« Soirée Vengeance ! » au théâtre Pixel

Connaissant fort bien un des membres de la compagnie de l’Incartade, il me donne régulièrement des nouvelles sur les spectacles auxquels il participe. J’avais donc déjà vu au théâtre du Nord-Ouest « Les Visionnaires » et « Périclès », deux pièces qui m’avaient beaucoup plues. Et surtout j’avais été bluffé par le talent manifeste de certains comédiens et comédiennes. Jean-Patrick Vieu (celui que je connais) et Jonathan Hume (avec des faux-airs de Brad Pitt, et un côté fou assez incroyablement similaire à celui de Brad Pitt, justement, dans l’Armée des 12 singes !) notamment m’avaient carrément convaincu.

Cette « Soirée Vengeance ! » revêt un caractère bien moins classique et dans la ligne de ce que j’avais déjà vu d’eux. En effet, il s’agit d’un véritable spectacle qui vous met dans une ambiance morbide et angoissante, avec un enchaînement de deux pièces, l’une de 1912 et l’autre de 1957, qui ont pour point commun : la vengeance ! Ce n’est vraiment pas un spectacle théâtral banal ou déjà vu !

La première, « Le Baiser dans la Nuit » (mise en scène par Jonathan Hume), se passe dans une sorte de manoir, où un homme est dans un fauteuil, et est dos à la scène. On peut juste deviner son visage bandé, et on comprend rapidement qu’il a été vitriolé par son amante. Cette dernière est en procès au même moment, mais comme l’homme refuse de l’incriminer, elle s’en sort. Il souhaite alors la voir une dernière fois. Elle se présente à lui, et il se « révèle » alors à elle.

L’homme se montre de plus en plus au public, et on voit son visage qui a été complètement détruit par le vitriol. Arrrrggghh !! Ahhh mein gott, ce maquillage donne à JP Vieu une face absolument immonde. C’est la pièce qui m’a le plus plu, avec cette ambiance glauque et un texte extrêmement bien écrit. J’avoue que j’étais complètement dans le trip, et que le jeu extraordinaire de JP contribue beaucoup à la qualité de l’ensemble. Les moments où il décrit son visage et la texture de ses chairs, ses doigts qui vont dans ses orbites, qui touchent les os qui affleurent du visage… Bref, j’étais complètement dedans, et je compatissais avec la pauvre amante qui faisait face à cela.

J’ai regretté un début de pièce, par contre, un peu brouillon et qui a eu du mal à se « chauffer ». Les premiers échanges paraissaient criards et maladroits, certaines répliques poussées comme des gueulantes, alors qu’on pouvait attendre du texte des dialogues un peu plus posés. Mais une fois que la machine était lancée, alors le dialogue principal entre l’homme et son amante est devenu une belle démonstration de théâtre. De plus, c’est toujours agréable et surprenant de découvrir ainsi un texte de 1912, qui utilise donc un langage plus soutenu et construit qu’aujourd’hui, dont l’objectif est bien de faire peur et de provoquer angoisse et terreur.

« Soirée Vengeance ! » au théâtre Pixel - Le Baiser dans la Nuit

Entre les deux pièces, la troupe concocte un intermède qui vaut son pesant de cacahouètes… On ne sait plus à quelle sauce on va être mangé, mais on sait une chose : « Attention… ». Voilà un moyen original et très efficace pour mettre toute l’attention sur deux comédiennes inquiétantes qui parcourent la salle en remettant des couvertures de protections aux spectateurs. Et quelques minutes après, le décor a été entièrement changé sans même qu’on le réalise.

Le théâtre est alors prêt pour la seconde oeuvre : « La loterie de la Mort ». Nous sommes là dans un salon de coiffure de Senlis ! Eh bah voyons ! Le salon vient d’être repris par un coiffeur bien chelou, et son aide encore plus bizarre et taré. On réalise rapidement que les deux sortent justement de l’asile, et qu’ils ont une étrange connexion avec l’ancienne coiffeuse. Ils ont organisé une tombola, et les gagnants sont venus cherchés leur cadeau toute la journée. Ils attendent le dernier avec beaucoup d’impatience, tandis que certaines femmes sont à la recherche de leurs maris disparus…

Cette pièce était mise en scène par Jean-Patrick Vieu, et cette fois c’est Jonathan Hume que j’ai trouvé génial dans son rôle de fou. Encore une fois, on aurait dit Brad Pitt dans l’Armée des 12 singes !!! Le texte et l’intrigue sont moins originaux que pour « le Baiser », mais il y a là un côté plus cocasse et une bonne dose d’humour noir dans cette vengeance « saignante ».

On retrouve la même originalité dans la minutieuse construction d’une atmosphère glauque et morne, avec des personnages louches, et un garçon coiffeur qui ne quitte pas son coupe-choux. La tension monte peu à peu, à mesure surtout que l’intrigue se dévoile, et qu’on comprend l’inéluctable conclusion de ce drame. Les comédiens ont l’air de s’en donner à coeur joie, et la sauce prend très bien chez les spectateurs aussi. Ca va saigner à Senlis !!

« Soirée Vengeance ! » au théâtre Pixel - La loterie de la Mort

Les affiches originales des spectacles sont vraiment très belles, et très conformes à l’ambiance et aux scènes que vous pouvez vivre au théâtre du Pixel. C’était une très belle soirée et expérience que cette vengeance en deux parties, et surtout ça sort tellement de l’ordinaire. Allez donc voir Jean-Patrick Vieu jouer, il vaut le déplacement.

« Soirée Vengeance ! » au théâtre Pixel

1 Commentaire

  1. « si ce que tu as à dire est moins beau que le silence, alors tais-toi ». Je m’applique ce proverbe arabe concernant cette pièce :dodo:

    un jour, Matoo, nous partagerons la même opinion…

    Et effectivement, Jonathan Hum interprète magistralement le rôle de l’échappé de l’asile !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages