Osez un T4 à Rennes !!!

Dans mon travail à moi que j’ai (si vous ne le savez pas, je bosse dans le secteur immobilier, de toute façon avec ce titre, je ne peux plus le cacher), il m’arrive quotidiennement de répondre à des demandes de noms de domaine. Depuis qu’ils ont découvert le merveilleux monde du e-marketing, mes interlocuteurs d’amour ne tarissent pas d’idées pour inventer les noms les plus farfelus. Alors que j’essaie de canaliser cette fructueuse inventivité, et d’expliquer que ce n’est pas une fin en soi, on me propose des expressions bien originales.

La région bretonne est une des plus active sur le web, et j’ai souvent cette interlocutrice qui m’appelle pour me soumettre les nouveaux noms qui vont trop parler à ses clients, et rapporter un max de contacts qualifiés. Il y a quelques jours, elle m’a appelé car elle organise un évènement à Rennes, et elle voulait que je dépose un nom de domaine à cette occasion.

D’abord, je vérifie que c’est bien nécessaire, car acheter un nom de domaine pour un truc qui dure trois jours une seule fois… aheummm ça ne sert pas à grand-chose (elle me parle toujours du « référencement naturel » qu’un commercial de pacotille a dû lui vendre, car du référencement sur une page avec des images, deux lignes de texte, un formulaire et une durée de vie de trois semaines, ce n’est pas vraiment idéal pour cela). Et ensuite, si on ne compte pas faire de publicité « papier », il n’y a pas grand intérêt non plus vu qu’on pourra atteindre ses pages internet de clics en clics (et que la mémorisation du nom de domaine devient alors presque inutile). Après, il y a un vague intérêt d’image, mais encore faut-il que le choix du nom soit idoine.

Bref, avant même de connaître l’innovation sémantique du jour, je déconseille l’achat d’un nom. Mais ça peut toujours servir si c’est une bonne idée, et elle me livre le fruit de ses cogitations : Osez un T4 à Rennes point fr.

Aheuuummmm.

Je reste interdit. Et pendant quelques secondes, je me dis « Elle a bien dit Osez un T4 à Rennes ??? ». Mein gott !! www.osez-un-t4-a-rennes.fr Mouahahahahah !! (Par contre moi avec cet article, je vais avoir un référencement de malheur sur cette putain d’expression !)

Déjà le domaine est assez ridicule et ne servirait pas à grand-chose. Mais ce qui me fait mourir de rire (jaune), c’est le calembour involontaire qui me fait lui répondre tout sourire :
« Vraiment je ne peux pas déposer ce nom là, ce n’est pas gentil du tout pour les séropositifs bretons !!! »

Evidemment, elle a répondu : « Quoiiii ? Hein, qu’est-ce que tu dis ? ». Je n’ai pas expliqué, et j’ai rapidement enchaîné sur d’autres raisons plus prosaïques.

C’est en échangeant avec mes collègues (plutôt âgés de 25 ans) quelques minutes plus tard, que j’ai été surpris de leurs réactions. Ils n’ont rien compris eux aussi à cette blague, mais simplement parce qu’ils ne savaient pas ce qu’étaient des T4, à part des logements de quatre pièces. Il est vrai que c’est la pédétitude, et ma génération, qui m’a donné cette « connaissance » de par les sempiternels questionnements des séropositifs sur leur nombre de T4, véritable baromètre de leur santé.

Bref, on osera un T4 à Rennes, mais pas avec ce nom de domaine… (Mais on a choisi un autre truc, presque aussi drôle et naze !!!)

21 Commentaires

  1. Je n’y avais pas pensé non plus.
    Par contre, si elle tient vraiment à son nom de domaine et qu’elle le tape un soir de mélancolie sur Google pour voir ce que ça pourrait donner, elle risque d’être surprise en te lisant.

  2. Heu merci d’avoir expliqué la « blague »… parce que moi le T4 qui me vient spontanément à l’esprit est celui de l’appart, ensuite en y réfléchissant je me souviens de ce que sont les T4 dans la vraie vie.

  3. Ah! Les joies de l’humour au bureau!! Mais bon, c’est un humour pas très jouasse, prosper-youp-la-boum, non plus, hein…

    Je te lis tous les jours maintenant, j’aime bcp ton écriture…
    (Petite demande: mets un accent circonflexe sur tes nombreux « j’ai dû », stp: c’est dommage, ça me gâche ma lecture!! J’aime tant les lettres, ne les maltraitons pas…)

    XO, XO

  4. Je t’avoue que je n’avais pas du tout pensé à « T4 » de cette manière-là, mais effectivement cela aurait pu faire polémique (enfin, en chichitant beaucoup, quand même)!

    Mais surtout, laisse tes interlocuteurs exprimer leur créativité!! Du moment que tu évites les bévues… ;)

  5. Je ne suis pas certain que l’expression « Osez un T4 à Rennes » soit recherchée très souvent… et la concurrence sur le mot clé T4 indique clairement qu’il sera pas facile de ressortir dans les premières pages… T4+Rennes semble déjà plus faisable et plus pertinent…
    Z’avez pas un référenceur dans vos prestas ?? ;=)

  6. MDR ! osez un T4 à rennes…
    Sachant que les patients pour lesquels la trithérapie fonctionne, les traces sont tellement indétectables que le risque de contamination au travers de séropos traités (hum) est vraiment très très faible…

  7. Enchantée d’apprendre (encore) ; cependant les termes spécifiques en matière de métier ou autre et qui ne sont pas dans un dictionnaire, ça s’appelle la langue de bois. Pour ceux qui n’y connaissent rien … P4, T4, F4, catcat et même G4 qui n’existe plus !

  8. Bon, pas besoin d’Edvige : elle fréquente pas de deps, ta collègue ! ;-)

    Non, parce que moi, j’y ai pensé tout de suite, au sida. Par contre, je n’avais même pas pensé au logement, vu que je parle de F4 et pas de T4. :boulet: (Enfin, si j’avais des sous, je parlerais de F4. Là, je parle de F2 ! :hum:)

  9. Pfff elle est idiote ta cliente : il n’y a plus de T4 à rennes, tout a été acheté par des Parisiens en retraite…
    elle devrait oser « www.maretraitearennes.fr », nettement plus vendeur
    Sur ce le Rennais que je suis te fais un ‘ros bisou (et pis à ton Amour aussi tiens)
    :pompom:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages