1997 dans mes archives…

Et si nous repassions l’année 1997 en flyers ? Ah, ah, je vous avais déjà montré quelques exemples de ma collection de flyers. Ma mère me maudit encore pour cela, mais pas autant que moi quand j’ai appris qu’elle y avait fait le ménage, en en jetant PLEIN !!! (C’est criminel que j’ui ai dit d’avoir ainsi balourdé une partie de mon patrimoine mondiale de l’humanité gay de 1997 !!!) J’ai gardé aussi plein de magazines, de pubs et de traces du passé. C’est le truc que personne ne conserve alors que c’est justement génial de les relire de temps en temps.

Un bon truc pour se faire une idée de ce qu’il se passait de gay à Paris en 1997 : le plan gay de l’époque !

Plan gay 1997

Ah là là, ce qu’on dépensait en flyers !! Mercedes en vierge Marie pour la Nouvelle Année… Mein gott ! (31 d écembre 1996)

Jour de l

Jour de l

J’étais allé à cette soirée un peu déjantée aux Bains c’est vrai !! Une soirée « bi » et manga… total nawak ! (20 janvier 1997)

Soirée Manga aux Bains en 1997

Soirée Manga aux Bains en 1997

Les soirées Underground du jeudi au Queen… Huuuummm oui bons souvenirs… et le petit Johan (celui debout sur la photo) dont je ne me lassais pas de le regarder « on stage ». (1er mai 1997)

Underground au Queen - 1997

Underground au Queen - 1997

Ah ah, une soirée Absolutely Fabulous évidemment (ancêtre des soirées OverKitsch) ! La fête des mères devient la « fête des Nerfs » selon Galia ! (25 mai 1997)

AbFab au Queen - 1997

AbFab au Queen - 1997

Laurent Wolf était alors au faîte de son art à ce moment, et il y avait de quoi quand on passait une soirée avec ce son. (29 mai 1997)

Men at Work au Queen - 1997

Men at Work au Queen - 1997

Une autre soirée AbFab pour célébrer l’été… (15 juin 1997)

AbFab au Queen - 1997

AbFab au Queen - 1997

Dernier été des soirées Mousse au Queen si ma mémoire est exacte (il faut dire que ça ne se terminait pas toujours bien…), et soirée où je me suis fait tripoter le cul par Bruno Masure dans la mousse ! Mouahahaha. Oui je sais, c’est pathétique. (29 août 1997)

Soirée Mousse au Queen - 1997

Soirée Mousse au Queen - 1997

La grande époque des soirées SCREAM, et là ce n’en était que les prémices (notamment en terme de flyers, qui deviennent incroyables), avec aux platines les hallucinants David Guetta et Warrio. Que de moments de clubbing inoubliables à l’Elysée Montmartre… (4 octobre 1997)

Scream à l

Scream à l

Je me rappelle être allé à cette soirée avec Caro, et c’était complètement chelou. (9 octobre 1997)

Gotham City Party au Queen - 1997

Gotham City Party au Queen - 1997

Un excellent souvenir de soirée, au moment où le Queen essayait de redorer son blason de club techno. ( 24 octobre 1997)

Master H au Queen - 1997

Master H au Queen - 1997

Les soirées Halloween étaient parmi les meilleures de l’année au Queen, et je suppose que c’est encore le cas. Les Drags à l’époque s’en donnaient évidemment à coeur joie… (31 octobre 1997)

Halloween au Queen en 1997

Halloween au Queen en 1997

Et une soirée pour le lancement du film Spawn (ambiance gothique ! Arf arf.) !

Soirée Spawn au Queen - 1997

Soirée Spawn au Queen - 1997

Et la soirée AbFab devint OverKitsch… (21 décembre 1997)

Soirée OverKitsch au Queen - 1997

Soirée OverKitsch au Queen - 1997

Et puis 1997, c’était aussi le début d’e.male, un gratuit qui s’est rapidement affirmé comme une référence pour les gays parisiens. On adorait tous lire ça à l’époque, et avant l’ère « internet », c’était le vecteur numéro un d’infos sur le milieu gay, les soirées, les bruits de chiotte etc. (4 décembre 1997)

E-Male Décembre 1997 - N°3

18 Commentaires

  1. Et dire qu’à l’époque, j’avais hésité à jeter mes flyers… Matoo, tu es la mémoire des soirées parisiennes de la fin des années 90. J’avais quelle âge au fait ????? Je ne préfère pas compter ;-)

  2. Très bonne idée, un devoir de mémoire; Tu va exploser ton nombre de commentaires la nostalgie ça marche toujours. Batman et Robin magnifique :-)

  3. Hou la la…. j’ai 2 malettes remplies de flyers et d’invitations… dont une de 1992 alors que David Guetta n’était « que » DA du Queen (même pas DJ), du Cristal Palace, du Bataclan époque Davis & Cathy, des soirées Café con Leche aux Bains, les who’s who’s Follies aux Follies Pigalle puis au Queen. J’en ai même fait une sorte de lithographie en collage-découpage que j’ai mis dans mon entrée!! Bon ben avec tout ça je trouve que j ene fais pas mon âge moi!! hu! hu! :petard:

  4. Mon Dieu !
    Les flyers 97 !!!
    J’étais encore à Paris à cette époque et je me souviens que moi aussi j’en ai fait la collec’. J’en avais surtout trois de la Loco qui étaient scotché à l’intérieur de ma porte des chiottes. A dire vrai, j’en collais partout pour cacher les trous de la peinture (au plomb) de mon appart. Et parce que le jaune coquille passée, c’était plus hype. :ben:
    Le pire, c’est que lorsque je me suis fait jeté de mon taf de l’époque, je les ai tous jeter !!! Même ceux que j’adorais. Faut dire que mon paternel venait m’aider pour mon déménagement et qu’il savait pas dans quel monde je vivais … :rigole:

  5. il y a pas un terme français pour le mot flyers ? des volants comme au badminton? en 80-17 on défendait pas encore la langue avec bec et ongle, on était tolérant, non?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages