2 008 028

C’est le nombre de visiteurs qui sont passés ici depuis la création du blog. :mrgreen: Le million avait été atteint en mars 2006, après 3 ans donc, cela indique une certaine évolution du trafic, mais aussi plus de gens qui s’intéressent et lisent des blogs. Il y a aussi évidemment un nombre considérable de requêtes qui mènent ici-bas, sur tous les sujets imaginables !

J’en profite comme d’habitude pour ressasser mes credo en matière de blog… J’ai déjà tout dit dans un article qui résumait un peu le fond de ma pensée. Mais en rédigeant ce post-ci, et donc en relisant celui qui marquait le passage au million de péquins venus me butiner (j’adore ce néologisme québécois pour « navigateur » ou « browser »), je suis retombé sur l’encart de Netizen où je m’exprimais. Je suis encore tellement en phase avec ce texte, que je ne résiste pas à l’envie de le recopier ici.

Je me rappelle vaguement des questions qui étaient posées pour optionnellement orienter le texte, et que j’avais choisi de prendre pour contraintes rigides : « pourquoi bloguez-vous, qu’est-ce qui vous frappe dans ce phénomène, qu’est-ce qui est important là-dedans, qu’est-ce que vous détestez dans les blogs, ce que vous aimez dans les blogs. »

Voilà ce que ça donnait :

Je blogue parce que je ne peux pas vivre sans écrire, et comme je l’ai un jour écrit sur pointblog.com : « par narcissisme éhonté, par passion de l’écriture, et ce moyen d’être lu tout en restant à sa place, et sans jouer ni les écrivains, ni les journalistes, juste les scribes du quotidien, par adhésion à une communauté de plus (élitisme de bas étage). » Et le tout gratuitement, dans le souci d’un altruisme le plus entier, je veux donner sans rétribution (sinon celle de lire les autres).

Ce qui m’a frappé depuis que je tiens un blog, c’est l’ampleur actuelle du phénomène tout en restant quelque chose d’extrêmement discret et segmenté. Les gens connaissent aujourd’hui le mot, mais sans bien savoir de quoi il s’agit, ou vaguement lorsqu’ils ont entendu le mot « skyblog » au détour d’un JT.

Ce qui me paraît important dans le phénomène des blogs, c’est ce renouveau de l’importance de la chose écrite. Ce qu’Internet avait remis au goût du jour par sa nature même, et que le blog a conséquemment récupéré. Le vecteur de communication écrite était voué à disparaître, et le voilà plus hégémonique que jamais, avant d’être éventuellement supplanté par la publication multimédia (mais qui me plait moins).

Ce que je n’aime pas dans les blogs, ce sont les business plans. Les d’jeuns qui n’en veulent fraîchement accouchés d’HEC qui ne veulent pas rater le coche de leur bulle Internet générationnelle, qui veulent avoir une part du gâteau, et qui donnent des conseils professionnels pour bloguer, alors qu’ils tiennent eux-mêmes un blog depuis trois mois.

Ce que j’adore dans les blogs, c’est la diversité par excellence, un dédale où se côtoient des hommes, des femmes, des mômes, des pédés, des fachos, des gens de droite et de gauche, des communautés… Je respecte autant les blogs thématiques hyper spécialisés, que les blogs politiques ou sociologiques, les carnets personnels et intimes ou les skyblogs en sms. Il n’y a pas de blogs inutiles, même ceux qui le proclament.

18 Commentaires

  1. Félicitations… je voulais juste t’informer que s’il y a des amateurs de la série Hollyoaks- John Paul Craig… voilà j’ai réalisé un petit blog. On peut voir tous les épisodes dans l’ordre chronologique et pleins de photos.. vas voir axelmoto.wordpress.com , on peut trouver via le moteur de recherche technorati ou encore blog cloud. merci

  2. Tu tombes bien, je cherchais précisément des chiffres pour étayer une de mes discussions favorites.
    Et puis aussi ce soir pour la première fois, j’ai signé une pétition en assumant cette part cachée et ultra visible de mon travail.

    L’accélération que tu mentionnes correspond exactement à quelque chose que je ressentais globalement. Je crois qu’à présent aucun de ceux et celles qui utilisent l’internet pour leur travail n’ignore ce qu’est un blog. Ce n’était pas le cas il y a encore un an.
    Evidemment les personnes qui mènent leur existence au loin de l’informatique et ne touche jamais l’ombre d’un clavier, et j’en connais, , n’ont que l’idée déformée qu’en donnent les vieux médias.

    Je crois aussi que tous autant qu’on est à bloguer ici ou là, on peut être reconnaissants envers ceux qui comme toi ont été pionniers .

  3. « même ceux qui le proclament » message aux Coxxiens ? ;op

    C’est fou ce texte je pourrais le faire mien lol

    Bon moi je suis loin du millions encore lol

  4. Ah oui super d’acc avec toi et merci pour tes posts

    c’est grâce à toi en partie que j’ai ouvert mon blog mais moi je suis pas prêt d’arriver à 2 millions de lecteurs:-)

  5. Ben bravo l’artiste !
    Enfin 2 millions de visites ce n’est pas 2 millions de visiteurs et 2 millions de visiteurs ce n’est pas non plus 2 millions de personnes différentes :)
    Sinon ça nous fait presque du 2000 visiteurs/uniques par jour.. euh dans ce cas, félcitations de ne pas être tombé dans l’Adsense qui pullulent sur les blougs !
    Oui je suis relou mais c’est mon job d’être relou avec les stats !
    En tout cas ce bloug mérite son audience, voilà !

  6. C’est un succès amplement mérité ! The Matoo Web’s diary est un must sur la toile. Merci de tout coeur pour ces rendez-vous attendus avec tant d’envie et de jubilation.

  7. Eh oui alors qu’on pensait l’écriture bonne pour les ordures, v’la t’y pas que le blog lui rend ses lettres de noblesse. Et ça me réjouis car rien ne me plais autant que d’écrire même si je n’y ai pas ton talent. Mon blog doit avoir une visite par jour mais celà m’importe peu écrire est mon plus grand bonheur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages