Matthew Shepard est mort, il y a dix ans

Il y a quelques jours j’ai écrit un post à propos de ce funeste anniversaire, et surtout parce que déjà à l’époque, j’avais été marqué par ce temps si long que Matthew avait passé entre la vie et la mort. Il a été tabassé pendant des heures, puis laissé pour mort pendant 18 heures accroché à une barrière d’un champs comme une charogne. Et ensuite, il a passé cinq jours à l’hôpital avant d’expirer, le 12 octobre 1998.

Le 8 octobre 1998, je me souviens que c’était la toute première soirée « Oh là là ! » au Scorpion avec Sophie Darel (eh oui…). J’y étais avec des amis, et nous ne nous doutions pas que c’était le début d’une grande saga, et que cela allait démarrer le « revival 80 » dont nous vivons encore les séquelles. Quelques jours plus tard, j’avais entendu parler de Matthew sur OOups.net, pas avant je crois. En tout cas, je n’ai aucun souvenir d’échos dans la presse nationale ou à la télévision. Je pense que XIII pourrait nous éclairer sur le sujet, car c’est de lui que je tenais du coup ces infos à l’époque, et notamment du site web qu’il avait créé et qui reste une référence francophone en la matière.

Comme je le disais, cela m’avait beaucoup touché car nous avions le même âge et le même prénom, et cela faisait tout juste 6 mois que j’habitais sur Paris, que je commençais à bosser en alternance, bref que je vivais ma vie. Il y a dix ans, du gay bashing dans les rues parisiennes, ça existait (ça existe toujours d’ailleurs) et je me rappelle fort bien des échauffourées à la sortie du Scorp ou du Pulp. Et puis en ces temps immémoriaux, le web en était à ses balbutiements, même si les gays ont aussi été en avance dans ce domaine, et du coup l’information circulait avec moins de fluidité et d’immédiateté qu’aujourd’hui.

Voilà quelques rappels de faits qui viennent d’être publié en vidéo par MSNBC, et qui méritent le coup d’oeil.

Voir l’ensemble des vidéos de ce sujet.

[Via Franc Belge]

Le crime de Matthew Shepard a été jugé il y a quelques années, et les deux meurtriers sont en prison à vie. Mais l’orientation sexuelle de Matthew n’a pas été retenue comme critère aggravant dans la condamnation des deux jeunes hommes. Matthew et ses deux tortionnaires : Aaron McKinney et Russel Henderson, avaient tout trois 21 ans à l’époque. Au tout début des faits, en 1998, on avait retenu que les deux meurtriers, se faisant passé pour gays, avaient attiré Matthew dans leur voiture après une soirée dans un bar. Ensuite, ils ont essayé de lui voler son argent, et finalement ils l’ont battu à mort parce qu’il était gay.

Et puis, les années passant, lorsqu’on regarde d’un peu plus près l’histoire, on se rend compte que c’est un peu plus complexe que cela. Et le fait que Matthew Shepard soit devenu une telle icône n’aide pas à prendre plus de distance. En outre, il est impossible de croire sur parole les meurtriers ou les témoins, donc on ne saura jamais vraiment le fin mot de l’histoire.

En fait, ce qu’on a pu apprendre à droite et à gauche, c’est que les deux meurtriers étaient bien accrocs (et dealers) à la méthamphétamine, et cherchaient de l’argent pour s’en procurer. Selon eux, ils étaient défoncés depuis une semaine lorsqu’ils ont attaqué Matthew. Mais selon d’autres (notamment une des petites-amies), ils auraient choisi Matthew parce qu’il était gay et que c’était une cible facile. Il y a vraiment un gros flou sur les motifs réels du piège, ou du moins même si on sait que le mobile était clairement de voler, on peut raisonnablement penser que l’acharnement et le crime ont été catalysé par la « haine ». Là où ça se complique, c’est que Matthew était loin d’être dans une situation simple. En effet, il vivait une grosse dépression, et venait d’apprendre sa séropositivité, on peut aussi se demander si lui-même n’était pas impliqué dans des histoires de drogue (mais comme on peut tous l’être, en tout cas moi carrément au vu de mes fréquentations). De même, certaines personnes affirment que Matthew connaissait McKinney, ou même que ce dernier était bisexuel. Du coup, de McKinney qui dit qu’il a mal réagi à une provocation de Matthew (qui lui a mis la main sur la jambe), et clame qu’il ne s’agit pas d’un meurtre homophobe, aux membres de la communauté LGBT qui militent pour la reconnaissance du « hate crime », aux témoignages discordants qui mêlent drogue, homophobie et milieux sociaux défavorisés, on n’est pas prêt de voir clair dans cet embrouillamini.

Je tenais juste à évoquer cela, pour éviter aussi qu’on tombe, nous aussi, dans la caricature et la simplification à outrance. Je pense pourtant que Matthew Shepard est mort d’homophobie, et il ne faut pas oublier la manière dont ses funérailles ont été souillées par Fred Phelps. Ce pasteur anti-gay et ses ouailles ont porté des pancartes et manifesté avec des « Matt Shepard rots in Hell » (« Matt Shepard brûle en enfer »), « AIDS Kills Fags Dead » (« Le sida tue les pédés ») et »God Hates Fags » (« Dieu déteste les pédés »).

[Source : notamment un article d’ABC News de 2004, l’article Wikipédia ou le Laramie Project.]

En conclusion, je n’oublie pas non plus tous les crimes homophobes passés, et on peut remonter loin dans ce domaine… Il est délicat de mesurer l’influence de l’orientation sexuelle dans ce genre de cas (enfin pas toujours), mais il ne faut pas être candide non plus. Cette vidéo donne quelques noms et dates, des victimes de l’homophobie, lesbophobie, transphobie à travers le temps… Quelques patronymes célèbres, et beaucoup d’inconnus.

[Via Le nain de jardin masqué]

8 Commentaires

  1. Comme le souligne le policier qui a enquêté sur les faits à l’époque, la drogue, le vol et finalement le fait que Matthew soit gay ont joué un rôle dans cette triste histoire ; tout comme l’a remarqué quelqu’un dans ton précédent billet, Lawrence King a été tué dix ans après par un camarade de classe parce qu’il était gay. La misère et le désoeuvrement firent malheureusement, là aussi, partie du contexte de ce crime. C’est avant tout l’ignorance qui tue.

  2. Le film devrait ajouter, pour être complet, tous ceux qui se sont suicidés ou qui n’ont pas mis de capotes pour suivre les commandements de la morale débile et criminelle inventée par des salopards gâteux, appelés papes, imams, grands rabbins, et toute leur clique malfaisante !!! :mur: :hum:
    :pleure:

  3. Merci Matoo- chou pour ton hommage très recherché, la video de nbc est très intéressante, notamment l’inspecteur de police en charge de l’enquête qui déclare qu’il a changé ses vues et positions sur l’homophobie, déclarant qu’il utilisait le terme « tapette » probablement autant qu’il disait « je t’aime » à ses enfants.

    Le cas Shepard est très intéressant à cause du déni qu’il crée dans la « middle-america » (je ne parle même pas de la bible-belt). Un peu comme ce crime homophobe en Alabama il y a 5 ou 6 ans où les meurtriers sont allés directement à la police pour avouer leur forfait… pensant récolter les félicitations des flics pour « avoir fait un peu de ménage » :salut:

  4. Loin de moi l’intention de jouer les avocats du Diable, mais l’envie me vient de constater que la jeunesse et la beauté une fois de plus catalysent les stupeurs de chacun. Il est bon de souligner tel que tu le fais – mais il n’est pas évident que ce soit aussi efficace – que l’homophobie, sous sa forme la plus claire, continue de massacrer des visages moins emblématiques…

  5. Deux choses : On peut émettre toutes les réserves que l’on veut sur tel ou tel cas de crime dit homophobe, il n’en demeure pas moins que des êtres humains ont été assassinés. Alors vidéo communautaire certes pour ceux qui s’excluent de l’humanité. La seconde chose : Et il y en a toujours qui rechigne à aller manifester aux marches des fiertés (les gay pride, hein!) Ca me fout les boules.

  6. Intéressante cette mise en perspective. Comme le dit MarcelD, ça ne change pas grand-chose à l’horreur de l’acte, mais ça replace un peu les choses (moi, ma version, c’était : il était avec son copain, il retirait de l’argent et deux mecs l’ont chopé et tué en le frappant à mort). Enfin bon… y’a encore du boulot…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages