Samedi 25 novembre 1995

Je le sais car il y a la date d’inscrite sur cette vieille cassette… Putain vieille de douze ans donc !!! On y lit encore distinctement : « Scorpion le 25/11/95 », et de l’autre côté : « Soirée au Scorpion avec Caro et Sébastien le 25/11/95 (DJ Patrice) ».

Le week-end dernier je discutais avec Charles, qui n’est pas trop loin de mon âge canonique, et on se remémorait comme deux vieilles les soirées incroyables qui avaient vu se consumer nos vingt ans. Hé hé hé. Surtout, nous avions pour souvenir prégnant des morceaux de « house », de cette house qui nous a fait triper des heures durant sur les pistes du Queen, du Palace ou du Scorp. Cette dernière boite était considérée comme un endroit plutôt beauf par les pédés du Queen et du Palace, mais je n’ai jamais été branché « castes », et j’ai toujours également fréquenté des endroits très variés (comme aujourd’hui le Club 18 autant que les Bains quoi !). Chaque lieu possède ses charmes et ses défauts, autant dans la déco, l’ambiance, les gens (surtout !) et la musique.

Or dans les années 95, j’aimais particulièrement la musique du Scorp et ce DJ, Patrice Strike, qui dégotait toujours les meilleurs tubes et les passait avec une énergie dingue. J’aimais surtout ces montées qui ne s’arrêtaient JAMAIS, et qui nous laissaient bien souvent sur le carreau. Ah surtout cette version de « I’m ready »… mein gott ! C’est après cette conversation avec Charles que j’ai exhumé de mes archives, cette fameuse cassette, cette antédiluvienne bande magnétique, qui contient ce mix parmi les 90 minutes de soirée enregistrée. D’ailleurs c’était carrément exceptionnel qu’un DJ accepte de faire une cassette comme cela, et c’est ma copine Caro qui avait obtenu ce privilège. Mais j’ai été le seul à vouloir sacrifier la bande qui était dans mon walkman, et j’avais donc reçu le graal en fin de nuit.

Je suis désolé pour la qualité, mais impossible de remettre la main sur un machin qui lit les cassettes correctement. Je n’ai retrouvé que mon vieux magnétophone des années 80… Rholàlàlà, j’ai intérêt à l’encoder mieux que ça, car cela montre à quel point je ne pourrais bientôt plus trouver un seul appareil pour lire ce genre de support préhistorique (et qui au bout de 12 ans a le droit d’être usé).

A l’époque, je me souviens que je rendais ma mère folle avec ma manie de tout conserver, de tout essayer de capturer, d’imprimer, de garder le souvenir du présent, et aujourd’hui je suis content d’avoir persévéré dans cette attitude. Je ne suis pas spécialement attaché au passé, dans le sens où je ne regrette pas vraiment le temps qui passe, mais j’aime parfois cultiver un petit sentiment nostalgique. Rien ne vaut alors une bonne plongée dans mes journaux intimes de l’époque. Car c’est bien là où j’ai rangé le plus de témoignages de ce que j’étais. Il y a bien ces photos qui nous font rougir de honte, ou bien des émouvants rappels mnémoniques comme cette cassette, mais les journaux eux véhiculent une part tellement intime, secrète et encore à haute teneur en authentiques émotions.

J’ai déjà raconté comme j’écris régulièrement depuis 1991. J’ai souvent changé de supports, j’ai écrit dans des agendas, dans des cahiers, sur des feuilles volantes, et j’ai réussi à archiver la plupart de ces inutiles paperasses adolescentes. Dès vingt ans, j’avais peur d’arrêter d’écrire, et je me motivais régulièrement en écrivant souvent par pur plaisir physique. Il s’agissait de sentir crisser la plume sur le papier (de mes cahiers Clairefontaine, achetés que pour ça) et de me laisser aller à une écriture automatique qui révélait bien des surprises.

Mais il faut avouer que mes journaux sont principalement des réflexions hautement philosophiques ou larmoyantes d’un ado mal dans sa peau. Je serais un parfait skyblogueur d’aujourd’hui !

J’ai essayé de voir ce que j’avais écrit sur cette soirée, et j’ai retrouvé la note du 27 novembre dont je vous livre le début. Ah là là là !!

journal intime du 27/11/1995

Ca m’a fait un choc quand j’ai relu ça. Mein gott, mais oui « David », comment ai-je pu l’oublier… Alors même que j’allais me retrouver un semestre à Newcastle six mois après, je le rencontrai…

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis pédant et narcissique sur ces feuillets, oh là là ! Si, vous pouvez imaginer ?? Bande de malotrus !! :mrgreen: Bref, ces pages ont le mérite de me replacer dans ces vertes années, et elles m’empêchent aussi d’oublier à quel point j’ai pu être… candide (allez ouai, et un peu con aussi d’accord !!). C’est assez salutaire, surtout lorsque je me mets à seriner « sur les jeunes d’aujourd’hui ». J’aime bien ces trucs qui me redonnent illico la bonne dose d’humilité dont je peux venir à manquer parfois.

Voilà le début de la note que j’avais écrite le jour de mes vingt ans, quelques 6 mois après cette soirée au Scorpion. Vous avez le droit de rire. ;-)

journal intime du 31/05/1996

Ainsi je conclus : Vive la Tecktonik !!

Pour les curieux qui veulent écouter les deux faces de la cassette !

FACE A – FACE B

Cassette avec le mix du Scorp du 25/11/1995

Cassette avec le mix du Scorp du 25/11/1995

28 Commentaires

  1. ahaha !! j’ai des cassettes pareil quelques part ! moi jy ai enregistré mon journal intime lol …. je vait me foutre la honte a moi meme si je me mets a les ecouter lol ( je souhaite qu’elles s’autodetruisent! ):rigole:

  2. arf, mais on n’aurait pu s’y croiser en 95 !
    sinon, j’aime bien ton écriture de l’époque, ce petit conflit entre des majuscules scolaires et des minuscules adultes.
    (tout comme le décalage entre ta personnalité et ce costume cravate, qui au final te va très bien)

  3. C’est très curieux (amusant ? troublant ?) la semaine d’avant la semaine écoulée, j’ai trouvé le jeudi soir dans la rue des K7 audios mises au rebut en vue des encombrants. Il y avait tout un lot « 1995 ». Je n’ai plus de place chez moi et il y en avait l’équivalent d’une valise. Je n’en ai donc symboliquement sauvé que quelques-unes, en me disant qu’en plus le son risquait d’être dégradé.
    Je comptais faire à leur sujet un billet et puis il y a eu les sabliers.

    Enfin, je pourrais avoir écrit mots à mots ces phrases : « A l’époque, je me souviens que je rendais ma mère folle avec ma manie de tout conserver, de tout essayer de capturer, d’imprimer, de garder le souvenir du présent, et aujourd’hui je suis content d’avoir persévéré dans cette attitude. Je ne suis pas spécialement attaché au passé, dans le sens où je ne regrette pas vraiment le temps qui passe » la suite moins, ayant peu connu le bonheur et rien éprouvé d’un âge d’or enfantin, je suis peu pourvue de nostalgie, pour moi il s’agit davantage de témoigner (Mais de quoi au juste à part l’air du temps ? Et pour qui ?). J’ai un sens très fort que ce qui est anodin aujourd’hui peut prendre de l’intérêt demain du fait même de la disparition de quelque chose que ça constituait. Relativement peu importe que ça m’ait concerné personnellement ou pas.

  4. C’est marrant, moi aussi, j’ai bloqué sur « ma jeunesse pas trop consommée » mais surtout sur « du moins avec la délectation appropriée » qui, pour une raison obscure, m’a fait me pisser dessus! :-) Je sais pas, c’est le côté un peu ampoulé/vieux pervers (délectation….j’entends déja un miatement de vieux… :mrgreen: ).

  5. Le 2ème Magic Tchernia de La « Naïte » est de sortie!! lol… Moi aussi j’en avais quelques unes de cassettes du Scorpion…. Je me souviens que certains soirs, c’était aussi blindé et chaud que les follivores. Et puis sympa aussi ces carnets conservés, moi je n’ai rien gardé par exemple.

  6. xavier> Non je parlais d’une jeunesse « pas assez consommée », huhuhu. Tu verrais comment j’écrivais en moyenne, oh là là là là, c’est pétant de rire comme je me la jouais. Et il en reste des séquelles !!!!!! :petard:

    dfp> Nan t’étais déjà une reusta des dancefloors à l’époque ? Toi alors !! :pompom:

  7. Les carnets intimes que je rédige/rédigeais sont surtout remplis des séances de ciné ou restos que j’ai fait et il y a trop peu de reflexions philosophiques et autres ressentis, du coup, ils sont peut-être moins intéressant que je l’espérais, mais je les relis déjà parfois et me remémore quand même bien des choses oubliées, donc c’est tout sauf inutile !

  8. jolie, l’écriture de tes 20 ans :)

    moi c’est dans une malle aux coins de cuir que je conserve tous ces cahiers, et moi aussi c’était souvent des clairfontaine écrits au plume, lignés seulement horizontalement, j’en avais tout un stock.

    C’est vrai que les écrits d’ado sont pédants, parce qu’on vient d’apprendre des techniques d’écriture encore mal dégrossies, mais après quand les coins s’arrondissent, quel plaisir de continuer a se jeter sur le papier. Je suis d’accord avec toi, c’est aussi un formidable miroir à remonter dans le temps, et même sans être nostalgique, ça re-donne une dimension plus vivante aux souvenirs.

    Du coup tu m’as donné envie de relire les miens :mrgreen:

  9. Excellente notule :-)

    Tu dis que tu étais candide, car tu crois que tu ne l’es plus ? ;o)

    En tout cas, bravo d’avoir conservé ce genre de choses ! Moi je bénis le dieu d’internet d’avoir créé le blog, ça me permet de déverser ma verve bien plus facilement que sur un morceau de papier !

  10. Mon dieu!! Mais je vais avoir 20ans dans 3mois!! En bon skyblogeur (pas de jet de pierre s’il vous plait lol)il faudra que je mette un post du genre, surtout que je me retrouve dans certaines de tes pensées de « jeunesse », en espérant finir aussi bien que le « vieu » que tu es devenu :-)

  11. haaaaaaan comment il est mechant Tac-Tac, mais bon, je dois avouer que je suis un ptit coup d’accord avec lui, cela me manquait de lire des choses comme ca de toi.. je confesse, j’adore quand tu livres ainsi des souvenirs et des impressions. en meme temps on connait tous les deux la musique, « chacun fait fait fait c’ki lui plait plait plait.. »
    Mais quand meme, merchi mon Matoo :redface: pour ce billet comme je les aime…

    (et n’attend pas trop avant de te replonger dans tes journaux :P)

  12. chatquidortamasseetnedortpointseramasse,recetteexpresspourunménagevitefait:sedirequ’aufondd’yéchappercpire,lerepas,selaisserallerestunsigne
    d’intelligencecertainregardeMonroe,Taylor,Montyjamaiskitchensansmoyens
    leplatpretenboitedansdel’eautreschaudeouvrircpret.bonjevaislireleblog.

  13. Hello A tous et tout particulierement à Sebastien et Caro (dont je me souviens tout à fait):lol:
    Quel beau cadeau que trouver sur le net une casette de mes débuts à Paris (Strike n’était encore que dans ma tête :-) quand j’étais jeune et fragile :langue:
    Cela fait très très plaisir car je n’avais même plus de souvenirs de cette époque.
    Mais pour ceux qui ont eu l’audace :-) de télécharger les mixes je compte sur votre indulgence car il y a pas mal de d’erreurs.
    En tous cas pour tous ceux qui serait interressé par mon actu je vous donne rdv sur mon ‘myspace’
    http://www.myspace.com/patricestrike
    Encore merci à Sébastien et Caro.
    Patrice

  14. Cela va faire déjà plusieurs année que j’écris toujours des journaux intimes parce que cela m’aide beaucoup dans la vie de touts les jours surtout quand je vis des moment difficile. J’aime bien voire à quoi ressemble les journaux des autres. Parce que les miens je préfère quand même les décorer. Cela fait moins sombre. J’en suis à écrire mon trente-huitième journal. Et je ne juge jamais les choses des autres, je respect ce que font les autres.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages