Deux soeurs pour un roi

C’est un certain genre, mais personnellement je suis totalement féru des films d’époque en costumes et avec des histoires passionnelles comme ça, donc j’ai complètement adhéré au film. Et quand en plus, les faits historiques sont réels, que l’imagination des auteurs en rajoute une bonne couche, et que Henri VIII est interprété par Eric Bana (plus bandant tu meurs), et les deux soeurs Boleyn par Scarlett Johanson et Natalie Portman… Alors évidemment, ça ne pouvait que marcher.

J’ai toujours été épaté par cette incroyable création de l’Eglise Anglicane par Henri VIII, simplement par une envie terrible de se taper une gonzesse (certainement aussi pour enfin obtenir un fils), et donc allant jusqu’à une rupture consommée avec le pape. Tout de même, c’est un truc de dingue ! Et quand on sait donc qu’il avait d’abord convolé avec la première frangine (à qui il a quand même fait un môme), et ensuite avec l’autre, et que cette dernière a réussi à lui faire faire tout cela, et a terminé condamnée à son tour. Incroyable, mais vrai ! Hollywood n’avait plus grand-chose à inventer.

Eh bien tout cela est narré par le menu dans cette magnifique fresque romanesque et historique, qui brosse avec beaucoup de superbe les faits de l’époque. Les costumes sont simplement de toute beauté, et sont extrêmement bien mis en valeur. Bon sinon, ce n’est pas non plus le film de l’année, mais le jeu des comédiennes est impeccable, avec un petit plus non négligeable du côté de Portman, qui fait montre là du charisme qu’il fallait pour porter ce rôle singulier.

Deux soeurs pour un roi

5 Commentaires

  1. Entièrement d’accord sur beaucoup de points, mais bon, la religion anglicane, ça n’a pas été que pour le cul, il y avait aussi des raisons politiques, l’ingérence constante de Rome dans les affaires d’Etat, etc… Si le sujet t’intéresse, tu sais que la série les Tudors (deuxieme saison en cours aux USofA) parle justement uniquement d’Henry VIII (mais désolé, c’est pas Eric Bana !)

  2. Bien roublarde, la Portman, dans ce film… Et Eric Bana, rhaaaaaaaaaaa (soupir extatique)… J’ai quand même trouvé qu’il y avait des longueurs, mais l’aspect tragique est bien amené, et j’ai plutôt passé un bon moment.

  3. Le scenario est adapte, les ecrits refutent le fait que la soeur ait eu un enfant, d’apres ceux-ci, ce fut Elizabeth Blount qui donna naissance a Henry FitzRoy.

    Je suis tres decu de toi Matoo sur ce coup la :(

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages