Livre 12 – XXIX

Le salut de la vie consiste à voir à fond ce qu’est chaque chose en elle-même, quelle est sa matière, quelle est sa cause formelle ; à pratiquer la justice, du fond de son âme, et à dire la vérité. Que reste-t-il, sinon à tirer parti de la vie pour enchaîner une bonne action à une autre, sans laisser entre elles le plus petit intervalle ?

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

Et je dédie cette pensée à Jarod_. ;-)

6 Commentaires

  1. La sagesse des Anciens…Substantifiques pensées, et si revigorantes! Je suis sensible aux aspirations de Jarod et j’ai la chance de pouvoir préciser qu’elles (ces aspirations) sont largement partagées par bien d’autres homos.

  2. B’soir. Excuse moi de te déranger mais je suis tombé sur ton site un peu par hasard en recherchant des informations sur Marc-Aurèle. J’ai besoin d’aide pour une dissert’ en philo, le texte est de Marc-Aurèle et je n’arrive pas bien a en saisir le sens.
    Comme tu as l’air callé en la matière  » Marc-aurèle « , j’aimerais savoir si sa ne te dérangerais pas de me donner quelques explications sur le texte.
    A bientot j’espère.
    Bonne soirée.

    (si tu veux me répondre, je t’ai laissé mon adresse Mail)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages