Cergy

Je sais que ça en surprend plus d’un ou une lorsque j’évoque la ville d’où je viens. Mais oui, j’aime vraiment bien ma banlieue pourrie comme Anis le chante si bien. Alors je sais bien qu’on associe le 95 avec d’autres trucs, et je ne veux pas non plus faire croire que c’est le paradis sur terre ou mieux ou moins bien que Paname (vu que rien ne pourrait me la faire quitter pour le moment, tant je m’y sens bien), c’est juste d’où je viens. Evidemment, c’est plus exactement la ville d’Osny, dont j’ai beaucoup parlé ici (et j’ai aussi beaucoup mis hors-ligne, car je ne suis plus assez anonyme pour cela… malheureusement), à laquelle je suis énormément attaché, ou aussi Berville où j’ai vécu pas mal d’années avec mes parents (dans le tranquille et campagnard Vexin français).

Mais Cergy, c’était la grande ville où j’ai traîné mes guêtres pendant bien des années, où je suis allé à l’école, où j’ai erré dans les centres commerciaux, les parcs, les cinés, la piscine, la patinoire, le port, la gare… Bref, je connais bien le coin. Et même si pour des gens de l’extérieur, ça a l’air plutôt moche et mal fréquenté, à mes yeux c’est vraiment beau, et c’est bourré d’affect. « Beau » car j’aime franchement certains aspects architecturaux et qui maintenant prennent une certaine touche des années où tout cela a vu le jour. Mais « beau » surtout pour tous les souvenirs que j’ai en moi de mes promenades en solitaire dans ces quartiers, et de toutes les idées que j’ai pu avoir dans cet environnement. Lorsque j’y retourne, je refais les mêmes associations, c’est comme si me revenaient en mémoire les pensées de l’époque, et toutes les petites folies qui s’embouteillaient déjà dans ma petite tête.

Donc quand j’ai vu « La naissance des pieuvres » qui se passe là, ou bien quand j’écoute Anis ou quand je découvre un blog qui montre des photos de Cergy, bah ça me plaît ! Et quand j’ai vu les dernières photos de Ludovic Maillard, j’ai jubilé !! Aaaah ce photographe est décidément un OVNI qui me parle énormément. Découvert par le Phlog de Benjamin Boccas, Ludovic Maillard réalise des séries de portraits de gens rencontrés au hasard de ses errances. Et là, il parcourt la ligne A du RER… Je suis tombé sur ce portrait sur le parvis de la préfecture, et d’autres à Cergy Saint-Christophe ou Cergy-le-Haut, et conquis par ces photographies, je reste pantois.

Quand je passe un week-end ou une journée chez mes parents, je prends de temps en temps (deux ou trois fois par an) quelques heures pour me balader dans ces endroits de mon adolescence. Je prends alors pas mal de photos, qui ne servent à rien sinon prendre de la place sur mon disque dur. La dernière fois, c’était le 21 octobre dernier, alors qu’on avait un beau soleil d’automne. Eh bien, les voilà. C’est un petit tour dans le centre-ville de Cergy-Pontoise…

Tour EDF et théâtre des Arts

Il faut savoir qu’en tant que ville nouvelle, Cergy n’a pas la disposition habituelle des autres villes, on trouve à Cergy-Village (qui est excentré par rapport au Cergy d’aujourd’hui) l’église et les vieilles rues concentriques. Le centre-ville de Cergy repose sur une dalle de béton qui supporte des commerces, des bâtiments administratifs, de loisirs, des entreprises et des habitations. L’avantage est que toute cette zone est piétonne et plutôt agréable. Des zones similaires ont été créées dans Cergy, et des passerelles (qui surplombent des boulevards) permettent de passer de l’une à l’autre, comme pour se rendre par exemple du « centre-commercial des 3 Fontaines » à l’Université des Chênes, sans jamais croiser une voiture.

Cette photo montre deux constructions importantes dans le centre de Cergy : la Tour EDF-GDF (où travaillait mon pôpa) qui est un bâtiment mesurant 86 mètres de haut, et donc visible de très loin, et le Théâtre des Arts qui a suscité bien des circonspections avec sa couverture en carrelages verts et violets !!

Parvis de la gare

En tournant la tête vers la gauche, on voit cela. Il s’agit d’un parvis avec des arbres qui est juste au-dessus de la gare RER de Cergy-Préfecture (un escalator conduit là), avec des commerces dans les rues piétonnes alentour, ainsi que des habitations. L’endroit est très passant puisqu’il est entre la préfecture, la gare, le théâtre et le centre-commercial, et l’été c’est très agréable de sandouitcher sous les arbres.

Gare de Cergy-Préfecture

En avançant un peu plus vers la tour EDF, on peut se rendre compte qu’on est vraiment surélevé par rapport à la route. Il s’agit de l’entrée de la gare RER, et un peu plus au fond la gare routière, ainsi que l’escalator dont je parlais (à côté du truc immonde vert amande là). En bas, c’est en travaux, je ne sais pas ce qu’il se passe, mais la place est toute pétée (c’est là que mon pôpa ou ma môman viennent me chercher habituellement). Ce n’est pas beau du tout en bas, mais vous allez voir plus tard, le pire reste à venir (la gare !!).

Hôtel d

Si on avance un peu plus, on voit la suite du bâtiment vert et violet. Oui je sais c’est spécial… Moi j’adooooore ! Là c’est une administration, le syndicat d’initiative je crois, juste en face de la Tour EDF. Il y a un tas de trucs dans le coin, le théâtre dont je parlais, mais aussi un CIO, la CAF, une école d’Art etc.

Parvis de la préfecture

Je continue à marcher, je suis au pied de la tour EDF (on la verra plus tard) et voilà le parvis de la préfecture, dont on aperçoit un bout des curieux étages en haut à gauche. C’est ce parvis d’où a été pris la photo de Ludovic Maillard. Il y a aussi la piscine et la patinoire qu’on peut accéder de ce parvis, ainsi que le parc de la préfecture.

D

C’est l’immeuble de la CAF qui est juste à côté de la Tour. Là je suis sur une de ces passerelles, entre le parvis de la préf, et le théâtre 95 (un autre théâtre de Cergy). C’est une vue classique de Cergy, très béton mais j’aime bien. C’est le fait d’être né là j’imagine !! :mrgreen:

Tour EDF GDF

En pivotant sur la gauche, j’ai pris cette photo. On voit bien la Tour EDF GDF (qui a mon âge, elle date de 1976) et son massif pilier de béton. Je connais bien cet endroit, puisque j’allais y voir mon père, et que j’y ai bossé un été.

Théâtre 95

De l’autre côté de la passerelle, revenu au plancher des vaches donc, voilà le Théâtre 95. Je n’y suis allé que deux fois je crois, dont une avec l’école.

ESSEC

En continuant à marcher une minute vers le parc de la préfecture, on tombe sur l’ESSEC, la fameuse école de commerce des jeunes qui n’en veulent. Comme je le racontais déjà, lorsque je rencontre quelqu’un d’un peu bourge qui me dit du bout des lèvres qu’il ou elle connaît Cergy, c’est toujours un ancien de l’ESSEC !!!! :mrgreen:

Don Quichotte à Cergy

A quelques pas de là, devant la préfecture, et le parc attenant, il y a cette sculpture de Don Quichotte qui m’a toujours énormément plu. J’ai souvent fait des détours pour aller la voir, et lire à ses pieds, des heures durant.

Parc de la Préfecture de Cergy

En levant les yeux, il y a donc le parc de la préf qui mesure 7 hectares. Un parc qui est à la fois très agréable en été, mais aussi un coupe-gorge le soir, donc pas vraiment fréquentable… On s’y fait facilement accoster ou chercher des noises. Quel dommage…

En remontant sur le parvis

En remontant sur le parvis de la préfecture par ce passage sous-terrain, j’ai rencontré deux amoureux. Je me suis retourné pour les photographier discrètement.

Immeuble de la Préfecture du 95 à Cergy

La préfecture, un bâtiment de béton en forme de pyramide renversée, ah là là, j’adore ce truc !!! Oui je sais, je suis bizarre. Huhuhu.

Bout de la fac des Chênes

Là on est carrément plus loin, j’ai traversé tout le parvis pour me rendre après deux passerelles, sur le site de l’Université des Chênes, la fac de lettres de Cergy (enfin si c’est toujours le cas). L’architecture est vraiment pas mal, mais comme sur la plupart de ces constructions, des dalles murales se sont détachées, et on recouvre le tout d’un hideux treillis par sécurité. Pfff. Je ne comprendrais jamais ces vices de construction (comme pour l’opéra Bastille). Moi j’allais à l’IUT qui était à côté en Génie Electrique et Informatique Industrielle.

Fac des Chênes

En tournant la tête vers la gauche, on voir le bâtiment dans son ensemble. Je suis encore sur la passerelle qui amène au parvis de la fac.

Tour ronde de la fac

A mon époque, il y a dix ans, il n’y avait pas la scolarité, mais l’IUT de Tech de Co, que j’ai aussi fréquenté. Nous étions au dernier étage de la tour, où les cours se faisaient avec une jolie vue…

Vue plus large de la passerelle

En reculant un peu, voilà une vue plus large de la passerelle qui surplombe la route, et des deux bâtiments précédents.

De l

Et en me retournant dans l’autre sens, voilà la vue sur la tour EDF, et tout cet ensemble que j’évoquais avec les parvis, le centre-commercial etc.

L

En entrant donc dans cette zone, il y a pas mal de rues piétonnes, et les voies convergent sur l’entrée du « centre-commercial des 3 Fontaines » (classique, classique…). Le dimanche évidemment, il n’y a pas un chat ! Une autre photo de Ludovic Maillard illustre aussi l’endroit.

Encore la Tour EDF

Une autre vue de la Tour EDF, en poursuivant la rue de la photo précédente, et en obliquant vers la droite, pour rejoindre le parvis de la gare, de l’autre côté donc d’une des photos précédentes.

La tour des jeunes mariés

Au lieu d’aller sur le parvis, je suis allé dans l’autre sens, et on y voit alors cette tour, qui est un immeuble d’habitation. On l’a toujours appelée la « tour des jeunes mariés », mais je ne sais pas si c’est son nom officiel. Elle fait énormément penser aux tours de Nanterre avec leurs peintures de camouflage. Je pense que ça doit dater de la même période. Ludovic Maillard a aussi photographié ces tours de Nanterre dans sa série.

Gare de Cergy-Préfecture

Et enfin je finis par le pire… La gare RER !! L’éclairage ne dispense que lueurs blafardes que viennent souligner les murs gris, les néons souffreteux et les infiltrations d’eau sur les carreaux abîmés. On est en sous-sol, et c’est froid, humide, malfamé. Bref, c’est affreux. Je comprends que la première impression de Cergy lorsqu’elle passe par là ne doit pas être extraordinaire. Mais voyez comme il y a bien des choses à voir en haut !!!

Oui, oui, je ne vous ferais pas un post pour toutes les fois où je prends des photos de Cergy. Huhuhu.

26 Commentaires

  1. On dirait que c’est un bout de moi que tu décris là. Il y a tout juste dix ans, j’étais aussi à la fac, mais plus souvent à la cafet’qu’en cours… Le midi on traversait la passerelle, et hop, un titour aux 3 Fontaines. Aux beaux jours, on se baladait dans les parcs, on avait un abonnement au théâtre 95, un autre à l’Utopia… Il faudrait que je retrouve mes photos de l’époque, tiens.

    Bravo pour ce post remue-souvenirs très persos
    :redface:

    ET, vive le « tranquille et campagnard Vexin français »,
    avec un feu de cheminée, c’est mieux !
    :lol:

  2. On dirait que c’est un bout de moi que tu décris là. Il y a tout juste dix ans, j’étais aussi à la fac, mais plus souvent à la cafet’qu’en cours… Le midi on traversait la passerelle, et hop, un titour aux 3 Fontaines. Aux beaux jours, on se baladait dans les parcs, on avait un abonnement au théâtre 95, un autre à l’Utopia… Il faudrait que je retrouve mes photos de l’époque, tiens.

    Bravo pour ce post remue-souvenirs très persos
    :redface:

    ET, vive le « tranquille et campagnard Vexin français »,
    avec un feu de cheminée, c’est mieux !
    :lol:

  3. Ben c’est pas moi qui te dirais le contraire (la vache et dire que j’avais visité le CHANTIER de la préfecture avec ma classe, et qu’à présent c’est un bâtiment dont on sent le poids des ans).

    En plus qu’aujourd’hui je reviens de Montigny les Cormeilles (95 itou) où j’ai passé un heureux moment au salon du polar.

  4. C’est marrant je suis allé une fois à Cergy, je devais avoir 8-9 ans et l’image de la préfecture m’a remis dans l’ambiance. Je me rappelle qu’à l’époque je n’avais pas compris le concept de ville nouvelle mais que j’avais néanmoins bien aimé (pd in the making…), Cependant dans mon souvenir c’était beaucoup plus coloré.

    Merci pour la visite, on sent le marketing… ce Matoo il vendrait une collection de soldats à un objecteur de conscience! :afro:

  5. merci pour la visite :salut:

    la pyramide renversée je suis fan aussi. finalement la seule chose qui manque un peu autour de ces bâtiments modernes, c’est de la verdure. je trouve que ça les completerait parfaitement.

  6. tu sais que la cantine administrative donne sur le parc de la préfecture? si tu viens tôt (11h30) c’est un moment hyper agréable, de manger là-bas!

  7. Effectivement, ça ressemble plus à ma ville de Bobigny qu’au Missouri et à Oklahoma City*

    C’est même assez troublant pour ce qui concerne la préfecture : celle d’ici est de forme pyramidale, un peu dans le même style mais à l’endroit ! Sinon, dans le registre des clichés locaux, je n’étais allé que deux fois à Cergy : une fois pour aller à Mirapolis et une fois pour aller voir des amis… étudiants à l’Essec ;-)
    Et donc une troisième fois, en lisant ce billet. Merci !

    * cf. la chanson de Anis, pour ceux qui ne connaissent pas par coeur.

  8. Ces images me font revivre certains souvenirs. Depuis que je vis à Paris, je n’y suis pas retourné mais c’est vrai que lorsque j’étais gosse, le samedi c’était souvent « 3F, macdo et ciné »…

  9. C’était il y a 10 ans tout juste. Pas l’ESSEC, ni l’IUT mais l’IUP GEII à Neuville: la fac des betteraves !
    Que de souvenirs! Les BBQ aux étangs, les bars de Port-Cergy, le bowling des 3F, le RU du Parc, les bords de l’Oise. Mon préféré: les 12 colonnes, et j’attends avec impatience la réouverture de la passerelle qui terminera l’axe majeur, élément fondateur de la ville. On pourra à nouveau faire St Christophe (et même Cergy le haut) – Cergy pref à pieds, d’espace vert en espace vert (eh oui, il n’y a pas que du béton à Cergy, loin de là !).
    Souvenirs, c’est aussi qq soirées à l’UTOPIA de StO et le choc de Festen, les manèges de la fête St Martin.
    A chaque fois que je parle de Cergy autour de moi, toujours la même rengaine: Banlieue…dalle…moche… blablabla. Et pourtant, si on prends le temps de la découvrir, c’est une ville à vivre. Et j’y reviens encore régulièrement.
    Tiens au fait, la gare: avant que la vague du Transilien ne recouvre les murs en lavande, n’y avait-il pas des grafs plutôts sympatiques ?

    Sinon pour relier en image les endroits que Matoo cite (l’ESSEC, la piscine du parvis, la statue de Don Quichote…), il y a « Grande Ecole ».

  10. le don quichotte, elle est de qui cette statue! suis un fan des reproductions de ce héros mythique! et chouette, ce parcours dans les lieux d’enfance!

    1. le don quichotte est de Charles Gir (Girard) c’est une moulure de bronze de sa sculpture de terre
      le site est bien, mais il ne parle que d’une toute petite partie de Cergy. C »est une jolie ville, mais sa reste une ville.
      :mail:

  11. Ouhlaaaa matoo… oui, cergy… dans mon cas les souvenirs sont TRES frais, puisque je suis à l’université là, sur ta petite foto!! Quelle chance que tu n’aies eu personne sur le parvis, normalement il y a toujours deux ou trois glandus (même le dimanche!!)
    Alors, pour info : dans le batiment que tu as photographié, il y a la présidence, l’UFR de droit, de langues. La fac de lettres et histoire (oui LSH, la fameuse) est dans le bâtiment JUSTE derrière la Tour, sur la photo depuis la passerelle… on l’appelle « Les Chênes 2 ». Toutes les IUT ont été transférées à Neuville, et l’UFR de Sciences est à Pontoise, sur le site de Saint-Martin!! C’est une merveille de verre, tu devrais prendre la photo la prochaine que tu te baladeras comme dans ton enfance!!
    Pour le parvis de la gare, ils refont la dalle à cause des infiltrations d’eau… oui, une vraie éponge.
    Dis-moi Matoo, consultes-tu tes mails sur ton adresse matoo@matoo.net? Je t’ai envoyé quelques messages, mais tu ne m’as pas répondu…
    A très vite!!

  12. Je ne connais Cergy qu’à travers un film de Rohmer (cela se passe au bord du lac l’été) et dont j’ai oublié le nom !
    J’avais aussi une copine qui travaillait à la Maison de la Femme de Cergy. Elle y accueillait les femmes battues…
    Bien, avec tes photos et ton texte, j’ai maintenant une autre idée de Cergy ! Merci Matoo.

  13. Sorry, mais je fais partie des bourges qui connaissent Cergy, sauf qu’au titre du contingent provincial j’y ai passé 3 ans entre les Chênes d’Or et les Ponceaux que ton reportage photo ne couvre pas car surement on ne peut plus y mettre les pieds… Osny c’était la périphérie bourge de Cergy pour moi !
    En attendant, merci pour les pix – il y a une superbe matière et beaucoup d’humanité… Il faudrait qu’une équipe de Wallpaper ou Monocle vienne y faire un reportage en te prenant comme consultant !

  14. Oh là, mais je n’essaie pas de faire croire que c’est le paradis. Vraiment pas !! C’est bien racailleland, je l’ai toujours soutenu, mais je ne veux juste pas plus noircir le tableau. Et j’aime aussi beaucoup de choses dans cette ville, elle a ses bons côtés quoi !

    Je suis justement passé aux Chênes d’Or la fois où j’ai photographié tout ça, et en effet, j’ai bien failli y laisser ma peau. :lol:

  15. Parce que j’aime quand tu parle de la ville de mes années lycée
    Parce que je préfère Pontoise à Cergy, même si j’aime le côté ville nouvelle
    Parce ce qui est étrange, c’est que je suis à l’hôpital de Pontoise depuis 15 jours pour un tournage, et que ça me fait bizarre de passer à côté du lycée Pissarro, de tant de choses qui m’étaient familières il y a 10 ans et qui (si) peu changées

  16. Je vis à Pontoise depuis 23 ans (j’en ai 24) et je peux vous dire que je suis impatient de quitter cet endroit mais peut être que ça me fera le même effet que toi Matoo dans quelques temps :) Pour allonger la liste je citerai aussi les jolis bus bleus (ligne 42!), l’école primaire E. Ducher 1 le collège des Louvrais, le parc de Grouchy, lycée Pissarro évidemment, le grillage des Chènes (la fac est emballée depuis un bout de temps maintenant), la Fnac des 3F…

  17. salut dommage que tu n’ai pas parlé des autres quartiers de cergy comme saint christope ou le haut il ont aussi de la gueule, enfin c’est tout de même sympa de voir des gens qui parlent en bien de l’agglo, il faut au moins ça pour lutter contre les clichés actuels des parisiens et des franciliens. pour ceux que Cergy-pontoise intéressent dans son ensemble il y a un site très sympa bien que clairement affiché à droite et pas du tout objectif, mais de belles photos s’y trouvent;
    c’est cergyrama : http://www.cergyrama.com

  18. Salut,
    franchement,j’me marre en te lisant,je me dois d’apporter ma ptite contribution.
    Octobre 96,un pote du lycée m’appel « ce week end,passe chez moi,j’habite à courdimanche,près de cergy »,n’y une n’y deux je fonce à chessy RER pour une traversée complète de la ligne A d’est en ouest.J’arrive en début de soirée à cergy saint christophe,je sors de la station,autour de moi tout parait moderne voir chic.Mon pote doit venir me chercher à pied,je m’assois sur le 1er banc venu face au hall de gare…Les minutes passent,j’attends,et me rend compte que le « hall » du rer commence à se remplir de « lascards » 3..10…30…50 charmantes personnes en train de fumer des joints,faire les fous en scooter,t’en à un ou deux qui commencent à roder autour de moi (Bah alors! l’oiseau qu’est ce qui fait la tout seul?),(j’attends un pote) (t’as pas deux balles,pour téléphoner?).OK,rien de méchant,mais je décide quand meme de bouger de mon banc,je franchi le « hall »,et arrive sur une grande place,et la à mes pieds,un attaché-case,grand ouvert,et tout son contenu en train de s’envoler avec le vent,ai-je louper quelque-chose,un meurtre? une agression? Je décide de continuer ma route,j’arrive dans une rue très sombre,et au pied d’un batiment,venant du sous-sol sans doute,j’entends un hurlement (féminin) digne d’un film d’horreur.OK,s’en est trop,je commence à courrir pour retrouver mon banc,au loin la police procède à une arrestattion (?)Mais bon sang! ou suis-je? Soudain j’apperçois mon pote qui court vers moi,bras ouvert (Mais merde,t’étais ou? j’t’attendais à cergy le haut moi.Tu devineras jamais c’que j’ai vu sur le trajet.Y’avait un mec allongé par terre,inerte,la tete en sang) (Eh bien tu sais quoi…J’te crois sur parole !!! allez viens,on s’barre de la !!!) Ce fut l’aller…

    LE RETOUR (gare RER de cergy le haut)

    Fut mémorable,puisque moi et mon pote furent agresser par 5 lascards sur les quais de la station.Après nous etre fait dépouiller de notre argent,de quelques affaires,sous la menace d’un couteau,nous etre fait ecraser des cigarettes sur les bras,nous avons quand meme reussi à nous extirper sans trop de bobos,le tout devant le regard impassible des gens sur le quai d’en face (bande de lache !!).C’est franchement l’endroit le plus immonde que je connaisse dans ce pays,tu comprendras j’éspère…

  19. Le parc de la pref à été totalement changé; en moins bien mais maintenant il ne « craint » plus; et si quelqu’un sait quelque chose à propos d’un monument aux morts dedans, ça m’arrangerait qu’il le signale, parce qu’il n’y a nul part aucune information dessus.
    merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages