Transformers

Autant le dire tout de suite, de la part de Michael Bay, auteur de Pear Harbour, Armageddon ou encore The Island, je m’attendais à un film bien irregardable. Et c’est exactement ce que c’est, et même un film pop-corn encore plus naze que ce que je pensais. Car autant j’avais imaginé un placement de produit odieux, des bons sentiments à se donner des envies de serial-killer, une morale américaine à vomir, ou des putains d’effets spéciaux (si si c’est un compliment là), autant je ne pensais pas que ce serait un savant mélange de scénario entre « Independance Day » et « American Pie ». Donc je suis allé le voir parce que j’aimais les figurines et le dessin animé, parce que j’aime les effets spéciaux, et aussi pour faire un post assassin. Arf. Le voici. (Ah merde, j’ai déjà commencé !!)

Comme d’habitude, avec un montage audacieux et quelques coupes habiles, on ôte une bonne heure à ces indigestes 2h24, et on pourrait obtenir un film tout à fait correct. De superbes effets spéciaux à mon avis, un joli hommage aux figurines de mon enfance dans l’ensemble, une histoire presque respectée (Thanos, la partie « bien » de l’histoire c’est celle du DA pour moi, tu avais l’air de ne pas le savoir, mais tu ne le connais peut-être pas…) et un rythme bien haletant il faut l’avouer, aurait de ce film un blockbuster divertissant tout au plus. Mais là, sur la durée, on retrouve tous les travers du réalisateur, et au final c’est une merde incroyable.

Bon mais, il suffit de prendre son pied dans les effets spéciaux, car on ne peut pas lui reprocher d’en être avare. Je ne vais pas être chien non plus, j’ai bien aimé le gars qui joue l’ado-héros (il a un nom qu’on retient au moins : Shia LaBeouf), et il y a quelques blagues qui passent bien.

Mais à part ça, c’est le néant total. L’histoire est tellement mal montée ou ficelée que l’on ne comprend rien. Sans déc, qui m’explique les robots de Mars hein ? Ou alors la fin avec le cube dans le trou du méchant là ? Ou même les lunettes du papi ? Pfff. Ne parlons pas de ce fameux « signal » à analyser, ou bien de toute l’électronique moderne qui serait issue de Mégatron congelé (merci l’Amérique d’avoir inventé tout ça, c’est une jolie relecture de l’histoire des sciences). Et ce scénario avec Miss Bimbo (Megan Fox) et un nerd de première qui nous la joue « American Pie » en se répandant sur sa virginité, sa voiture, ses humiliations au lycée, sa relation spéciale avec son chien ou bien sa finale fierté courageuse américaine avec des couilles grosses ça comme. Et ses parents qui lui parlent de masturbation ou de magazines pornos… et E-Bay qui est cité 167 fois, dont on voit 307 écrans, et on a même droit à des explications sur les enchères en ligne !

Le petit plus dans le scénario c’est à propos de la planète « techno », dans le DA c’est vrai que d’avoir d’ores et déjà des voitures et des avions, c’était assez naze. Là on se rend bien compte que c’est par mimétisme que les autobots se transforment (Mais d’ailleurs… pourquoi est-ce qu’il ne change pas d’objets ensuite ??). Sinon c’est toujours aussi niais et choquant, un mélange de bons sentiments chiasseux, avec une grande musique à la Titanic pour souligner les grands travellings vertigineux. Et quand on voit des pilotes de chasse, c’est « Top Gun », le militaire héros américain est encore vainqueur et libérateur des arabes, tandis qu’il pense à sa douce et son bébé. Mamma miaaaa !

Oh là là, c’est con, c’est con, c’est con !

Heureusement, les quelques combats sont pas mal, et les effets à couper le souffle. Mais il y avait tellement de potentiel, c’est triste de voir toute cette thune gâchée comme ça. Même au niveau humoristique, il y avait mieux à faire que ces blagues graveleuses à deux balles. Les moindres petites choses qui seraient un commencement de quelque chose d’acceptable finissent sacrifiées sur l’autel de la Connerie. C’est criminel de réaliser un truc pareil.

Et à mon avis, il n’a pas finit de sévir le Michael Bay. Mein gott !

L’avis des copines : Vincent, Cyril.

Transformers

21 Commentaires

  1. Moi j’aime bien quand tu te lâches comme ça sur une grosse daube, ça me fait du bien, tu ne peux pas savoir (t’as viré les pom pom girls ???????????) Comment je fais pour terminer mon commentaire moi maintenant ? Hein ? Dis ? C’est quoi ce bordel ??? :shock:

  2. « (…)dans le DA c’est vrai que d’avoir d’ores et déjà des voitures et des avions, c’était assez naze. »
    En fait, dans le premier épisode du DA, quand les Autobots et les Decepticons sont encore sur leursplanètes, ils n’ont pas encore leurs formes de voitures et d’avions. C’est à leur arrivée sur Terre, alors qu’ils sont encore en « sommeil artificiel » après un aterrissage catastrophe, qu’une petite sonde s’en va scanner des véhicules terriens qui serviront de base pour leurs nouvelles transformations.

    Sinon, au sujet du film, je sentais bien venir la grosse bouse, je n’ai toujours pas eu le courage d’aller le voir…

  3. Léouichou> Si si ils ont déjà leurs formes d’avions ou bagnoles, mais c’est vrai que c’est sur la terre que la sonde leur donne les marques locales. :mrgreen:

    (J’ai revu le premier épisode hier, pour être certain ! Arf.)

  4. Mais clairement, ce film n’a aucun charme.
    Tout le défi du film était là : trouver une histoire un brin crédible pour intégrer ces robots au milieu des humains.
    Honnêtement, les effets spéciaux, on en a vu des tartines et des tartines, y’a même plus à être intéressé ou admiratif : ça, on sait faire. Non, le vrai truc, c’est le scénario.
    Sérieux, je suis sûr qu’on a été des milliards de mioches à s’amuser avec nos camions qui se transformaient en bonhommes, nos voitures, avions, hélicos, etc. et je suis certain qu’on en a trouvé par pelletées des histoires ou tu pouvais faire jouer tes Lego à côté, et que ça tienne debout sans problème.
    Sans blague, là, c’était vraiment moisi. Comme tu l’as dit, le coup des lunettes, c’est sans doute le summum.
    Vraiment : très mauvais.

  5. Comment peut-on consacrer autant de temps à un film comme TRANSFORMERS si ce n’est pour aller le voir déjà dans le rôle d’un critique assassin. C’est un luxe que seuls s’offrent les blogueurs influents!! Je suis jaloux!:petard:
    Bon sérieusement, ce film ne m’intéresse pas, je n’ai même pas envisagé une seconde aller le voir et j’avoue n’avoir lu que le premier paragraphe de ta critique. Merci quand même de me conforter dans mon idée. Au moins en te lisant, je suis certain de ne pas passer à côté d’un film que j’aurais catalogué trop vite comme navet!
    Je retiens de ton post qu’écrire est avant tout un plaisir personnel quelque soit le nombre de lecteurs.

  6. Leuuul ! Tu viens de descendre l’un des plus gros coup marketing de l’histoire du cinosh ! Beh ils ont dû s’apercevoir que c’était tellement pourrav qu’ils se sont dit on se rattrappe sur la propagande.
    Beh merci d’avoir dépensé des sous pour nous, on ira pô le voir ! Ton blog est d’utilité publique !

  7. Ah ben contrairement à toi, Matoo, moi c’est les 45 premières minutes que j’ai trouvées pas mal avec la vie de l’ado et son histoire de bagnole à la Christine. Le reste, c’est des trucs qui explosent sans raison pendant longtemps,avec des images pas très belles.:dodo:
    Par contre, je devais être sur Mars pendant mon enfance, j’ai jamais vraiment vu un seul de ces jouets ou dessin animé…faut dire que le côté militaire et mécanique de la chose me rebutait certainement.

  8. Alors là, oui Matoo, complètement, je n’étais pasassez familier avec cet univers pour réaliser tout ce que je viens de comprendre en lisant ton article. Moi qui pensais qu’ils avaient pondu un scénario à partir de rien, je me suis bien planté car on m’a fait remarquer par la suite qu’il y avait un dessin animé (ce que j’ignorais, moi qui pourtant était assez friand de tous ces univers dans ma plus tendre enfance..) bref, comme je le conclue tout de même, un bon gros bonbon trop sucré, gare à l’indigestion ;) :joker:

  9. Sans compter que le mot « decepticon » est prononcé à la française decepti – con!), alors qu’on le prononce à l’americaine dans le Dessin Animé. Oui…je l’avoue, je suis aussi allé le voir, ce souvenir d’enfance transposé en film. Désolé… La prononciation (donc) renforçait d’autant l’idée que je me faisais du film.

  10. Sans vouloir jouer les rabats-joie, est-ce que ce film est réellement ce qu’on pourrait appeler un « coup de marketing »? Honnêtement, les Transformers c’est pas non plus le jouet hyper à la mode de ces cinq dernières années. Pas de tête d’affiche, pas de campagne de pub permanente depuis deux mois. Dans le genre, « Les Simpson – le film » sont beaucoup plus soutenus par le marketing…

    Sinon, je ne comptais de toute façon pas aller voir ce truc. Tant qu’à sauver le monde, autant que ce soit un être humain qui fasse office de star (c’est quand même plus impressionnant)! :langue:

  11. Au fait, je plaisantais quand je disais que j’y étais allé juste pour faire une critique assassine, je ne fais pas encore ce genre de chose. :-) Je suis un garçon humble. Arfff. :ok:

    Je craque toujours pour les blockbusters à effets spéciaux, et j’irai même voir les 4 Fantastiques II même si le premier était encore plus naze que Transformers. On ne sait jamais… (Par contre, la carte UGC est obligatoire !!)

  12. Ben FF2 a quand même un argument de choc qui fera passer le scénario naze, les effets spéciaux moches et les moues siliconées de Jessica Alba: Chris evans torse nu! :love: :love:

  13. Oui, alors justement, FF2 n’est pas si mal, dans le genre.
    Perso, je pensais aller voir une nouvelle bouse (non mais quelle idée d’avoir pris Jessica Alba pour faire Susan Storm : elle est tout sauf blonde [chromatiquement parlant], Jessica Alba [par contre, intellectuellement… bref !], et du coup, ils lui ont collé une immondissime paire de lentilles bleues sur les rétines, histoire de faire plus crédible, mais au final on dirait Dolly dans Némo…)
    Mais finalement, le film n’est pas si mal.
    Les effets spéciaux sont assez crédibles (avec un léger bémol pour Mister Fantastic, mais sinon, le Surfeur d’Argent est plutôt réussi), et puis il y a une petite histoire qui se suit : avec gimmicks, bisouilles, bagarres, etc.
    Non, franchement, ça détend. On n’en attendait pas vraiment plus d’un blockbuster estival.
    Effectivement, on n’arrive pas non plus au film génial, transposition fantastique d’une série culte, mais ça se regarde.
    Alors que l’autre navet avec ses robots-toasters…

  14. Euh… vous êtes conscients, les gars, que… ff, ça peut prêter à confusion ? :help:

    Genre, euh, rue Keller, par exemple… :gene:

  15. Les combats étaient pas mal ??? Mais la caméra a été reléguée à un mec qui avait la maladie de Parkinson, oui ! Les plans étaient serrés dans 99% des cas, c’était incompréhensible, confus et mal gérés: on ne voyait quasiment rien.

    Sinon, comme je l’ai écrit sur mon blog et tu as raison, ce film est une vraie bouse (et c’est le nostalgique qui parle).

  16. Ben c’est un blockbuster en plein été !
    il faut y aller pour voir un film comme ça !
    J’avoue que j’ai pas mal aimé le début avec des petits clins d’oeil aux films 80s « retour vers le futr », « christine », « ET » !
    Je trouve que les effets spéciaux étaient assez bluffant mais la fin assez casse gueule !

    J’ai passé un trés bon moment en somme !

    A quand une adaptation ciné de Gigi, Creamy, Emi Magique et leurs soeurs ? :rigole:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages