Cloverfield

Je n’allais pas forcément voir le film avec un très bon a priori, mais force est de constater que j’ai beaucoup aimé !! Vraiment, j’ai accroché avec le scénario, la manière de filmer, les personnages et les effets spéciaux. Le film n’essaie pas de trop nous en raconter, et évite certainement comme cela les écueils, même si ça reste une oeuvre bien américaine dans le traitement du récit (mais ce n’est pas non plus choquant, c’est juste « américain », hu hu).

Le film est en réalité une bande vidéo qu’on a retrouvée après qu’un drame se soit déroulé à Manhattan. Il s’agit d’une cassette qui avait été utilisée pour filmer une soirée de départ d’un jeune new-yorkais, qui se prénomme Rob, pour le Japon. La caméra et la cassette appartenait à Rob, et la bande contient aussi des extraits d’une précédente vidéo (un mois avant) qui révèle une relation amoureuse entre Rob et Beth. C’est Hud qui filme et tient la caméra, lorsque durant la soirée, New-York est la proie d’un monstre immense et terrible qui met la ville à feu à sang. Tout le monde fuit et tente d’échapper à cette attaque.

L’effet caméra à l’épaule est un peu difficile à supporter, mais au final on s’y fait très bien, et cela donne un irrémédiable aspect « réaliste » au film, d’autant plus que c’est bien l’un des acteurs qui a ainsi tourné une grande partie de l’oeuvre. Le scénario est bien calqué sur Godzilla, mais avec en plus cette originale incursion sentimentale qui a pas mal été descendue mais qui moi m’a drôlement plu. Car cette facette américaine que j’évoque est surtout lié à la partie plus « narrative » de ce film fantastique. En effet, on retrouve quelques gimmicks comme l’importance de l’amitié ou l’histoire d’amour compliquée entre les deux héros. On ressent aussi un écho particulier au 11 septembre 2001 lors des premiers mouvements de panique, et plus tard même dans le traitement de la frayeur des gens qui ne savent pas tout de suite la raison de l’attaque.

Le film met pas mal de temps à démarrer, mais cela renforce encore plus son aspect « authentique « . De même qu’on ne voit pas grand-chose du monstre, mais le réalisateur a été assez habile pour doser ses images, et nous donner la part suffisante d’angoisse et de frayeur qui se trouvent même dans l’ombre… Les effets spéciaux sont assez bluffants, ceux de la bestiole évidemment, mais surtout pour les décors, les explosions, les cascades et toutes ces superbes images de New-York dans la tourmente.

Le film n’est pas non plus dans la surenchère habituelle ou dans les stéréotypes classiques, à part peut-être pour la partie « sentimentale », donc les comédiens ont l’avantage d’avoir des têtes de gens « normaux » et on ne trouve pas de super héros à la Rambo. En outre, le monstre et ses gentilles petites amies (Le montre lance des petits monstres très méchants et mordants !) ont l’air carrément invincibles, et même l’armée américaine n’arrive pas à faire face. Dingue !!

J’ai beaucoup pensé à « La guerre des mondes » dans le rendu et cette attaque qui vient de nulle part, qui arrive quand on s’y attend le moins. Et indéniablement, surtout pour les petites bestioles carnassières, j’ai pensé à « Starship troopers », elles ont vraiment un grand air de famille. On y retrouve aussi un peu l’ironie grinçante de ce film, et une parenté dans l’impuissance des gens à lutter contre.

Ce n’est pas le film de l’année, mais vraiment un des très bons films fantastiques et « d’horreur » de ces derniers temps. Et puis encore une fois, j’ai trouvé l’histoire d’amour super touchante (je suis si sensibleuuuuh), et le contraste avec l’attaque bien saisissant !! Par contre, les pubs pour Nokia et Séphora sont vraiment gonflées… Pfff, trop naze (et puis quel intérêt ?).

L’avis des copines : Pinggu, Franck, Jimah, SoGB, Julien, Brice, Parapluie, Curudin.

Cloverfield

18 Commentaires

  1. Ouf, j’avais beaucoup aimé mais à force d’entendre mes petits camarades descendre le film, j’avais fini par douter. Ton jugement sur le film me rassure. Grâce à toi un homme se couchera serein ce soir ;-)

  2. Perso il m’a pas provoqué grand chose comme émotions. C’était un peu « gros » pour moi, et en dehors du style technique de la réalisation (beaucoup aimé, soit dit en passant), j’ai trouvé que l’histoire était un trop gros melting-pot des block-busters/thrillers de ces dix (vingt ?) dernières années.

    Certaines scènes qui s’auraient été voulues d’angoisse/suspens m’ont plutôt fait rire. ;-)

    Anecdote rigolote : des gens autour de moi sont sortis en plein film, malades, à cause des mouvements incessants de la caméra. :-D

  3. Dis donc atypik t’es naif ou t’es naif ?
    ou t’as pas vu le même film…
    car oui SEPHORA apparait en gros plan pendant 15 bonnes secondes, et nokia une fois toute les 10 minutes….
    ce n’est jamais un hasard….

  4. moi aussi je le trouve bien heu horrible, avec un demarrage ennuyeux une affiche de cine malheuresement pas a la hauteur du film. Une originalité certes dans la facon de filmer et réaliser mais moi je la trouve absolument ecoeurante cette facon. A chacun ces gouts mais la on ne peut pas dire que c’est un filkm d’horreur mais plus une horeur de film salut.

  5. Je me dois de revenir sur mon avis pour ce film !
    C’est sûr qu’au ciné, c’est pas pareil du tout. La première fois, je l’avais téléchargé (en toute légalité bien sûr :langue:), et sur le pc, ça passe très moyen…mais dans un fauteuil de ciné, si l’on omet la crise d’épilepsie, le film déménage ! :-)

  6. Moi aussi, j’y suis allé avec des à priori plutôt négatifs et les mêmes craintes que décrit Pinggu. Et au final, j’ai beaucoup aimé. La façon de filmer, les gens « normaux », le fait qu’on en sache pas plus qu’eux au final, tout ça fait sortir du lot ce film dont l’histoire de base est une reprise de grands classiques.

  7. Rien à voir avec ton post mais, je trouve très bizarre que tu fasses « hu hu hu » quand tu ris. Non excuse moi, mais c’est quand même étrange, cela mérite réflexion, interrogations, extrospections… Moi je fais hi hi hi, ou hin hin hin, mais jamais hu hu hu.

    Remarque cela fait très viril comme rire, à la limite du naturel. Ou bien un peu benêt, ou encore fumeur asthmatique. Ou alors peut-être voudrais-tu exprimer un rire différentiant du commun des chateurs ?
    Drôle de race que ce monsieur chat.

    Harold.

  8. La bande annonce m’avait tout de suite plu et après avoir été rassuré que je ne verrais pas un Président américain se sacrifier pour sauver le monde ou des drapeaux US flotter au vent, je me suis rendu au cinéma.

    Film scotchant, qui rappelle un peu le procédé de ‘Blair Witch Project’, la ville de NY en plus et quelques angoisses en moins.
    Comme tu le dis un bon film pour ce début d’année. J’y ajoute une remarque uniquement cinématographique, les actrices sont superbes, particulièrement cette métisse à la robe cintrée et au décolleté pigeonnant :)

  9. Bon ben j’allais dire que j’étais vachement d’accord avec toi… Mais a peu de chose près c’est le cas de tout le monde. Donc pour ne pas faire redondant, je vais juste dire que ce coté « caméra au poing » controversé, ben moi il m’a vraiment fait rentrer dans le film, dans l’intimité et la véracité des personnages, et que quand le joli Rob apprend à sa maman que son frère est mort, c’en est mordant de vérité, j’en ai eu les larmes aux yeux (quelle tafiolle mon dieu!)…

    Sinon ça m’arrive aussi de dire huhuhu, ya rien de bizarre :D

  10. C’est un bon divertissement, mais je rejoins Lionel : une repompée de pas mal de films, avec des mouvements de panique peu crédibles et un fil rouge romantique absurde.

    Je sais personnellement que je n’irai pas chercher mon ex dans ce bâtiment, si tant est que je me sois décidé à tout abandonner pour me lancer dans ce « périple » alors que NY est attaquée par on ne sait trop quoi et que le message ne laisse peu de doute quant à son sort : « sous des gravats, mourante ».

    Mais c’est vrai qu’elle régénère vite la bestiole… Son poumon perforé ne la gène pas, elle court, elle porte les autres, bravo !

    Les similitudes avec les images du 11 Septembre m’ont mises carrément mal à l’aise… J’avoue que ce sujet est trop sensible pour moi.

    Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup ri, et un des fauteuils du cinéma était plein de vomi d’une précédente séance ^^

    J’ai très envie de voir la suite, sisi, promis !

    Ma review de cloverfield est ici : http://www.steppenworld.com/2008/02/18/cloverfield-toute-la-verite/

    Tchuss, hu hu hu :-)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages