Baguenaudages

Je pense que c’est un truc lié à ma môman. Parce que déjà tout gamin, j’étais fasciné par ses mains pleines de belles bagouses. Mais ce n’était pas tant le bijou que son histoire qui m’intéressait. J’adorais piocher dans sa boite à merveilles pour exhumer des bagues, et j’allais alors enquêter sur ses origines. Qui la lui avait donnée ou offerte, pourquoi, comment ? Les bagues j’adore ça, car ça raconte plein d’histoires sur les gens…

Du coup je me souviens parfaitement bien des bagues de ma maman. Ma préférée c’était l’aigue-marine, déjà pour son nom mystérieux, mais surtout pour sa forme (elle me paraissait énoooorme) et sa couleur. En outre, elle me faisait penser à l’anneau de « Jayce et les conquérants de la lumière » ! Il y a aussi, puisqu’elle en porte toujours certaines, sa chevalière en or au design très particulier (toute petite en fait, avec ses initiales de jeune fille, CM, stylisées), ou alors celle toute simple, cet anneau en or blanc qui fait comme une virgule au bout de laquelle est accrochée une perle. Et puis son alliance qu’elle porte toujours, ou bien la bague de ma grand-mère dont le style un peu désuet est revenu à la mode : un large anneau plat en or jaune, avec deux rubis rectangulaires côte à côte, et des brillants carrés (un truc très « art déco »).

Mais en terme de bague, celle qui m’a fasciné le plus en tant que môme, c’est indéniablement celle de mon oncle, mon oncle pédé. C’est une tête de lion en or, qui doit bien peser 40 grammes, et qui tient un rubis dans sa gueule… Waaaaah j’avais trop envie d’avoir la même. :mrgreen:

Du coup, je suis tout le temps en train de regarder les bagues des gens, dans la rue, dans le métro, au boulot, sur les mains de mes amis… Et sans rien demander, je m’imagine un peu leur histoire. Je sais bien qu’il s’agit parfois d’un simple attribut à la pure valeur esthétique, mais je doute que ce soit très courant. Dans le métro, c’est souvent ce qui permet de repérer aussi les pédés… Hé hé hé. En effet, la bague au pouce ou les multiples anneaux aident à gaydariser.

On repère aussi les hommes et les femmes mariés, ou du moins on en obtient quelques indices. Mais plus largement, les bagues indiquent la coquetterie, la beaufferie, l’élegance, l’aisance, l’oppulence, le souvenir d’une personne, la rupture, le symbole mystique, le cadeau à la tirette, celui de sa communion ou son anniversaire, un pacte ou une fantaisie.

Je regarde, je m’interroge, j’essaie de deviner le style, et pourquoi ce style, et où il a pu acheter ça… Oh là là, c’est quoi ce machin Wicca, et ce truc énorme, tellement signe extérieur de richesse qu’il en est vulgaire et ridicule, ou bien ces bagues qui ont l’air d’être celles d’une jeune femme de vingt ans, ou encore cette chevalière qui porte le sceau et les armes de la famille… Pourquoi à ce doigt là et pas celui-ci, ah… Et elle tiens, elle est tout le temps en train de faire tourner son alliance, tandis que lui il n’en porte que deux, mais l’une sur l’autre sur un seul doigt… Là c’est clairement une jolie bague de fiançailles, sans alliance (encore), qui annonce un prochain heureux événement. Et sur cette main là, il y en a trop, ça déborde, ça pullule, trop d’histoires, trop d’affect…

Voilà comment j’occupe mes moments d’errances intérieures et oniriques, dans les transports ou ailleurs, je regarde et je lance la machine à imaginer, à fabuler, à créer du vent.

27 Commentaires

  1. formidable article et formidable observation !
    C’est vrai qu’on apprend beaucoup des gens sur leurs bagues. tu noteras, il existe des colliers de merde, en plastique, mais des bagues vraiment sans valeur et qui l’affichent c’est assez rare. Il faut toujours qu’elles aient un charme, un style ou une fonction.

    personnellement, mes bagues sont assez codifiées, même si moi seule sait ce qu’elles signifient. de toute façon je ne peux pas porter un bijou qui ne me raconte rien, ou qui ne raconte rien sur celle que je suis. les ors muets, très peu pour moi, je préfère l’argent et les pierres assez animés et expressifs :mrgreen: …

  2. Ha tiens moi aussi j’ai un oncle pédé qui met pléthore de bagues. :pompom: Moi j’en ai deux . argent + céramique noire = « tu peux être screugnegneu » ; acier + argent= life is beautiful , just enjoy  » :blah: . Sinon je laisse pas les bagues conditionner mon humeur et non je ne suis pas manichéïste. :mur:

  3. j’avoue passer ma vie au boulot a regarder les doigts des clients ( masculins) … bon ok particuliérement la bague au doigt qui veut dire « marié ou pas » mais ça … Bref! :croa:

  4. C’est peut-être vrai, mais je n’en suis pas sûr. Que ça raconte l’histoire des gens ou en tous cas que ça en dise long sur eux. Fut une époque où j’en portais douze et je ne suis pas convaincu que ça aurait dit grand chose à quiconque. Pas davantage pour les trois que je porte désormais. Mais je ne garantis pas d’avoir raison.

  5. et ceux qui n’en portent pas?

    perso cela fait longtemps que j’aimerais avoir une de ces choses mais quoi comment et ou?

    pourquoi et quel impact sur les autres?
    comment cela passerait au boulot?
    me ferais je « outé » a cause de cela au boulot?

    j’ai déjà jouer depuis Noël, le bracelet au poignée droit, ( le gauche étant occupé par ma montre) cela a t’il une signification?

    et ceux qui portent des chaines autour du coup? et autre colier de cuir ou pierre…

  6. Merci Matoo d’avoir pu offrir un espace d’expression à nos amis exhibitionnsites, trop souvent brimés par ailleurs (c’est vrai que des endroits où montrer sa queue, ça manque sur le net:lol:).

  7. J’ai un anneau qu’un cheri m’avait offert a une epoque lointaine. Le parfait amour, la rencontre avec belle maman et beau papa, le coming out, tout etait si perfect, jusqu’au simple et pourtant precieux anneau en argent. Plus qu’une personne il represente quelque chose dans ma vie. Lorsque j ai tourne la page.. avant, la tristesse et l’aigreur d amour a(accent) la maieutique compliquee, l’apres ou(accent) tout va bien.. enfin, harmonie du corps et du coeur (et du cul ? ;-))

    ….

    mais pourquoi je raconte ca la(accent) moi ?? :langue:
    Matoooooooo :redface: encore des zolis articles commme ca !

  8. Très joli billet, comme quoi une simple observation peut nous transporter dans « des moments d’errances intérieures et oniriques ».
    En fait il ne faut pas grand chose, utiliser ses sens et garder éveiller sa capacité d’émerveillement.

  9. Il se peut que parfois la vulve ait une odeur ou un goût déplaisant. Il se peut qu’il s’agisse de l’humidité normale du vagin accumulée dans les replis de la vulve comme étant le résultat d’un manque de circulation de l’air autour des parties génitales, empêchant l’évaporation d’un excès d’humidité. Etant donné que les bactéries aiment les endroits humides, elles peuvent se reproduire rapidement, ce qui a pour conséquence une forte odeur et peut-être de même pour le goût. Les bactéries causent l’odeur, et non l’humidité du vagin. Etant donné que les femmes d’aujourd’hui portent généralement des vêtements qui empêchent la circulation de l’air autour de leurs parties génitales, il est souvent nécessaire pour une femme de laver ses parties génitales avant de pratiquer des rapports buccaux-génitaux. Cela vaut aussi pour les hommes, ainsi une douche ou un bain avant les rapports sexuels est souvent une bonne idée, surtout si l’un des partenaires ne s’est pas lavé depuis plusieurs heures. Certains hommes et femmes apprécient cependant une forte odeur de vulve, c’est une affaire de goût personnel.
    :berk:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages