X Files – Régénération

Il faut déjà savoir que je ne suis pas du tout fan de la série. J’ai du voir en tout et pour tout 5 épisodes, et pas toujours en entier. Mais je connais assez bien l’ambiance et les thématiques de ce feuilleton culte pour ma génération (et des plus jeunes). Apparemment le premier film était une vraie suite de la série, et proposait quelques réponses à des énigmes restées irrésolues à la télévision. Là, il s’agit d’une oeuvre totalement indépendante qui respecte tout à fait les codes de « X Files », et dans le profil psychologique des personnages, et dans le fond de l’intrigue.

C’est donc un bon gros épisode d’X Files, ce qui produit un opus qui en a à peu près les qualités et les défauts. Les qualités, car ça se regarde très bien, les fans sont ravis de retrouver leurs héros et leurs célèbres névroses. Et les défauts, car tout cela manque un peu de piment et d’originalité, mais surtout un épisode d’X Files ne mérite peut-être pas vraiment le grand écran…

Nous sommes bien chronologiquement à la fin de la série, Mulder est reclus et ne travaille plus pour le FBI, mais est toujours dans son trip surnaturel. Scully est médecin dans un hôpital chrétien, et elle s’occupe de patients avec des maladies graves, dont un enfant qui va mourir. Dans le même temps, le FBI est à la recherche d’un de ses agents, une femme qui a disparu dans des conditions mystérieuses. Un extralucide vient apporter certaines réponses au FBI en indiquant qu’il a des visions de cette jeune femme disparue. Le FBI demande alors l’aide de Fox Mulder pour dénouer cette affaire et éventuellement démasquer l’extralucide, qui est aussi un ancien prêtre pédophile sous traitement. Le médium fait découvrir des morceaux d’être humain dans la glace, et Mulder fait appel à Scully pour son expertise scientifique. Ils sont alors à la recherche d’un serial killer…

Vraiment on est dans un épisode de la série, donc on retrouve cette fameuse ambivalence entre raison scientifique et possible manifestation surnaturelle, et comme dans les premiers épisodes jusque la dernière minute du film, on ne sait pas s’il s’agit d’un phénomène paranormal, ou bien s’il y a une explication parfaitement plausible. David Duchovny et Gillian Anderson sont parfaits, même si j’ai une nette préférence pour cette dernière que j’ai toujours trouvée assez douée. Elle était incroyable dans « Chez les heureux du monde » en 2001 (personne n’a vu ce film et c’est dommage !!), et j’avais adoré son clin d’oeil dans le sooo british « Tristram Shandy ».

L’atmosphère assez lourde et inquiétante m’a beaucoup fait penser à ce que j’avais ressenti dans « Les rivières pourpres », on y retrouve aussi une intrigue d’une proche étrangeté. Mais pour le scénario similaire, c’est à un autre film auquel j’ai pensé. Un chef d’oeuvre de 1988 qui s’intitule « Les prédateurs de la nuit », avec dans le rôle de l’infirmière machiavélique la célèbre Brigitte Lahaie, qui s’essayait là à un nouveau genre. C’était l’histoire d’un médecin dans une clinique bourge qui tuait les (jolies femmes) malades pour leur découper leurs visages. L’objectif était de tenter de coller les visages (avec l’aide d’un chirurgien allemand directement importé du troisième reich) sur celui, meurtri au vitriol, de sa soeur. C’est l’infirmière maléfique qui tuait évidemment. D’ailleurs, je me rappelle qu’elle zigouille la trop curieuse Stéphane Audran en lui collant une seringue dans la pupille de son oeil !!

Bref, ça se laisse voir, et c’est un bon divertissement du dimanche soir, mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

L’avis des copines : Parapluie, Alexandre chez Brice, Anne-Laure.

X Files - Régénération

13 Commentaires

  1. J’suis d’accord avec Parapluie !!

    Sinon, concernant le film, et en tant qu’ancien fan de la série, j’ai été très déçu. J’aurais de loin préféré que le scénario soit orienté sur la piste extra-terrestre (une toute autre histoire, donc), avec des réponses à des questions restées en suspens dans la série.

    En sortant de la séance, je me suis demandé pour quelle raison ils avaient fait le film : ça n’apporte rien à la mythologie des X-Files, et comme tu le soulignes, ce n’est qu’un « bon » gros épisode. Ils auraient pu nous refaire les deux (ou trois ?) volets de « Tooms » que ça en aurait été bien meilleur !!

    Bref, déçu…

    En revanche, si tu as vu The Dark Knight, je suis impatient de connaître ton avis ;-)

    BisouX,
    bat

  2. J’ai hésité à aller voir ce nouvel opus, je crois que la curiosité va l’emporter… Quant aux « Prédateurs de la nuit » je ne l’ai pas vu mais j’ai vu le film dont il s’est inspiré « Les yeux sans visage » de Georges Franju (1960).

  3. Le film dont tu parles « Les prédateurs de la Nuit » est un remake d’un film de 1960 réalisé par Georges Franju, avec Pierre Brasseur et entre autres, Alida Valli. Le film s’appelait « Les yeux sans visage et était d’une toute autre pointure. Quant à X-files, j’aimais assez la série et son traitement de la théorie du complot et la paranoïa, mais le premier film m’avait un peu déçu. Un peu comme tu le dis, trop long pour un épisode, trop court pour un film… Mais je ferais peut-être l’effort d’y aller pour Gillian Anderson, car elle me fait craquer. Un peu comme Julianne Moore, ce doit être la rousseur…

  4. D’accord dans l’ensemble : un épisode qui ne méritait pas de figurer sur grand écran (il est même assez médiocre comparé à la moyenne des épisodes de la série). Quelques bons moments cela dit trop généralement dispatchés dans une bonne grosse mélasse de vide narratif.

    Un moment vraiment drôle (les deux portraits de Bush et Hoover avec le thème de la série par dessus), quelques sourires quand Scully dit « couilles » et « enculé », mais dans l’ensemble une bien belle perte de temps (et, j’imagine, de moyens).

  5. c’est clair que l’intrigue de ce film est tout juste d’un épisode moyen de la série TV. Mais le film s’attèle à percer le dernier secret mythologique de la série, l’étrange relation entre Mulder et Scully. Et c’est là ou le film nous cueille en plein coeur, la mise à nu des deux ex-agents est servi par une interprétation bouleversante d’Anderson et Duchovny et des dialogues subtiles pour une relation amoureuse aux sentiments confus. Pas un grand thriller mais un grand film romantique !

  6. Le premier film se situait entre deux saisons, c’était ni plus ni moins qu’un post « finale » et un pré « season premiere ».
    Il avait au moins le mérite de relancer l’histoire (même s’il était nul)
    Là, j’ai trouvé que c’était digne d’un double épisode, sympa au fond, le surnaturel étant trop relégué au second plan vis à vis du « miraculeux ». Enfin bref, un bon épisode à louer en DVD oui :)

  7. Bein c’est un peu logique qu’il ne nous fasse pas le même effet que ya 10 ans, faut dire que la fin s’est fini comme les cités d’ors. Une fin de merde !! Donc forcément un film qui, n’a pas été conçu pour satisfaire des fans (comme tu dis si bien) heu normal donc, qu’il soit presque à chier pour certain, cela dit j’en sais trop rien, jsuis pas allé le voir mais bon…
    Pis comme tu dis, pour les fans, bein ya mieux !! Vu que le binôme Scully/Mulder va être de nouveau ensemble dans Carlifornication !! Si si elle a signé pour la 2ème saison et toc !! Comment prendre les gens pour des cons….c’est trop flagrant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages