parce que je suis accroc à Midi les Zouzous, hein, enfin presque pas…). Et puis juger de la qualité d’une chaîne qu’on dit ne jamais regarder, oui, bien sûr.

  15. Je suis particulierement déçu que cette émission prenne fin, elle m’apportait une sorte de crédit sur l’idée que tout n’est pas pourri puisqu’on décryptait, on analysait, on mettait le doigt sur…

    Il y aura d’autres mutilations… Nous ne devons pas prendre du plaisir dans les critiques.

    Michel

  16. IVAN SKOPAN, JRI pour TF1 mort mitraillé en octobre 1993 en filmant la prise de la TV russe à Moscou avec P Bourrat.
    Le jour mème D Schneidermann écrit dans le Monde
    que les équipes de TV française ne sortent pas de leurs bureaux.
    Daniel Schneidermann ne c’est jamais excusé….

  17. http://arret-sur-images.heraut.eu/

    Signer cette pétition si vous n’êtes pas d’accord.
    C’est une émission très riche et rare qui disparaît ne la laissons pas disparaître.
    Une émission critique, on en a besoin pour décrypter tous les aspects de cette société.
    C’était l’émission la plus intelligente que je connaisse.
    Ca me dégoutte de voir ça…

    PS: Je copie colle ce post sur tous les forum car même moi je n’était pas au courant que cette émission disparaissait.
    Devinez d’où je l’ai appris… De Canal+ . Merci les chaîne française publique de nous caché ça. En tout cas vous ne vous n’êtes pas gêné de déclarer au monde entier la fin du jeux de télé réalité de TF1 (Le Royaume) !!!

  18. Arrêt sur Images avait un public non-français mais FRANCOPHONE voire FRANCOPHILE qui appréciait au plus haut point sa liberté de ton, sa diversité et la qualité des collaborateurs.

    Il est clair qu’on était pas d’accord avec le contenu ou la tonalité tout le temps. A Chacun de juger, c’était même son propos, FAIRE RÉFLECHIR.

    Il est évident même vu de Lisbonne c’est à dire à 2000km de Paris, que la liquidation de l’émission et de son animateur constituent un dommage « collatéral » de l’arrivée au pouvoir de Sarkozy. Ce dernier concentre via son parti une bonne partie des institutions politiques mais tend aussi à concentrer l’attention des médias via la concentration des médias par patrons de presse amis.
    Personnelement, je la suivais d’abord par le hertzien puis par le NET avec DÉLECTATION.

    Quelle leçon de liberté d’espression démontrée à tant de personnes (d’autres pays aussi !!!). Merci, Mr D.S.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages