77 pensées et puis s'en vont !

Eh oui, hier c’était la dernière pensée de Marc-Aurèle qu’il me restait dans mon escarcelle, et il s’agissait de l’ultime 77ème de ma sélection personnelle. Comme je l’avais indiqué, j’avais établi cette sélection lors d’une énième lecture du bouquin, et je ne faisais que les ressortir dans l’ordre de lecture, de temps en temps, la plupart du temps quand je n’avais rien à poster. Oui oui. :mrgreen:

Ce qui est marrant c’est que très souvent, ces citations tombaient exactement au bon moment, ou avaient une étrange résonance avec des événements synchrones. Je suis content d’avoir partagé cela, même si j’ai conscience de m’être plus fait plaisir à moi (hu huhu, mais bon c’est le plus important). En tout cas, je n’en démords pas, après ces 77 notes, depuis presque exactement deux ans (encore un chiffre rond qui me surprend…), je suis toujours aussi fan et fasciné par la clairvoyance et la sagacité de ces remarques philosophiques.

Marc-Aurèle est né le 26 avril 121 et est mort le 17 mars 180, aussi depuis 1827 ans, il ne risque pas d’écrire d’autres « pensées pour lui-même ». Donc ces phrases fétiches resteront sans doute les mêmes, et le fait qu’elles puissent autant me toucher après tant d’années écoulées, de faits passés et de civilisations dépassées, me troue carrément le cul. ;-)

N’ayez aucune inquiétude, je vais bien trouver autre chose à refourguer les jours de disette. Hé hé hé.

En attendant, si vous avez envie de relire ces pensées dans un seul document, voilà un pdf avec les 77 notes rassemblées.

19 Commentaires

  1. Il y a un temps (que les moins de 20 ans), c’était il y a très longtemps… bref, tu m’as donné envie, très envie… d’acheter un puis deux livres de M-A. Depuis certains matins, pour le métro, au lieu d’un roman, je prends l’un de mes deux bouquins! Quel prescripteur ce Matoo :)

  2. Merci beaucoup pour le .pdf et pas seulement :

    J’avoue que quand je n’avais vraiment pas le temps de lire, je passais quand même visiter ces pensées (il faut dire que je les savais brèves). Que chez moi aussi souvent elles sont souvent entrées en résonnance avec les jours concernés, qu’avant de les lire chez toi, je connaissais un peu mais sans avoir à quel point elles pouvaient avoir d’intemporelle actualité.
    Depuis deux ans et bien malgré moi je traverse une période où plus grand chose n’a de sens, un désarroi profond, comme si j’avais survécu à deux tentatives d’assassinat surprenantes et successives, même si physiquement de ceux qui m’ont mise en danger je n’ai rien risqué
    .
    Ces pensées certains soirs m’ont été d’un bon secours. Elles tombaient juste, elles m’aidaient à croire qu’en toute chose il y a une part utile (sinon positive) et qu’il faut malgré tout avancer.

    Voilà pourquoi pour moi ton idée était bonne. Elle a peut-être aidé d’autres gens, qui le diront ou non. Alors je fais l’effort de l’écrire même si ce n’est pas facile. Sache que ça n’était pas pas seulement te faire plaisir à toi.

  3. Pour tes prochaines pensées je te conseille « Moi, mes histoires » de Régine aux Editions du Rocher. Sinon l’autobiographie de Rocco Sifredi. Lui aussi il me troue le cul.

  4. Peut-être qu’il y aura un autre qui fera une sélection différente de tes 77 à toi. Ce serait la saison number two où l’on apprendrait que Marc Aurèle trouaitle cul de ses amants :pompom:

  5. C’est sans doute la première fois que je le dis (que je l’avoue ?) :gene: :

    J’ai une licence de philosophie. Elle m’a procuré bien plus de plaisir que tous mes autres diplômes, même si je n’en ai pas fait mon métier…

    De lire, sur ton site, les pensées de Marc-Aurèle m’a d’abord et avant tout conforté sur le degré d’humanisme, de doute et d’humilité de cette espèce qui se dit trop souvent supérieure à toutes les autres : l’Homme. :salut:

    Maintenant, je te suggère : « La condition humaine », de Malraux… :gene:

  6. Comme les autres j’avoue en avoir copiées quelques unes qui « correspondaient » à mes pensées du moment pour en faire des pensées de chevet. Maintenant tu offres le paquet complet de la sélection, c’est encore plus facile, merci beaucoup et tu en as retenu combien sur les 77 ? :-))

  7. tiens en passant au Louvre ce matin j’ai vu marc aurèle, et ben figure toi que je t’ai cité à mon accompagnateur, qui n’en revenait pas :-)

  8. c’est vrai que c’était étrange cette façon que les morceaux choisis avaient de coller à la journée présente. Ca fait un peu l’effet « fortune cookie », ou  » diseuse automatique de bonne aventure », qu’on appelle l’effet barnum, quand une phrase générale prise au hasard donne l’impression d’avoir été écrite pour soi précisément. J’ai plutôt envie de croire à une éventuelle bonne fortune, qui présente des indices pour la reflexion justement quand on avait besoin de les trouver :mrgreen:

    Quoi qu’il en soit, j’ai adoré ce principe de série de morceaux choisis, alors, la prochaine, c’est quel ouvrage et quand ? :love:
    (dune :langue: ? – bon d’acc, je prêche pour ma paroisse !)

  9. Tiens, ça va me manquer je crois. Ces citations font pour moi partie intégrante du personnage « matoo ». Pas que je t’imagine au café te levant brusquement pour déclamer du Marc Aurèle en terminant par un désormais mythique « Pensée pour moi-même, Marc Aurèle »… ah si… :doute:

  10. Merci pour ces pensées et pour le pdf! Je dois avouer que lorsque je n’avais pas le temps de lire tes longs articles je m’arrêtais à ces ‘pensées pour moi-même’ et j’appréciais beaucoup!

    J’ai souvent cherché le bouquin mais sans succès… merci encore!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages