A visages découverts

S’il y a bien un adage battu et rebattu au long des années, autant par nous que nos parents ou grands-parents, c’est bien « Oh que le monde est petit. ». Parce que machin connaît machin qui connaît machin, ou bien que truc travaille avec la nièce de bidule etc. Et on a du mal à s’en persuader mais c’est bien vrai qu’on est tous connectés à très peu de « distance ».

Mais je crois que le putain de facteur aggravant c’est bien le net, et tous les jours je m’en rends compte. Ajoutez à cela la communauté des (cyber) pédés parisiens, et on se connaît tous avec au plus une personne pour faire le lien. Vous en ajoutez deux, et on peut remplacer connaître par… connaître. :mrgreen:

Ce qui est flippant avec des réseaux sociaux comme « facebook » (mais le site de rencontre communautaire l’est tout autant), qui a déjà atteint une belle ampleur, c’est qu’on peut en quelques clics évaluer ces distances, mais aussi révéler énormément de nous-mêmes à autrui. Je vois qu’énormément de gens se sont pris au jeu de donner leurs véritables noms et prénoms, j’en parlais avec Diego hier. Et je concluais : « Bah c’est comme si tu avais fait ton coming-out du coup. N’importe quelle personne qui cherche ton nom sur le site, n’a qu’à jeter un coup d’oeil à tes potes et c’est bon. On peut aussi, même en en remplissant le minimum, tirer n conclusions d’une telle étude. »

Or, ces réseaux et le web en général est aujourd’hui (depuis quelques années) investi par des candides qui ne maîtrisent pas du tout les conséquences de leurs inscriptions et « révélations ». Par exemple, en surfant rapidement sur mes « amis » de facebook, et en regardant les amis d’un ami, puis encore une fois en allant fouiner, je tombe simplement sur un collègue de mon nouveau boulot. Et j’apprends ainsi au détour d’un site web que ce dernier est pédé, et en couple avec le copain d’un copain. Truc de dingues quand même !

Quand je jette un coup d’oeil à tous les gens que je connais, et les vicissitudes qui ont fait que ces personnes se sont rencontrées dans d’autres conditions, ça me donne parfois le vertige. Et souvent j’arrive en soirée, et on me fait « Oh mais tu es là toi ? ». On découvre alors des accointances inconnues, des copains de copains de copines, des coucheries improvisées à 2h du matin du Rezog, des gens qui se sont connus en fac ou par blog etc.

L’autre soir au karaogay organisé par Frogchou et Rhinochou, on peut d’ailleurs en voir les stigmates ici (Oui je chante Dalida !!!), je suis aussi tombé sur une personne que je connaissais bien de Caramail en 1999, et qui m’a expliqué comment de proches en proches, nous nous sommes (re)retrouvés sur le même fil Gmail. J’ai l’impression que le net donnant aussi la possibilité de finalement « connaître » tant de personnes, on arrive encore plus facilement à réduire à presque rien les distances entre nous. Et nous n’en sommes qu’aux balbutiements.

Et pour finir, et sans rapport avec ce qui précède, l’extrait du fil Gmail de mes potes (on est une grande liste, et on discute tout au long de la journée en se balançant des liens ou des news, genre la vidéo de Britney, ou la défense de cette dernière par Chris Crocker) du jour, ça commence par du cul, et ça finit en nawak. Je n’en pouvais plus de rigoler. ;-)

– Une double pene. ça te tente ma douce ? :D (ami(e)s de la poésie, je vous salue en m’inclinant bien bas, n’en profitez pas surtout !)

[…]

– Ouais moi je veux bien des double-pene sauce roquefort steup.

– Arrêtez, notre Président a supprimé la double-pene. C’était injuste.

15 Commentaires

  1. C’est à peu près pour cela qu’au bout de 48 heures j’ai supprimé mon Ziki. Ce n’est pas bien difficile de me trouver, mais je n’ai pas envie d’être googeulisable, l’idée m’agace!
    (le pire, c’est que c’est que ces applications te vendent l’idée en te disant que ça permet « de maîtriser son image sur le web »: belle maîtrise :gene: )

  2. A qui le dis-tu : je lisais ce soir un bouquin de quelqu’un dont j’avais découvrert à la suite d’une recherche hasardeuse d’un de mes collègues que sur son site (à l’auteur pas au collègue) il avait cité un extrait de mon blog de poèmes (ou plutôt pseudo-poèmes depuis que ma vie a dégénrée), je ne le lisais pas pour ça, mais bref, à l’intérieur du livre est cité celui de quelqu’un que je connais. A priori l’un et l’autre ne se connaissetnt pas ou pas forcément. Quel circuit.

    Au fait, j’ai un bouquin pour toi. (mais pas celui-là).

    PS : ce commentaire sera peut-être bizarre, ce soir sur ma bécane le bandeau de droite couvrer la moitié de la page du coup je ne vois pas la plupart des mots que je tape.

  3. Alice> en fait c’est à moitié vrai : ce genre de réseaux te permettent surtout… aux autres de maîtriser… TON image sur le web :)

    Je ne remplis jamais ce genre de détails ni ne participe à ce genre de réseaux. la plupart du temps, c’est inutile pour ce qu’on souhaite en faire, par contre des années après ça te joue des tours, parce que quelqu’un qu’il ne fallait pas trouve des infos qu’il ne fallait plus mais qui étaient encore là, magie du net :( .

    Déja que quand on croit ne pas se dévoiler on laisse toujours ‘achement plus d’infos que ce qu’on voudrait, alors si on n’y fait pas attention, misère ! :petard: .

    C’était ici ou chez embruns (où ailleurs, azheimer, ce fléau ! :mur: ), que je lisais un article sur facebook (?), qui disait en substance que le minimum d’infos qu’on y laisse sont peu ou prou celles demandées pour faire des opérations bancaires en notre nom. Avec un nom de famille, une ville de résidence, une date de naissance, tu peux sans souci te faire passer pour qui tu veux puisque c’est ce qu’on te demander pour vérifier to identité au téléphone. L’article prenait l’hypothèse que si des hackers récupéraient des mots de passe sur un site bidon et en présumant qu’un certain pourcentage des gens utilise tout le temps le même, alors ils pourraient faire ce qu’ils veulent avec le compte des gens, en gros :eek: .

    Cela ouvre aussi la porte à pas mal de manipulations sans même parler d’arnaques aussi poussées : c’est fou comme on a soudainement confiance en quelqu’un au prétexte qu’on l’a connu quand on était petit ou parce que ce serait un amis d’amis. facile alors de regarder la fiche de quelqu’un et de lui sortir de visu tout un tas de lieux et de dates prétenduement communs. La mémoire est parfois défaillante, alors si tout se tient on fait confiance, sans se rendre compte qu’on a nous même livré les clefs pour que tout se tienne. Groundhog day passait hier justement, et on y voit bill murray employer cette technique pour se sauter la poule d’eau en pull rose. Elle donne ces infos sans crainte car elles lui semblent insignifiantes, mais une fois qu’il les lui sort ( hééé, tu me reconnais ? ), elle lui accorde aussitôt sa confiance.

    ( bon ça y est, je suis cataloguée parano, mince alors :petard: ).

    Mon avis sur ces sites est donc que très franchement, avant de se remplir une fiche de façon exacte, il faut se demander si on a un réel interêt à utiliser ce service et s’il apporte vraiment quelquechose. Et sinon, il existe une methode marrante, celle de la faute volontaire : un an de plus ou de moins dans l’âge selon les sites, un jour de plus ou de moins, ou le mois, dans la date de naissance. ça peut être très marrant de voir revenir ces mêmes fautes dans des spams postaux ou en ligne, par exemple. Et ça permet de faire le tri avec ceux qui connaissent les vraies infos de ce genre sur soi, et ceux qui le prétendent après les avoir lues :mrgreen:

  4. Et c’est comme ça que les Mega-sociétés secretes creent, paufinent, classent, et archivent des dossiers surchacun de nous … pour un beau jour tous nous retomber sur le coin du concombre et nous mettre en cage pour les servir dans leur monde souterrain et … et… ok ok il es 3.30 du mat, j’aurai pas du abuser du vin ^^
    :croa:

  5. Je me suis inscrit sur Facebook au mois d’août et j’ai pris garde de ne pas y faire apparaître d’informations « compromettantes » (comprendre : d’informations qui constitueraient un coming-out clair et net auprès de tous ceux qui auraient l’idée de faire une recherche par Google avec mon nom et mon prénom). J’ai bon espoir, sans avoir de certitude, qu’il n’existe pas de lien publiquement affiché entre mon pseudonyme Zéro Janvier et mon identité civile. Je me trompe peut-être … Et ce n’est pas un défi pour ceux qui lisent ce commentaire :-)

  6. Pheel> Oui oui t’inquiètes, j’ai bien vu qui était Chris Corker. :petard:

    J’ai vraiment vu deux manières de faire sur facebook en fait, d’un côté ceux qui ne l’utilisent que de manière perso, et de l’autre ceux qui en font un outil de réseaux social pro supplémentaire. Mais du coup ceux qui mélangent, ne serait-ce que de préciser un vrai nom et prénom, se retrouvent je pense en potentielle facheuse position. Mais c’est vrai que pour le moment c’est être un peu parano de raconter ça. :help:

  7. Qu’est ce que c’est que cette paranoia du coming-out?! Que n’importe qui soit capable de dire que vous soyez homo, où est le souci?! A part pour ceux qui se forcent à bosser dans des boulots avec des gros connards homophobes comme patron, qu’est ce que ça peut bien avoir de compromettant comme information?
    Sinon, curieusement, je ne sais pas si c’est personnellement parce que je n’ai pas de blog ni Myspace (je ne suis pourtant pas avare de contacts sur le web), mais c’est principalement dans la vie éréelle » plutot que sur le web que je découvre des liens et coincidences entre personnes de mon entourage que je connaissais pas (genre découvrir que le mec avec qui on sort est une connaissance du colloc qui vient juste de partir:eek:)

  8. :pompom: tu chantes Dalida !!! :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love: :love:

  9. La vidéo du karaoke est énorme !!! j’adoooooooore !!! prévenez moi la prochaine fois !!! je veux trop vous voir vous enflammer du Dalida ! (Henrisson meilleur que Christophe Willem, je ne l’ai jamais vu comme ça ;-) )

  10. C’est comme à la BTP où on m’a présenté (le fameux) Gaulthier qui se trouve en fait être un gars avec qui je trainais en été 2001 à Toulouse !!!! Comme quoi…. le monde est petit :-D

  11. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Pfff… Le mec de caramail en 1999 te salue bien bas. Et un petit résumé pour ceux qui ont pas très bien suivi:

    Matoo (qui a rencontré en 1999 sur Caramail)…
    Moi (qui ai été en Sup avec)…
    Héloïse (qui remplacé à son boulot puis rencontré)…
    D. (qui a rencontré à une soirée entre amis)…
    Ryn (qui fait des meetings de blogueurs où il y avait)…
    Rhino (qui évidemment connait)…
    Matoo (qui m’a dit qu’il avait pas compris pourquoi je lui ai dit « A ce soir! » dans ici dans un commentaire et qui m’a candidement informé que j’étais « bizarre » :gne: (Mais non je ne suis pas suce-et-ptible!!! :mrgreen:)

    Bref, que le monde est petit…

    Ironiquement,
    Dragon.Jade :-|

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages