19 Commentaires

  1. C’est ça la rançon du succès, même si c’est pas cool et que ça montre un manque total de créativité…
    C’est pô grave, c’est la tienne qu’est la plus belle…

  2. Et puis ça lui fait une super augmentation de trafic sur son blog. Pas bete, faudra que j’y pense (quoi que mon compteur ne marche plus depuis longtemps et que c’est pas plus mal. Comme la touche de l’accent circonflexe sur mon clavier, je m’en passe très bien, meme).

  3. comme dit lulu : la rançon du succès… à ce propos, il ne doit finalement plus que te manquer ta marionnette aux guignols maintenant :langue:

  4. Au moins, il t’a pas piqué certaines conneries qu’il a su fabriquer par lui-même (un « grésillement incandescent du soleil » qui doit en faire, du boucan, ou « tâches de rousseur » qui doivent être d’un dur labeur…) :lol:

  5. c’est pas mal dans le genre sans gène… pour limiter les dégâts il aurait pu au moins indiquer sa source, ce malpoli :hum:

    Enfin bientôt, et pour peu qu’il soit aux états-unis, il n’aura plus à le faire : http://www.eos-numerique.com/forums/f11/nos-photos-bientot-libres-de-droits-aux-states-dites-non-82891/

    la loi sur les Orphan Works qui devrait bientôt être proposée au vote indique que toute image qui n’aura pas été identifiée dans un gigantesque fichier des droits sur les images sera considérée comme orpheline, et donc libre de droit aux états unis. un article du new-york times l’explique en détail : http://www.nytimes.com/2008/05/20/opinion/20lessig.html?_r=4&ex=1211947200&en=dcf3c1149318e375&ei=5070&oref=slogin&oref=slogin&oref=slogin&oref=slogin , la recherche de l’auteur devra être effectuée préalablement d’une façon raisonnable, sauf que ce qui est raisonnable ou non comme recherches sera laissé à l’appréciation de celui qui veut utiliser l’image :mur: .

    ça à l’air encore d’un projet innaplicable tant la somme d’images parcourant la toile de part le monde est immense, comment répertorier tout cela dans leur base ?( et à quels coûts :eek: ), comment gérer tous les cas particuliers de ceux qui ont déposé une image en premier sans qu’elle soit la leur, de bonne foi ou non ? bref, on ne peut que souhaiter que ce projet finisse en impasse pour cause de non applicabilité :doute:

  6. Une question langue de pute, en passant… Est-ce que tu as demandé l’autorisation d’utiliser la photo du narval à tous les ayant-droits (photographe y compris) et le schéma de la mitochondrie pour créer les deux bannières présentes dans ta colonne de droite ? Non, non, c’est juste pour savoir… :ben:

  7. Bah en fait, je trouve que c’est drôlement juste et intéressant comme question Arnaud/Phil. Car tu as raison, je n’ai rien demandé. Parce que j’ai piqué ça sur wikipédia pour la mitochondrie, et sur google pour le narval que j’ai vectorisé. Là j’ai utilisé les illustrations que j’ai modifiées, et je ne connaissais pas du tout les auteurs. Ce que j’évoque là c’est plus l’usage qui consiste à prévenir qu’on va utiliser une photo de quelqu’un (ou simplement mettre un lien). Encore plus de quelqu’un qu’on « connaît ».

  8. Pour l’image de la mitochondrie, je viens de vérifier, elle est en « GNU Free Licence ». Donc c’est cool, elle est libre de droit mais avec la condition de citer l’auteur en référence et que les images en découlant soient elles aussi en « GNU Free Licence » (ce que tu ne fais pas, c’est maaaal). Quant à celle du narval, par contre, pas trouvé (mais c’est maaal aussi).

    Ceci dit, c’était juste pour préciser que nous sommes nombreux à piocher dans le web (et dans Google Images) des photos sans nécessairement penser à mal en les utilisant pour notre propre profit si ce n’est celui de l’illustration. Je vais être honnête : je suis le premier à le faire.

    Après, savoir si c’est moralement acceptable ou pas, là, je ne sais pas. Je constate seulement que c’est très très rare que la source d’une image soit citée (j’avais pris le coup de le faire, sur mon blog, à une époque, ceci dit – et puis j’ai laissé tomber par flemmardise).

    Maintenant, dans le cas de ce jeune homme (ou de cette jeune femme ?) qui t’a pillé, j’ai lu le début de sa nouvelle et je trouve que la photo collait bien avec son texte. Peut-être a-t-il été inspiré par cette photo, d’ailleurs, peut-être que cela a été à l’origine de sa prose. Alors bien sûr, tu es fier de ta photo (et tu as raison, elle est jolie) ; seulement, son emprunt à des fins créatrices et artistiques (illustrer une nouvelle), n’est-ce pas la plus belle preuve de sa sincérité innocente ?

    Le fait qu’il ait retiré la photo pour en mettre une autre à la place dans les deux heures qui viennent de s’écouler, montre sans doute qu’il vient de réaliser sa petite bêtise (il a dû lire ton billet). Et finalement, du coup, on peut pousser le bouchon encore plus loin (comme le faisait Maurice le poisson rouge) en disant que, désormais effacée, ta photo est « redevenue » ta propriété exclusive mais a perdu de ce fait sa vocation inspiratrice. N’y aurait-il pas des remords à exprimer pour cette pauvre photo qui avait soudainement trouvé un sens à sa vie de photo internautienne et qui se retrouve à nouveau précipitée dans la froideur d’une simple photo comme les autres illustrant, anonyme, parmi les autres, ton voyage aux Etats-Unis ? J’espère que tu as honte de toi ! :lol:

    Après, on pourrait faire une critique de la société du net et du temps qui court (court, et nous rend sérieuuuux, …), et qui fait que, non, il « n’aurait pas pu te prévenir ou te demander » parce que nous sommes dans une société de l’instant et que « prévenir ou demander » cela prend un temps que – inconsciemment (j’insiste sur ce point) – on ne veut / peut / refuse de prendre.

    Je constate enfin que tu n’es pas dans sa blogoliste. Si ça se trouve, il est tombé sur ton blog par un commentaire, par un lien anecdotique, par un autre blog qu’il lit. Il a vu, il a aimé, il a donné un nouveau souffle à cette photo, et il est reparti chez lui. D’ailleurs, pouvait-il seulement imaginer qu’il était lu par Matoo ? Va savoir.

    Tout ça pour dire que ma remarque était une boutade qui, tu l’as bien relevé (pas comme Estelle qui m’a mordu les fesses, aïe), comme dans toute boutade, a un fond de vérité (comme disait Platon / Aristote / Descartes / Kant / Nietzsche / Freud / Sartre et/ou Arnaud Seldon, je sais plus lequel :blah: ). Une boutade fort à propos lorsqu’on est soi-même fautif d’emprunts équivalents (je parle pour moi).

    Ah, et sinon, juste pour dire que j’adore toujours autant laisser un commentaire une fois tous les trois mois pour disserter trois pages sur des trucs anecdotiques qui n’intéressent personne mais qui me font vachement rigoler.

    Merci mon Matoo, bisouuuuus ! :gene::mrgreen:

  9. Matoo> J’ajoute une remarque : on pourrait même supposer que ce blogueur ne cherche aucune reconnaissance ni aucun lauriers : non seulement ses commentaires sont désactivés mais, en plus, le fait de ne pas avoir fait de lien vers « Matoo-The-Star-International », c’est une manière de passer inaperçu sans même profiter de ta notoriété. C’est dire donc si ses intentions étaient sans doute louables !

    Putain, j’aurais dû faire avocat, je suis trop bon pour faire pleurer dans les chaumières pour défendre l’innocence des coupables… :pleure: :lol:

  10. Je viens d’en discuter avec Théo, il pensait pas à mal et en fait il avait retiré la photo avant de lire ton article, dont il n’aurait jamais eu connaissance sans mon intervention amusée :)

    Genre : « Théo !!! Matoo parle de toi ! »

    C’était très drôle :mrgreen:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages