Naï-Naï de Bois-Co a encore frappé !

Je rentre juste d’un dîner avec mes anciens collègues. Ouh là là, sur sept personnes, nous sommes trois à ne plus faire partie de la boite. Et y’a pas à dire, j’ai mille fois plus le feeling avec eux, qu’avec mes nouveaux collègues. Enfin tout ça est aussi histoire de temps, et je ne dois pas non plus trop être impatient.

Mes ex-collègues sont donc des gens adorables que j’aime beaucoup beaucoup, et ils connaissent d’autant plus A., que ce dernier bosse encore dans cette boite. Eh oui, j’ai rencontré A. au taf ! Et quand on connaît l’entreprise, c’est assez inespéré vu que ce n’est pas exactement le lieu le plus gay-friendly de la Terre.

Nous étions en train de dîner, et ils me charriaient sur ma relation… « Alors il paraît que ça va bien ? Et gnagnagni et gnagnagna… ». Et quand c’est comme ça, je trouve toujours un truc pour choquer leur petite morale hétérote en disant un gros truc de pédé bien cash ! :mrgreen:

Et là Philippe me demandait « Vous vous connaissez depuis quand en fait ? ».

« Bah dans les quatre ans en gros. »

Il poursuit : « Mais que vous vous fréquentez, que vous êtes potes ? ».

« Oh ça doit faire deux ans et demi je pense… un truc comme ça. »

Il continue en rigolant : « Et depuis quelques temps évidemment, vous vous connaissez encore mieux ! ». Et les autres qui se mettent à glousser, et moi qui rétorque tout haut :

« Ah oui, ça fait quelques temps que je lui suce la bite tu veux dire ? »

Et là évidemment, personne n’a répondu, et j’étais tout content de moi, parce que forcément ils étaient un peu gênés. Ah ah ah, je les avais bien eu. Mais c’était sans compter Naïri, aka NaïNaï de Bois-Co (mais qui habite à Porte Maillot… c’est une longue histoire), qui m’a balancé tout de go :

« Ah ouai, et elle a quelle goût ? »

Et là, c’est moi qui n’avait plus rien à dire, et ils se sont tous moqués de moi. :-) Ah cette NaïNaï, elle est trop forte !! (Ces hétéros, plus rien ne les choque ma bonne dame !!!)

8 Commentaires

  1. Tu sais, ce n’est pas parce que tu es homo que la phrase provoque le silence (un mec qui suce un mec, pour être clair), c’est tout simplement parce que ce genre de précisions n’intervient normalement que dans certains types de conversation (autrement dit, un mec qui balancerait ça sur ses relations avec sa nana, ou l’inverse, provoquerait le même silence gêné).

    Je me souviens d’un repas où nous devions être le seul couple hétéro de la table, entre personnes qui ne se connaissaient pas (je pense que tu peux imaginer le contexte). L’un des gays a dit timidement: « ça me gêne toujours de parler de nos turpitudes devant des hétéros », et on n’a rien répondu, parce qu’il était sincère et que cela aussi était gênant (!), mais honnêtement, l’inverse nous gênerait aussi (parfois certains homos me font penser aux enfants qui imaginent que leurs parents ne baisent pas et ne comprennent pas les histoires cochonnes: les hétéros, ça baise aussi (même si j’avoue que je n’avais jamais entendu parler de moignoning avant de te lire!)).

  2. A Matoo,
    Ton gaydar est en panne :roll:
    Dans la grosse boîte :censure: , il y a des gays. Je le certifie sur l’honneur. :shock:
    D’ailleurs, je te trouve de plus en plus séduisant :love:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages