Edwige et Ludivine

Cette nuit, à un moment je me souviens que je les ai rencontrées, Edwige et Ludivine. Je ne sais plus vraiment où j’allais, mais j’entrais dans une grande maison, et l’atmosphère était un peu floue. Un peu comme lors d’une grande journée d’été, ou la luminosité et la chaleur contrastent énormément avec un intérieur confiné et sombre, et où la lumière semble se diffracter par les fenêtres.

Edwige et Ludivine, ce sont deux copines d’école, de ces copines d’Osny que j’ai connues toute mon enfance et adolescence. Il faut dire que cette ville a un étrange pouvoir d’attraction sur ses habitants. J’ai ainsi connu des gens enfants, dont souvent les parents étaient allés à l’école avec les miens (J’avais même le père d’un copain qui était sorti avec ma mère lorsqu’ils avaient 14 ans !!), et que j’ai suivi scolairement jusqu’aux études supérieures. Ensuite, nous nous sommes, sauf exception, pas mal perdus de vue, mais après avoir passé une bonne quinzaine d’années en contact !

Du coup ce sont des personnes que je ne peux pas oublier, ou pas complètement. J’en croise certains et certaines lorsque je retourne en banlieue le week-end, et que je me retrouve à faire les courses à Auchan avec ma maman par exemple. Et puis, ils traînent aussi leurs guêtres sur copains d’avant ou d’autres sites de cet acabit (pas facebook par contre, je ne sais pas pourquoi mais cette manie n’a pas encore atteint Cergy apparemment !!).

Je pense que j’ai connue les deux à peu près en même temps, en maternelle, puis en petites classes de primaire, en tout cas je me remémore très clairement leur nom de famille, et quelques anecdotes. Mais elles n’ont jamais été de grandes copines, plutôt des connaissances que je croisais très fréquemment, et qui étaient copines avec mes copines. Nan, mais oui évidemment en tant que bonne pédale des familles, je n’avais pas de copain, je n’avais QUE des copines (et je jouais à la marelle et à l’élastique, et je n’aimais pas le foot, berk berk) !!!

Du coup, j’ai été surpris par ce rêve, et autant il ne m’en reste qu’une fugace image, autant c’est l’étonnement de les avoir vu là, qui a été rémanent au réveil.

J’ai pénétré dans cette maison, et suis arrivé dans une salle à manger très… comment dire… très banlieue. En tout cas à l’image des salles à manger de mon enfance, de ma grand-mère et des amis chez lesquels j’allais. Un de ces décors de meubles, buffets et papier peint que seul Olivier Adam arrive à décrire à la perfection dans ses romans (romans de la banlieue par excellence pour moi). Et dans cette salle à manger, vers le fond, j’aperçois ces deux amies d’enfance. Dingue, je ne les ai pas revues depuis quinze ans, mais je les reconnais tout de suite. Et je suis surpris d’une chose, elles portent toutes les deux des sweatshirts « Hello Kitty ». Et au lieu de l’univers classiquement rose de la petite chatte nipponne, les pulls sont dans les tons verts pétants, comme si le rose s’était transmuté en une autre couleur. Elles me sourient, mais ne me parlent pas, et moi je ne suis pas vraiment acteur de la scène, j’ai plutôt l’impression de voir à travers mes propres yeux. Hu hu hu.

A côté d’elles, il y a une jeune femme plus âgée et habillée normalement, et là c’est encore plus étonnant, car c’est la grande soeur d’Edwige, que j’ai du voir une dizaine de fois dans ma vie. Mais ce n’est pas anodin, car c’était une copine de classe de mon frère. En effet, ayant deux ans d’écart avec mon frangin, nous étions souvent en contact avec des membres d’une même fratrie. Ainsi j’ai souvent été ami avec une fille ou un garçon, et mon frère avec sa grande soeur ou son grand frère. Mais la soeur d’Edwige regardait juste les deux filles, et ne se manifestait pas plus que cela.

Voilà, je ne me souviens pas d’autre chose, mais je trouve ça très étrange… Et ces filles, que je ne connais « plus » et je ne vois pas comment elles ont été ainsi propulsées dans ma conscience onirique, encore moins dans ce monde Hello Kitty (dont je ne suis pas vraiment fan) goût extra-chlorophylle !

Alors docteur, c’est grave ? ;-)

Hello Kitty verte

8 Commentaires

  1. L’air de rien, tu viens d’inventer la nouvelle mode : Hello Kitty en vert fluo !
    Au fond de toi, tu as peut-être toujours envie de les connaître, ces deux filles.

  2. Un petite lumière sur l’affaire :
    Aujourd’hui c’était la Sainte-Edwige, et partout en France il y avait des manifs contre le fichier Edvige. Tu l’as peut-être lu quelque part, et ça a fait remonter des vieux souvenirs?

  3. Oui, c’est grave, il faut amputer, c’est 30 euros la consultation, merci.

    En vrai: tu as sans doute envie… de gouter de la CHATTE????!!!! Allez, avoue donc!:lol:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages