Métropolitique

Citation de Benjamin Franklin dans le métro

« Those who would give up Essential Liberty to purchase a little Temporary Safety deserve neither Liberty nor Safety. »
Benjamin Franklin – 1755

(ceux qui sont prêts à concéder des libertés essentielles pour gagner temporairement un peu de sécurité ne méritent ni liberté ni sécurité <-- Cf. le bleu du ciel dans les commentaires pour la traduction.)

14 Commentaires

  1. On a coutume de traduire cette citation, anonyme mais traditonnellement attribuée à Franklin, ainsi : « ceux qui sont prêts à concéder des libertés essentielles pour gagner temporairement un peu de sécurité ne méritent ni liberté ni sécurité ».
    Elle a un petit avantage sur celle que tu proposes, Matoo. Car elle montre bien que ceux qui acceptent de rogner sur leurs libertés fondamentales peuvent, dans les faits, obtenir la sécurité ; mais dans ce cas, cette sécurité aurait une valeur moindre (ce n’est pas l’authentique sécurité qui nait d’un contrat supposant l’adhésion pleine et entière de tous) et le choix qui serait à l’origine de l’abandon de certaines libertés fondamentales ne serait pas lui-même le fruit d’une authentique liberté (on est pas libre de renoncer à sa liberté, selon l’adage fameux que Rousseau développe dans « Du contrat social »). Autrement dit : il faut savoir renoncer à une sécurité qui ne serait pas digne des hommes. Hum, hum, Monsieur le Président. Voilà, c’était ma petite contribution du jeudi soir. :eek:

  2. Bientôt V pour Vendetta ! ça rassure.
    Et bien par contre, dans le métro, moi j’ai poussé un cri en tombant nez à nez avec l’affiche du prochain « spectacle » d’Hossein sur JP2. « N’ayez pas peur! ». Tu m’étonnes, c’est gentil de prévenir!

  3. Et ils n’auront ni l’un ni l’autre de toute façon car la liberté ne souffre aucune concession, elle se gagne individuellement. :mur:

    Et pour le reste, ce n’est que du commerce… :pompom:

  4. Je trouve cette phrase très belle et très vraie. Mais je ne suis pas d’accord avec « Tarvalanion » (dont, par ailleurs, j’adore le blog et l’humour).

    Quand il écrit « Il faut le dire et le repeter, même si maintenant, c’est un peu tard », ok sur la première partie de la phrase, mais la seconde laisse supposer que les libertés sont menacées sans doute depuis l’élection de Sarkozy. J’ai voté pour Royal aux deux tours, surtout dans le but de battre Sarkozy, mais je ne suis pas à l’aise avec le discours selon lequel Sarkozy est un danger pour les libertés. Je suis peut-être d’une naïveté coupable, mais quand j’entends ou lis « Sarko facho » (certes, ce n’est pas ce qu’écrit Tarvalanion), je dis non.

    Mais oui, cette phrase est très belle. Et oui, Tarvalanion, ton site est aussi génial.

    Bises à tous,

    Bruno

  5. Comme quoi…
    Il faut toujours regarder loin devant plutôt que de rester coincé sur son nombril et vouloir satisfaire son bien être sur le moment. Mais évidemment, ça n’est pas la solution la plus facile. Or, nous ne sommes habitués qu’à la facilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages