Le mystère Michel Michel

J’y ai repensé quand j’ai vu cette pièce, forcément la répétition du nom/prénom m’avait fait un effet similaire. Et du coup, j’avais recherché sur google des informations sur lui, notamment sur sa participation au mini-journal avec Drevet. Vous vous en souvenez peut-être, Michel Michel était un homme assez grand et fin qui présentait en partie avec Drevet, ou alors il y avait une chronique. J’avoue que j’en ai un souvenir assez brumeux (j’avais une dizaine d’années). C’est pour cela que j’ai visionné les quelques vidéos du mini-journal que j’ai pu trouver sur le net, car je voulais revoir son visage (mais en vain).

C’était sur TF1, ça devait être un mercredi après-midi chez ma grand-mère, et j’avais je pense 14 ans maximum… On annonçait au JT du midi la mort du « journaliste et confrère Michel Michel ». J’avais regardé car j’aimais bien le mini-journal, et que l’on est obligé de retenir un nom pareil ! Qui irait donner un prénom identique au nom de famille à un enfant !!? Le journal avait consacré quelques instants à cette mort brutale et survenue à cet homme si jeune (d’un cancer je crois…). Ils avaient montré quelques images de la cérémonie avec pas mal de gens de la télé qui y assistaient. Et dans la foule, au premier rang de l’église, une petite vieille aux cheveux blancs… J’hallucine !!! MA TANTE !!! Ma grande tante (qui a bientôt 93 ans), mais que faisait-elle là ??

A cet âge là, on ne demande pas, ou c’est tellement diffus dans mon esprit… En tout cas, j’ai fini par apprendre le fin mot de l’histoire.

Il faut vous dire que Michel est le nom de jeune fille de ma maman. D’ailleurs c’est une traduction française qui date de la naturalisation de mon grand-père portugais, puisqu’en fait le véritable nom du père de ma maman était « Miguel ». Mon grand-père, dont je porte le prénom en second prénom, je ne l’ai pas connu, j’en ai seulement entendu parlé. Je sais qu’il n’était pas là quand ma mère est née, il est arrivé 3 semaines après. Il est mort alors que ma mère était enceinte de moi, je crois.

Il n’a pas très bonne presse dans la famille, ma grand-mère a apparemment subi bien des misères, et elle a fini par le jeter de chez elle, et divorcer. Sa belle-famille est restée liée à ma grand-mère et les enfants d’ailleurs. Et ma mère m’avait raconté que son père était du genre joueur, picoleur (très violent lorsqu’il était pinté), coureur… Et pire que cela, il a été pendant un bon moment bigame ! Rien que ça, il avait donc deux familles !! C’est suite à cela que ma grand-mère a décidé de prendre sa vie en main, et de se séparer.

Mon grand-père avait déjà deux ou trois enfants avec son amante, et il l’a épousée par la suite. Il a alors reconnu les enfants de ce second mariage. L’aîné avait été prénommé « Michel » en référence manifeste à son père, il est du coup devenu « Michel Michel ».

Et voilà pourquoi, j’ai un jour reconnu ma grande-tante à la télévision, alors qu’elle assistait à l’enterrement de son neveu, donc un demi-frère de ma maman que je n’ai jamais connu. Ma mère s’en souvient bien car elle le voyait, lorsque, gamine, mon grand-père les emmenait chez sa seconde épouse. Mais encore une fois, rien de plus… Silence radio.

Une incongruité de plus dans ma famille… ;-)

Ma grand-mère et mon grand-père

(C’est ma grand-mère et mon grand-père.)

14 Commentaires

  1. C’est compliqué les histoires de famille, même les historiens s’y paument et pas toujours avec joie ! Je me souviens quand je devais m’envoyer toute la généalogie des julii pour essayer de piger quelque chose en histoire romaine ! Un calvaire ! Et encore, tu es remonté qu’à deux générations ! Que feras-tu quand, piqué par le démon des archives, tu feras l’histoire de ta famille et remonteras jusqu’au déluge, voire au singe, notre ancêtre commun ? ou plus modestement jusqu’au XV° siècle ?
    Y

  2. C’est troublant cette histoire du nom doublé dans la note précédente me parlait aussi… par contre le seul souvenir qui a émergé c’est Saint-Michel-Chef-Chef, haut lieu de la galette bretonne du même nom.

  3. ce nom m’est toujours rester en mémoire car (si c’est lui) je suis allée à l’école avec sa soeur , ils habitaient noisy le sec , elle apprenait la lingerie et nous parlait de se frère qui avait un nom et prénom identiques elle s’appelait françoise;
    si vous pouviez me donner des renseignements pour que je puisse la contacter cela nous rappellerais notre jeunesse !

    merci

  4. Salut, je me souviens d’un Michel Michel, militant du FHAR (Front Homosexuel d’Action Revolutionnaire)au lycée Arago à Paris 12 dans les années 70. Est-ce le meme? Je crois bien car j’avais aussi sursauté en entendant ce nom à la télé des années plus tard! Il me semble avoir entre-aperçu sa tronche mais …

    Eric

  5. Oui, je crois qu’il s’agit de cet ancien militant du FHAR dont parle Eric P.
    Il a été un animateur radio assez apprécié au début des années 80 : à Fréquence Gaie, à Carbone 14, à Fréquence Libre (il y animait le 6-9, la tranche du matin), entre autres. Pour la télé, je ne sais pas, n’en ayant pas. Il avait beaucoup de bagout et un humour assez mordant. S’il est mort d’un « cancer » (en quelle année ?), il est facile de deviner lequel, vu le contexte tragique de l’époque.
    Voilà ce que je pouvais dire de plus.

    1. C’est par le hasard de google que je trouve votre site… Je me souviens très bien de la mort de ce « personnage »… Si mes souvenirs sont exacts, elle a été annoncée le 25 octobre 1989 au JT de TF1… Personnellement, je me souviens de plusieurs chansons dont il était à l’origine: « Mais où est passé le Dodo? » avec toute la rédaction de TF1 et une chanson (dont je ne connais pas le titre exact) interprétée lors d’un gala de la presse. Un numéro de ventriloque avec une marionnette … Les paroles étaient quelque chose comme « j’aurais tant voulu être autrement qu’en chiffon …. » J’ai l’air dans la tête …. Sacrés souvenirs !!! J’aimerais bien retrouver tout cela en vidéo ….

  6. Bonjour, Une version diffère selon celui qui l’a raconte la mienne est quelque peu différente forcément ton grand père est mon père et la personne dont tu parles sur ce blog n’a pas la même valeur à mes yeux. On ne peut dénigrer sans connaître.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages