Carrouf moisi : épisode 2. La rédemption ?

Vous vous souvenez de l’épisode 1 de la campagne Carrefour avec ce fameux « moisi Carrefour ». Je viens de voir que la seconde campagne a été lancée (depuis une bonne semaine). Et le changement graphique est flagrant ! Je me demande du coup : était-ce déjà dans les tiroirs, est-ce une vraie réaction à la vindicte bloguesque, ou bien, comme je l’ai aussi lu, le « moisi » était-il vraiment délibéré et calculé pour buzzer ?

Ca donne donc ça maintenant :

Carrouf moisi : épisode 2. La rédemption ?

Alors qu’avant :

Mois ou Moisi ? :)

19 Commentaires

  1. J’ai aussi vu une version papier dans une quelconque revue, sans point d’exclamation… C’est vrai que je ne me suis jamais autant intéressée à une campagne de pub (mais pas de là à aller acheter la moindre chose chez Carrouf, faut pas pousser non plus)

  2. Les féministes monteront-elles au créneau en constatant que c’est la nana qui a eu droit à l’affichage « moisi » alors que c’est un mec qui illustre le rectificatif?… :doute:

  3. Rouge-cerise> T’as pas bien lu Baptiste, c’est exactement ce qu’on dit !! Huhu. :ok:

    Heu sinon y’a à chaque fois toute une série de personnages, mec, nana, et même blanc, noir, asiatique, la totale ! :afro:

  4. c’est tout simplement un graphiste qui ne connaît pas du tout la typo et les espaces entre lettres et signes de ponctuation. De plus, il aurait dû travailler ce point d’exclamation afin qu’il ne ressemble pas trop à la typo du reste. Gni. Savent plus travailer.

    :boulet:

  5. A toujours essayer de trouver la p’tite bête dans les messages écrits, je n’avais pas pensé un seul instant que quelqu’un d’autre eût pu lire MOISI…

    Au moins tous les lecteurs du blog de Matoo, et ça fait du monde, sauront désormais que le participe passé du verbe moisir ne prend pas de S (au singulier). Merci Carrouf, Merci Matoo !

  6. Pour moi, ya pas de doute, c’était du sabotage subliminal. Reste à savoir s’ils vont sanctionner et qui? Surtout maintenant que internet a donné une résonnance inattendue, en plus des affiches à passer au pilon et des recouvrages à faire, c’est une gaffe qui coûte cher.

    Et je vous dis pas en pollution de planète.

    Heureusement, la planète (nous) est largement indemnisée en bonne et franche rigolade, c’est bon pour la santé, ça fait du bien au trou de la sécu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages