C’est la danse des connards

Ouai bon, je sais c’est un jeu de mots minable, mais je ne me remets pas de cette aventure touquettoise où les connards ne sont que des canards qui s’ignorent ! Et comme ça a aussi plu aux potes que j’ai vu hier, et que nous sommes allés au Queen, je me suis dit que ça sonnait bien comme intitulé. ;-)

Une bonne petite soirée au Queen donc, endroit que je ne fréquente guère plus, mais qui reste tout de même garant d’une bonne programmation musicale, dans un cadre qui n’est pas une cave ou une étuve de 30m2. Et la musique hier soir était particulièrement bonne et stimulante ! Une bonne vieille house des familles, avec un DJ Lucy toujours aussi efficace et remixant allègrement des tubes bien pédés avec un chouette niveau de BPM. Et puis j’adore le lieu en lui-même, les éclairages, la qualité du son, la hauteur de plafond, la grande piste de danse etc. Il n’y avait pas grand monde hier soir, période estivale oblige, mais ça n’a vraiment pas entamé mon plaisir ! (Et on n’avait un peu plus de place que d’habitude pour danser !)

Queen hier soir !

Evidemment, on y trouve aussi tous les pédés péteux parisiens (PPP) par excellence, mais ils deviennent assez drôles lorsqu’ils s’exhibent avec cet extraordinaire dédain, et que cela ne vraiment que me faire rire. C’est une des choses qui a changé pour moi, en tout cas dans cet endroit là. Avant j’aurais pu être impressionné, et ne pas me sentir à ma place, ou bien encore redouter l’oeillade hautaine ou moqueuse. Aujourd’hui, alors que je fréquente l’endroit depuis bien plus de dix ans, j’estime que je suis en terrain conquis, et puis c’est bon quoi, on ne va pas me la raconter dans une boite de tapioles.

On trouve aussi au Queen des olibrius dont on se demande comment ils arrivent à vivre normalement la journée. Dans d’autres boites, ce sont plutôt des épaves ou des gens chelous, mais là c’est assez différent et tout aussi « freaking ». Hier par exemple, il y avait un mec qui cultivait le look BlueCosmic avec des cheveux longs blonds, coiffés… heuuu à la Brigitte Bardot dans les années 60 on va dire. On voyait des griffes qui dépassaient négligemment de ses fringues (Chanel, D&C, Dior etc.), et une paire de lunettes qui lui couvrait la moitié du visage. Et il était à fond dans son « rôle » et dans son univers où il se pense certainement une princesse de la mode, et une véri véri importante personne. D’ailleurs, de la même manière il me perçoit (si je n’étais pas si transparent, arf) sûrement comme un rebus de sa société, et comme un paria de son système. :mrgreen:

Vous apercevez dans cette vidéo les coxxien(ne)s* de la soirée… Dolly Prane, Dicky Trace, H. de Crayencour, Muxu Munu. Et Matorif était aussi dans la salle ! Désolé pour le son qui est inaudible et complètement saturé, mais à la base c’était « One more time » des Daft Punk… un peu fort !

13 Commentaires

  1. Ah, moi les mecs comme celui que tu décris, je me fais un plaisir de les toiser… Et comme peu de monsieurs arrivent à ma hauteur ou me dépassent, c’est un vrai plaisir.
    Ca me fait penser qu’un jour faudra que j’y mette les pieds dans cette boite, tiens… :eek:

  2. J’ai définitivement arrêté d’aller au Queen, un soir où lors d’un anniversaire quelconque, les créatures so queencustomisées lançaient dans la fosse aux simples mortels des bouts de gimauve du gâteau d’anniversaire. Je n’y ai vu que du mépris et de la connerie en boîte sans édulcorant aucun. :hum:

  3. Elle est sympa cette p’tite vidéo, elle a un côté très daft – robot ! Et c’est vrai que bluecosmic et Dolly prane ont du souci à se faire. La blonde dont tu parle avait la classe internationale ! :-)

  4. Je viens d’écouter la vidéo (chez moi, ça ne marche plus :hum: )
    hum, comment dirais-je … c’est conceptuel, Hein ? Dis ?
    Et sinon qu’est ce que t’as fait de tes cheveux ? :afro:

  5. Ayet, j’ai vomis. C’était pas à cause des personnes dans la vidéo (On ne vomis pas sur les coxx*iens ! NON MONSIEUR !) En fait, le problème c’était le Queen je crois, ça passe plus lol

  6. « la grande piste de danse » ?! Mais c’est minuscule ! Je n’ai jamais compris comment une boîte aussi petite (une seule salle, impossible d’avoir de la place) pouvait être aussi célèbre. A chaque fois que j’y vais, j’ai envie de pousser les murs !

  7. snif…. j’aurai tellement aimer les voir moi le PPP.
    malheureusement la seule fois où j’y suis allé, c’était un samedi, soirée métrosexuel (et donc hétéro !)
    c’est ça le manque d’information !

  8. PRemiere fois que je suis alle au Queen, c’etait magique pour moi! J’avais 19 ans, je m’etais retrouve tout seul un premier de l’an et etait pret a tout pour eviter de le passer avec mes parents et les voisins. J’ai donc pris un billet pour Paris et me suis retrouve envoute par une force mysterieuse qui m’a emmene au Queen. Pour un petit provincial comme moi, c’etait grandiose! Je me suis meme tape un super mec d’Ukraine (enfin, on n’a pas pu aller tres loin mais c’etait deja bien de passer la soiree sur les sieges a s’astiquer les amygdales).

    Et puis je me suis installe a Paris. Et quand c’est devenu hetero, ce n’etait plus aussi drole. Surtout quand j’ai ramene ma grande soeur lesbienne qui s’est plaint d’etre « la seule goine dans la boite », mais bon, ca…

    Je garde un bon souvenir quand meme de l’endroit. Quand je reviendrai a Paris, peut-etre…

    Euh je raconte ma vie, la.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages