Un narval de perdu

Et comme une malchance karmique de plus : on m’a volé mon NARVAL DE BUREAU !!! Sa mère, sa race, mon chouette narval qui me permettait de rendre le monde plus juste et plus beau, et de répandre la bonne parole sur mon cétacé mégadenté. Du coup, j’ai décidé de démissionner !

Y’a pas de raison merde ! Un travail est censé vous apporter la sécurité, et la sécurité pour mes animaux en plastique de bureau ne passe pas en second plan. D’abord, j’ai cru qu’on me l’avait emprunté (les gens aiment bien se montrer les narvals non ?), ou bien que je l’avais égaré sur un bureau d’un collègue lors d’une de mes séances de prosélytisme. Mais non, après quinze jours de recherches intensives, de questionnements, d’enquêtes des RG, j’ai du me rendre à l’évidence : je ne reverrai plus mon narval de bureau. Nan mais je vous le demande : qui a bien pu perpétrer un tel crime à mon égard ?

HOMOPHOBIIIIIIIIIIIIE !!!!

Bref, j’ai donné ma démission, et je quitte ma boite à la fin du mois de juillet.

Heureusement qu’il y a des gens ici-bas qui pensent à moi. Par exemple, TacTac pour mon anniversaire, il m’avait offert une mitochondrie gay !

Mitochondrie gay

Eh bien, par le plus grand des hasards, hier soir en rentrant chez moi, j’ai trouvé un petit paquet attaché à la poignée de ma porte d’appartement. Dans ce paquet, il y avait un petit narval artisanal qui n’attendait qu’un papa pour l’adopter. Bon, forcément on reconnaît moins le narval que dans l’autre représentation, mais il est bien plus mignon comme ça ! Merci donc à mon anonyme bienfaiteur, comme quoi les voies des blogs sont bien impénétrables !

Narval artisanal

J’aurai ainsi un nouvel animal de compagnie pour mon prochain bureau. Car ce n’était pas une plaisanterie, je change prochainement de taf… Après 7 ans de bons et loyaux services, et à mon âge canonique, il était temps d’aller voguer sous d’autres cieux. Mais là du coup, je commence à sérieusement faire dans mon froc. Je me pose les questions habituelles du « vais-je être à la hauteur ? », « est-ce que ça va me plaire ? », « est-ce que je ne fais pas une connerie ? ». Et puis repartir de zéro alors qu’on s’est investi pendant plusieurs années (cruciales) dans une boite, c’est forcément impressionnant et ça donne un peu le vertige. C’est aussi surtout quitter le confort douillet d’un métier que l’on connaît, de tâches que l’on maîtrise et d’un train-train qu’il est difficile d’ignorer (autant dans ses aspects positifs, d’avoir notamment confiance en soi, que négatifs, pour l’inertie, voire l’entropie, qu’il apporte finalement).

Je suis intimement persuadé de faire le bon choix, et je sais qu’il faut bien prendre quelques risques pour ne pas sombrer dans l’immobilisme. Donc je me lance !

Et puis merde, fallait pas me piquer mon narval de bureau !

24 Commentaires

  1. En 1, Qui est le salopard de sa mère qui a volé ce magnifique cétacé ?! :mur: Dis toi qu’il est parti voguer sur d’autres eau des cahier ClaireFontaine. En 2, J’adore ton blog, ton style. Et pour être honnête c toi qui m’a donné l’envie de faire mon blog. Holala, je n’ai pas ton style, allez bonne route pour ton nouveau boulot !

  2. « l’inertie, voire l’entropie, qu’il apporte finalement) »

    L’inertie, soit, je veux bien.
    Mais l’entropie ?? L’entropie est une grandeur macroscopique liée au nombre de microétat d’un système.
    Si l’entropie augmente, c’est que le bordel augmente, et donc que la monotonie s’en va…
    Je dis ça, je dis rien. :blah:

    Les vacances, c’est chiant.

    Parapluie.

    PS : ça doit faire flipper un poil de se dire qu’une partie de la France connaitson adresse et est capable de scotcher des représentations morbides (une peluche) sur sa porte…
    Je dis ça je dis rien.

    PS : Je parie que le vaillant donateur va poster un commentaire… Ah, ces parisiens !

  3. Rrhaaaa ! faut tous les pendre par les couilles avant de quitter ta boîte, nan mèo ! Et courage fiston, moi ça fait 3 ans que je fais caca dans mon caleçon avec ce nouveau virage professionnel qui se profile à l’horizon. Bouge, bouge Matoo, c’est vital.
    Il y a des gens chelou tout de même dans ton quartier :mrgreen:

  4. Sans dec’, ce n’est quand même pas à cause de la disparition de ton narval que tu quittes la boîte ? Mais tu as raison, 7 ans c’est long. Les anglosaxophones bougent professionnellement beaucoup plus souvent que les français. Bon courage pour la suite.

  5. Méééééé que fait Sarkozy ? Le volage de narval de bureau d’à Matoo devrait être sévérement puni par la loi ! Faut que Sarko envoie la police scientifique bordel ! L’adn c’est pas que pour les scooters ! Pov’ Matoo… Je te souhaite un gros merde pour ton nouveau job ! Bisous

  6. HomophOBIIIIIIE !

    by the way, tout mes voeux de bonne continuation ! et que la force narvalesque t’accompagnes (j’ai hâte de t’entendre décrire la tête ahurie de ceux qui seront tes nouveaux collègues à la vue de tout tes compagnons de bureau ;) :pompom:

  7. Putain ! Moi c’est ma tasse à café (aux couleurs de ma boîte) qui m’a été dérobée. Faut dire que je l’ai oublié quelques heures près d’une photocopieuse…

    Ppfffff c’est dégueulasse !

    Sinon bon courage pour ton futur taff :ok:

  8. Je me permets de faire remarquer que « Parapluie » a presque raison : l’entropie est la tendance à la désorganisation de tout système organisé, ce qui – a priori – ne correspond pas à l’idée d’un train-train de boulot.

    D’un autre côté, Matoo a aussi raison, soit au sens où l’entropie peut-être responsable de l’inertie (par exemple, l’entropie agissant sur l’usure de l’axe d’une roulette de casino), soit au sens où c’est non pas le travail de Matoo mais bien Matoo lui-même, en tant que système organisé individuel qu’il est, qui subirait les affres de l’entropie en se désorganisant mentalement à mesure que l’usure de son boulot se manifeste.

    Bref, un emploi peut-être un peu maladroit mais poétiquement valable, comme dirait l’autre (l’autre, c’est moi, mais c’est tout de suite plus classe dit comme ça).

    Bisouilles au passage ! :cool:

  9. 7 ans que tu bosses au même endroit ? Ah mais t’es tout vieux alors… arf ;)
    Au fait moi maintenant suis zuste à côté du Sarimarien, tu te rapproches de nous ?

  10. Commentaire pour parapluie :
    (trois ans plus tard, mais ch’uis tombé dessus par hasard.)
     » à croire que tous les animaux bizarres ont un nom en …al ».
    Pourquoi ? Le cheval est un animal bizarre ? D’ailleurs, moi-même n’ai pas un nom finissant en …al, pourtant.
    Le serval… j’avais oublié l’existence de cette chose. J’en était presque à me dire que c’était le singulier de cerveaux.

    Toujours est-il qu’on ne pique pas un narval. C’est dégueulasse. Alors ça donne quoi, le nouveau taff ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages