Les vikings à Paris ou « Gné ? »

J’ai un peu plus fait connaissance avec mes nouveaux collègues de ma nouvelle GrossBouâte, et je suis plutôt content car ils sont tous très agréables et sympathiques avec moi. Nous avons déjeuné ensemble hier, et là j’ai été assez marqué par notre conversation. Attention n’allez pas penser que je suis dédaigneux ou moqueur (si, un peu), mais j’étais très sérieusement ébahi et sur le cul.

Nous parlions de nos origines, et une collègue nous expliquait son origine portugaise. Du coup j’ai répondu que moi aussi, en plus de mon côté algérien etc. Un collègue me répond que c’est marrant car « ça ne se voit pas du tout à ma tête », et puis je commence à dire « Bah après tout, les arabes sont remontés vachement haut, donc tout est possible chez nos aïeux, même pour toi… ». Et là j’ai droit à trois visages consternés… Pour vous situer, il y a un stagiaire de 22 ans (mais en DESS/M2 quand même), une graphiste du même âge et l’autre nana qui doit avoir 34 ans. Que des employés de GrossBouâte et qui ont fait des études quoi !

Suite à leur : :gne:

J’ai cru bon de préciser : « Bah le Portugal ça a clairement été un royaume arabe pendant quelques siècles au Moyen-âge, donc il y a eu plein de mélanges. Et puis n’oubliez pas les sarrasins, ils sont allés jusque Poitiers !!? » (Et je ris car je trouve que ma répartie est très drôle.)

:gne:

« Heu… Poitiers, les sarrasins ? Charles Martel en 732 ? Youhoooouuuu la primaire, vous vous souvenez des cours d’histoire ? »

Eh bah non ! Ils ne s’en souvenaient plus, et prenaient ça comme un truc d’histoire alors que c’est pour moi le truc le plus automatique, une des références les plus classiques et usées que j’ai en tête. Bon je leur demande le classique : « Mais bon si je vous dis : 1515 ? ». Et là évidemment j’ai eu droit à un « Marignan » en canon. Mais quand j’ai demandé ce qu’était Marignan, eh bien ils ne savaient pas que c’était une bataille. Et j’ai même poussé le bouchon un peu trop loin (Maurice), en demandant vicieusement : « Mais c’était quel roi à l’époque hein ? ».

:gne:

Là, c’est le garçon qui s’est jeté à l’eau avec un « Hummm le 16ème siècle, c’est Louis XVI ?! », suivi de mon visage décomposé. Il est sauvé par sa collègue qui affirme « Nan c’est 1500, c’est Louis XV donc ! », et mon visage se putréfie. Et la dernière de conclure : « C’est beaucoup plus vieux, c’est Louis XIV ? », et là j’ai des asticots qui me mangent le cerveau.

« Bah non, hey déconnez pas, c’est François 1er, vous savez Léonard de Vinci tout ça ? Diane de Poitiers tout ça là ? »

:gne:

Et là je me prends la remarque ultime adorable : « Oh toi, tu devais avoir des facilités pour retenir tes leçons à l’école… ». Mouahahahahah. Et mon collègue qui ajoute « Moi c’est simple j’ai déjà du mal à savoir à quoi correspondent les armistices dans le calendrier… Alors à part la Fête Nationale qui est le 14 juillet. »

Matoo mode vicelard ON : « Ah ouai mais ça célèbre quoi le 14 juillet ? »

Collègue innocent : « C’est la révolution ? ».

« Ouai mais c’est quel événement précis ? »

Tous en choeur : :gne:

On finit par trouver la prise de la Bastille ! Mais lorsque je demande l’année, j’obtiens « Bah c’était le 14 juillet 1884 nan ? ».

Aaaaaaaaaaaaaaah !!

Bref, ils n’ont aussi jamais entendu parler de la guerre franco-prussienne de 1870-1871, ni de la Commune de Paris… Et je vais m’arrêter là.

Pour rigoler, je leur dis quand même : « Vous savez on a stoppé les sarrasins à Poitiers. Par contre je ne sais si vous vous souvenez, mais les vikings eux sont partis du Danemark avec leurs drakkars, et ils ont remonté la Seine jusque Paris. Entre 800 et 900, ils ont foutu le dawa un nombre incalculable de fois, vous imaginez des drakkars sur la Seine en plein Paname ? Waaaah le truc de oufs. D’ailleurs, on en a gardé des normands ! ».

Alors là c’est bien simple, j’ai bien compris qu’ils ne m’avaient pas cru, et qu’ils ont juste pensé que je me foutais grave de leur gueule. Je n’ai pas jugé utile d’insister, et puis j’ai déjà assez du passer pour un emmerdeur, intello et péteux. Mais tout cela me rend plutôt terriblement pensif et désespéré.

Sans ce minimum « vital » comment ouvrir son esprit, comment appréhender son époque lorsqu’on a une connaissance (parcellaire) de sa propre histoire qui ne dépasse pas 50 ans ? Alors c’est vrai que j’ai eu de la chance d’être un bon petit gars qui apprenait ses leçons (mais je n’étais pas spécialement passionné d’histoire, même si ça m’a toujours intéressé), et surtout d’avoir eu des parents qui me disaient aussi toutes ces choses là. Il me semblait surtout que toutes ces choses étaient en filigrane de tellement de livres, films, documentaires, etc. Même la plus minable version des « Trois Mousquetaires » évoque Louis XIII, ou la « Reine Margot » avec Henri IV et la Saint Barthélémy, etc. Je ne me considère vraiment pas comme un érudit dans un quelconque domaine, vraiment pas. C’est juste tellement inquiétant pour la France quoi merde ! Que voulez-vous c’est mon côté pétainiste ! :mrgreen:

:gne:

54 Commentaires

  1. Du coup nous serions nombreux à être petainistes… :mur:
    Je suis peu surpris de ta discussion, il suffit de regarder les jeux télévisés, et je suis certain que les télés ne font pas beaucoup de recherche pour trouver des candidats qui feront le bonheur des bétisiers et autres zappings.

  2. C’était mieux avant !! :langue:

    N’empêche, je suis rassurée, après ton twitt désespéré d’hier, j’ai cru que tu étais tombé sur des gros cons. Là, c’est moins grave, ça peut s’arranger avec un peu de curiosité (va falloir laisser traîner des Historia au bureau).

  3. Y a même une thèse selon laquelle ils seraient allés jusq’aux Amériques. Paraît aussi qu’il faut pas dire « drakkar » pour désigner leurs embarcations. M’enfin chuis pas spécialiste. :roll:

  4. Cela me fait penser au nouveau jeu de France 2 ( M6 ?) : des candidats doivent répondre à des questions pour lesquelles des enfants du primaire connaissent la réponse…

    Autant le 14 Juillet je savais, autant les autres dates que tu as citées… En même temps, certains ont des facilités pour se rappeler des dates et des évènements passés, d’autres pour résoudre des problèmes mathématiques complexes, d’autres pour l’orthographe ou les langes, etc.
    Mais c’est vrai que ça me fait toujours bizarre à moi aussi lorsque je parle à des gens de choses qui me paraissent évidentes et qu’ils sont totalement ignorants sur le sujet ! :gne:

  5. C’est vrai qu’en arriver là, ça laisse pantois, on se demande à quoi sert l’école, et où sont passés la curiosité et l’appétit intellectuel ! Et c’est pareil partout, de la fac à la primaire, sauf en prépa !
    Bravo Matoo pour ta culture !! :pompom:

  6. Quand je pense que je suis en train de préparer la rentrée…
    ce que tu nous as fait là, c’est un casting pour le Maillon Faible, non ? Fait gaffe à ne pas être éliminé ! :book:

  7. MARIGNAN-BOUWFONDS c’est un groupe de promotion immobilière ignorants! Ben attends un peu Mattoo, t’as pas encore échangé de mails avec eux sur intranet, parce qu’avec la méthode phonétique ça promet d’être drôle!!! :hum: ça tombe bien, Sarko annonce la suppression de 11200 postes dans l’Education Nationale. En fait de Vikings, les barbares incultes et analphabètes se promènent toujours dans les rues de Paris…ils ont même parfois des costumes cravates-attachés-case. Mais bon, François 1er ça intéresse qui aujourd’hui ? Les maillons faibles ont fini par avoir la peau de Florence Boccolini sur TF1. Non sérieux, Endemol ça c’est du lourd!
    Au fait Mattoo, tu ne faisais pas partie des 80 blogueurs invités aux journées du MEDEF à Jouy-en-Josas ?:joker:

  8. Entendu hier et authentique. Mon petit voisin de 13 ans parlait de la Joconde. Je lui demande ce que c’est. Réponse : C’est « la peinture dessinée par TF1 dans la maison de Secret Story » (sic). C’est vrai que Léonard de Tééfin dessine super bien des peinturages. Alors imagine le môme plus tard. Je lui ai dit que l’épée de Louis XIV s’appelait Jeannine et qu’elle était incrustée de cacahuettes. Ca peut pas lui faire de mal pour ses cours d’histoire… :pleure:
    PS : Je me sens Pétainiste, moi aussi. Quel vieux con cultivé je fais !

  9. Dans le nord du Bas-Rhin, les habitants de plusieurs communes ont le teint très mat et les cheveux noirs corbeau, genre espagnol. En fait, lors de la guerre d’Espagne, des soldats espagnols avaient été cantonnés dans ces dits villages (Hunspach, Seebach, Schleithal, Hoffen), d’où le physique actuel, très hispanique des autochtones (ceux qui ne sont jamais allés se marier ailleurs). Beaucoup me regardent toujours comme ue hérétique quand je raconte ça. Ne savent rien de la guerre d’espagne, et n’imaginent pas que leurs aïeux aient pu fricoter avec des espagnols « qui ne sont même pas d’ici »…

    En tout cas, tes collègues, my god…

  10. C’est vraiment triste cette histoire… (et pourtant je n’ai jamais été doué avec les dates).

    Cependant, il me semble que la fête nationale célèbre bien la Révolution (dans son ensemble, dans ses acquis), et la date du 14 juillet a été choisie pour commémorer avant tout la fête de la Fédération, le 14 juillet 1790. En effet : « Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant. Fédération, ce jour-là, a signifié unité volontaire. » peut-on lire dans le rapport de la commission juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant. Fédération, ce jour-là, a signifié unité volontaire. » peut-on lire dans le rapport de la commission juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant. Fédération, ce jour-là, a signifié unité volontaire. » peut-on lire dans le rapport de la commission chargée d’examiner le projet de loi, en 1880.

  11. Ce qui m’inquiète presque le plus dans ton article ce n’est pas l’ignorance de tes collègues, qui n’est pas malheureusement extraordinaire mais c’est le qualificatif que tu t’attribues de pétainiste comme si tu te stigmatisais de savoir, comme si presque tu t’en excusais. Ce qui est en phase complètes avec notre époque (ici en France), par exemple les meilleurs élèves dans les zones pauvres sont les victimes d’un véritable ostracisme de la part de leurs camarades. Il y aurait comme une sorte de honte du savoir, rançon d’un funeste égalitarisme qui a pénétré presque tous les esprits. Avec ton humour habituel tu as mis le doigt sur deux points très importants premièrement que les ignares ne sont plus cantonnés dans des tâches subalternes, ce qui est à mon sens pour les dirigeants le meilleur gage de paix sociale, comment de tels ignorants se révolteraient ils n’ayant aucune connaissance d’un autre possible? Deuxièmement de la rupture de la transmission du savoir (même et surtout du plus quotidien) entre les générations. Tu as eu beaucoup de chance (et nous avec car grace à cela on peut lire le blog le plus divers de la blogosphère) que tes parents te parlent de tout et aussi de rien, des petites choses, des cancans… C’est aussi la vie, le tissu social comme on dit aujourd’hui. Je n’arrive pas à m’ imaginer comment ces gens là peuvent vivre et ce qu’ils peuvent comprendre de ce qu’ils voient… Une dernière chose il ne faut pas avoir honte d’être un intello, cela n’a jamais rendu impuissant…

  12. A propos « d’intello » je fus surpris et peiné d’entendre des jeunes que je recevais me dire qu’il s’agit d’une insulte courante au collège et au lycée !! Que les jeunes qui m’en parlait évoquaient la honte d’être ainsi stigmatisé .

  13. ben tu vois tu te découvres érudit. ça ne m’étonne pas, tu m’as l’air curieux. c’est l’essentiel.

    et puis je suis content de voir que tes doutes sur le blog sont dissipés. tu nous reviens en forme dis donc.

  14. Je suis assez d’accord avec Bernard (le Judas qui virevolte sur les blogs les plus intéressants). Mais pour y aller direct : Matoo, mon cher Matoo que je lis tous les jours, que je respecte, que j’espère rencontrer en « vrai » une fois dans ma vie, tu es notre :
    http://www.dailymotion.com/video/x1sbxb_maitre-capello-1984_fun
    Je suis, je te file un coup de vieux sur la tronche !
    TU ES NOTRE SEUL PRESIDENT D’A NOUS !
    Bref, tu es le plus grand et le plus sage !
    Et on t’aime tous !!!!!!!
    :petard:

  15. Le pire dans tous ça c’est que c’est vachement courant comme situation.
    Je veux dire que finalement, plus je rencontre de gens d’horizons divers (donc représentatifs de la population?), plus je désespère face à l’ignorance quasi-générale.
    On leur demande même pas de citer Hegel dans le texte, juste d’avoir le minimum survie!
    Faut se faire une raison.

  16. Tu vois Matoo c’est en rencontrant des gens comme ça qu’on découvre qu’il y a un monde de culture entre les gens qui font un film sur les 3 mousquetaires (même ceux qui on fait D’Artagnan avec Justin Chambers, Mena Suvari, et Catherine Deneuve) et ceux qui regardent le film.

    Des fois on se dit, « Mais il est gerbé de la tronche le producteur/le réalisateur / le scénariste ? Et la vérité historique ? » on s’en branle en fait, puisque de toute façon les trois quarts des gens qui vont le voir sont des moules.

    A cet instant on trouve d’un seul coup admirable les progrès faits en 2000 ans par l’humanité, avec un taux aussi élevé de moules déguisées en êtres humains.

    Mais je te rassure l’inverse existe aussi. (non pas les humains déguisés en moules). Mais il existe des gens hypercultivés qui sont des moules dans leur vie. Et aussi curieux que cela puisse paraître ils ne comprennent pas non plus leur époque et n’ont aucune ouverture d’esprit. Bon j’admets. Ils sont vachement plus rare que les moules.:lol:

  17. J’arrête pas d’emmerder ma tante portugaise et ma mère espagnole avec le fait qu’elles sont arabes. Autant ma mère adore autant ma tante la raciste deteste donc j’ insiste.
    Même les gens du crû ignorent tout de l’ histoire des Maures.

  18. Exact comme je l’ai vu plus haut ils sont allés jusqu’au canada avec leurs bateaux qui ne sont pas des drakkars (mot inventé par les français mais qui ne veut rien dire en langue viking = voir le bouquin de régis boyer intitulé « les vikings »)…pauvre François 1er, heu tu leur as pas dit que c’était contre les suisses?:lol:

  19. Bon, non que je me sente historien, il convient tout de même de te mettre à jour, cher Matoo ! La bataille du 25 octobre 732 n’a pas eu lieu à Poitiers, n’a peut-être même pas impliqué Charles Martel directement, et n’a pas mis fin à une expansion arabo-musulmane en terre chrétienne ! :hum:
    Je m’explique : on sait que, menée par le gouverneur arabe Abd al-Rahman, l’expédition lancée sur la Gaule avait pour but essentiel le butin, et non la conquête (en tout cas pas à court terme), et était en fait constituée d’une grande majorité de Berbères nord-africains (environ 20 000), de quelques centaines d’Arabes, et de contingents recrutés dans la péninsule ibérique. Ni les contingents, ni les Berbères, n’étaient de langue et de culture arabes. (Je cite l’encyclo, hein). Les chroniques mozarabes distinguent d’ailleurs entre « Sarrazins », Arabes venus d’Arabie et Syriens, plus anciennement islamisés, et Maures, venus d’Afrique du Nord. Le nombre élevé de Berbères parmi les conquérants musulmans explique que ces derniers ont été aussi globalement désignés sous le terme de Maures.
    Ensuite, Abd el Rahman a bien marché sur Poitiers, pillé et incendié l’abbaye Saint-Hilaire, et c’était seulement en chemin sur Tours que les premières escarmouches ont eu lieu. Appelé à l’aide par les Aquitains, Charles Martel avait décidé d’attendre que les Sarrasins soient lourdement chargés de butin pour les attaquer. Après une semaine d’escarmouches, Abd el Rahman a lancé sa cavalerie sur les Francs (dont c’était là le tout premier affrontement contre les « Arabes »), Francs qui sont parvenus à faire refluer leurs opposants, lesquels n’ont pas eu l’occasion d’attaquer une seconde fois car, de son côté, le duc franc d’Aquitaine Eudes avait pris les combattants maures à revers. Croyant leur butin et leurs familles menacés, ceux-ci ont fui sur leurs bases arrières. C’est Eudes d’Aquitaine qui a vraiment gagné la bataille, mais c’est Charles qui a piqué tous les lauriers ! D’ailleurs, cette bataille n’est pas la première défaite majeure pour les « Arabes », puisque les Aquitains, menés par Eude, avait déjà zigouillé le gouverneur al-Samh à Toulouse en 721.
    Ce n’était pas tant pour repousser l’islam que Charles Martel était intervenu mais, en répondant à l’appel à l’aide du duc Eudes, Charles Martel a su profiter de l’avancée des troupes musulmanes pour intervenir dans une région qui refusait de se soumettre à son autorité (il s’est emparé dans la foulée de Bordeaux). Il fera de même en Provence où, tout en écrasant et repoussant les Sarrasins, il commettra des exactions sans nom au sein de la population et volera de nombreux biens de l’Eglise. Ce n’est que bien plus tard que ce bâtard de l’Histoire pourra surgir comme un héros, avec les croisades (où naît l’idée d’une Europe chrétienne qui doit se défendre face à l’infidèle), puis avec la menace ottomane à partir du XVIe siècle, puis les auteurs de nos livres d’histoire du XIXe vont nous le ressortir comme symbole fort, fondateur de la Nation française, puis les racistes du XXe l’utiliseront comme le chef d’un peuple germanique écrasant ces méchants Africains musulmans (d’ailleurs, au cours de la guerre d’Algérie, les commandos de l’Organisation de l’armée secrète (OAS) prendront le nom de Charles Martel, et le FN prendra une affiche ayant pour titre « Martel 732, Le Pen 2002 » lors de l’élection présidentielle de 2002).
    Enfin, certes, l’expansion « musulmane » a été arrêtée à Poitiers (ou Tours, en fait, si t’as bien suivi), mais les razzias auront encore lieu pendant deux siècles dans l’actuel sud de la France, puis l’Espagne musulmane n’apparaîtra jamais une menace pour les Francs des IXe aux XIe siècles. De plus, la bataille dite de Poitiers ne fait que s’inscrire dans un contexte d’essoufflement généralisé de la conquête arabe, tant en Gaule qu’à Constantinople ou qu’en Asie centrale ; l’empire est devenu trop grand pour être gouverné par Damas seule ; des révoltes kharijistes éclatent au sein même de l’empire, et les Abassides vont bientôt renverser les Omeyyades.
    Je terminerai sur cette citation reprise sur Wikipedia : « Selon Françoise Micheau et Philippe Sénac « bien des voix se sont élevées pour tenter de ramener la bataille à sa juste place. En vain, car, érigé en symbole, l’événement est passé à la postérité et avec lui son héros Charles Martel. Il appartient à ce fonds idéologique commun qui fonde la nation française, la civilisation chrétienne, l’identité européenne sur la mise en scène du choc des civilisations et l’exclusion de l’Autre ». L’historienne Suzanne Citron souligne le rôle de la bataille dans l' »inconscient des pulsions racistes anti-arabes et dans l’illusion d’une supériorité de la civilisation catholique et blanche ». »

  20. (juste parce que je me sens un peu concerné) pour les drakkars, le type d’embarcation que l’on désigne comme cela est funéraire, les navires qui leur ont permis d’envahir l’occident sont les esnèques je sais plus et je recommande avec chaleur la lecture des eddas transcrits par Régis Boyer, effectivement.
    Pour ce qui est du propos même, bienvenue dans mon monde. Mais je reste toutefois dubitatif sur l’argument « je ne suis pas un passionné mais j’apprenais mes leçons ». La plupart ont appris leur leçon parce qu’on leur demandait un effort en un instant précis, aussitôt oublié. Il ne s’agit pas d’être « passionné » pour retenir l’Histoire, mais « concerné », en résumé: civique.

  21. je suis en partie d’accord avec nij, le point commun de tout cela c’est le manque de curiosité face à la compréhension du monde passé ou présent. Ce n’est pas tant qu’ils ne savent pas, ils s’en foutent surtout, donc ils ne cherchent ni a retenir ni à comprendre ! Rien de toutes ces choses n’a d’importance à leurs yeux, mais je suis sure que la plupart d’entre eux te sortirait la liste des vainqueurs de la télé réalité toutes chaines confondues, dans l’ordre et avec les dates, les équipes de prod et les lieux de tournage, cela sans se tromper une seule fois.

    c’est peut être pour ça qu’une bonne partie de la population est restée sourde aux évidences en ce qui concerne une droitisation un peu trop extrême et aux relents assez puants, durant l’election présidentielle. La plupart des gens qui ont voté se foutent de ces notions historiques, mêmes récentes, tant qu’on promet d’arroser leur pré carré au détriment de celui du voisin.

  22. orpheus a écrit ce à quoi je pensais. Remarque ce qui est bien c’est qu’après avoir lu ton billet moi qui me croyais nulle en batailles et rois de France je me dis que finalement je sais quand même quelques bricoles.

    Il m’est arrivé à l’époque du premier « loft » à la télé, la situation inverse : un déjeuner d’avec les collègues et qui TOUS parlaient de l’émission et qui en connaissaient tous les acteurs et toutes les ficelles (y compris ceux qui dénigraient) et moi la seule à ne pas regarder du tout. Méfie-toi Matoo, il n’est jamais bon dans un groupe, surtout professionnel, d’être « le seul qui » et puis à la première sale embrouille que tu comprendras pas pourquoi ni qui t’a fait ça, cherche pas, ça sera l’un de ceux qui s’est ce soir-là découvert arabe potentiel et qui depuis lors t’en voudra.
    (je dis ça, tu te débrouilles bien mieux que moi, mais bon j’ai payé cher de l’avoir ouvert il y a une douzaine d’années lors d’une conversation comme ça et qui avait dévié sur l’épineux sujet des origines, et que bon en gros moi c’était pas grave que je sois pas 100 % pure France parce que bon toi on t’aime bien et puis, tu comprends, (dis en gras), Italien c’est pas comme Arabe, quoi. Et que j’avais bondis (Hein quoi comment alors il y aurait une bonne immigration et une mauvaise non mais ça veut dire quoi usuw). Je me le rappelle bien, c’était l’année où je n’avais touché que des clopinettes en bonus (une part variable annuelle du salaire censée être attribuée selon des critères de performance) alors que j’avais atteint les objectifs qu’on m’avait fixés.
    Je ne dis pas non plus qu’il faut fermer sa gueule, au contraire, bravo, juste qu’il convient d’être conscient de la face cachée des dangers parce qu’on n’imagine souvent pas que c’est à ce point-là. :mur: J’espère juste qu’on ne te fera pas payer trop cher ton « coming-out » intellectuel.

    La prochaine fois, si tu veux faire rire, tu pourras leur causer de l’invasion des Normands en Sicile et que c’est pour ça qu’Ornella Muti a les yeux verts (non je rigole, ils lui viennent peut-être plus simplement de sa mère Estonienne), le petit côté pipole devrait parvenir à les accrocher.

    PS : depuis un moment déjà, je n’ose plus parler « bouquins » avec la plupart de mes collègues (pas tous, j’en connais au moins … euh … trois qui s’y connaissent pour de vrai et six à qui je peux distiller jusqu’à un certain point des conseils prudents), dont certain(e)s pourtant croient aimer lire.

  23. Je reviens sur le 14 juillet. Effectivement, y a bien le 14 juillet 1790. Mais vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ils avaient choisi le 14 juillet 1790 pour leur fête de la fédération? c’etait justement une date chosie symboliquement car c’était les 1 an de la prise de la bastille (le 14 juillet 1789). Donc en somme, fêter le 14 juillet aujourd’hui, revient à fêter la fete de la fédération, qui sert à fêter la prise de la bastille. Donc même indirectement, on fête quand même la prise de la fameuse prison!

    Sinon autre chose, Marignan en 1515 c’est bien, mais surtout que s’est-il passé en 1515? C’est aussi le sacre de François 1er (au moins il a pas traîné: aussitôt roi, aussitôt en guerre ;))

  24. En tant que prof d’histoire, je suis désespérée par ton post, même s’il ne m’étonne pas plus que cela. C’est bientôt le premier cours de l’année: comment convaincre les élèves qu’il est absolument nécessaire de connaître le passé pour comprendre le présent? Ils s’en fichent totalement! La seule chose qui les intéresse, c’est la note. Je n’ai plus envie d’alimenter cet utilitarisme de merde. Je n’ai plus envie de leur dire: « si vous n’apprenez pas vos leçons vous n’aurez pas le bac », parce que c’est faux, ils peuvent faire des impasses et cartonner dans les autres matières (en plus on donne le bac à tous ceux qui n’ont pas séché dans l’année). Si on a mis de l’histoire dans tous les programmes c’est pour former les citoyens avant tout. Si vous avez des idées je suis preneuse.

  25. Le bateau viking ne porte en effet jamais le nom de Drakkar. Ceci étant dit, il faudrait aussi dire que jamais aucun parfum (digne de ce nom) n’a porté le nom « drakkar ». Voilà, je disais ça pour les gens qui prennent le métro. Merci.
    5244

  26. :help:Pff… Et dire qu’on critique les Amerloques parce 65% d’entre eux sont incapable de désigner rapidement le Royaume-Uni sur une mappemonde…:eek:

    Pauvre France…:mur:

    Soupirant,
    Dragon.Jade :-|

    PS: A ce soir mon petit Matoo! :pompom:

  27. Le Vikings? Le comte Eudes les a niqués en 886 et ils ont du effectivement remonter la Seine … mais à pied, sur la rive, avec leurs drakkars sur les épaules. POur se venger, ils sont allés mettre le souk en Bourgogne.

  28. euh…je veux jouer le rabat joie!!!
    Je ne sais pas si quelqun l’a dit dans les comms, mais le 14juillet fête nationale ne commémore pas la prise de la Bastille en 1889, évènement au combien sanglant et honteux (du point de vue de la majorité des partisans de la révolution politique de l’époque), je rappelle que le bon peuple parisien n’a pas tenu sa promesse faite au commandant de la bastille et en a profité pour piquer des armes et tuer la garnison en place…bref mais le 14 juillet commémoré et celui de 1790 et la Féte de la fédération marquant la fin de la monarchie absolue avec le serment du monarque.
    Voila c’était la minute jramène ma fraise :gene:

  29. Tombé ici plus ou moins par hasard. Intéressant…

    D’ailleurs, si quelqu’un a des photos des Vikings à Paris, j’suis preneur.
    :croa:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages