66 sur 192

66 sur 192, c’est le nombre de pays de l’ONU qui ont signé une déclaration (qui n’engage à rien, sinon à le déclarer justement) qui dépénalise l’homosexualité. Putain, ce n’est pas beaucoup… Et quand en plus, on lit qu’une contre-déclaration syrienne vient dire le contraire et faire l’amalgame avec la pédophilie et consort… Mein gott…

Bref, cette initiative française, portée par Rama Yade, a été loin de remporter tous les suffrages, comme quoi nous ne sommes vraiment pas au bout de nos peines. Que cela serve de repère à certains straight-acting qui refusent la visibilité et miliTANTisme, ainsi qu’à des bécasses écervelées qui ne quittent pas leur Marais-ghetto. C’est flippant cette affichage explicite des valeurs antipédés de la majorité du monde.

Il est assez surprenant de noter la présence des quelques pays d’Afrique et même un pays notoirement homophobe tel la Pologne (mais avec l’Europe, ils n’ont peut-être pas bien eu le choix). Et saluons globalement les 66 pays qui nous reconnaissent, et dont les USA ne font même pas partie (de même que la Russie et la Chine… pfff).

Albanie, Allemagne, Andorre, Argentine, Arménie, Australie, Autriche.

Belgique, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Bulgarie.

Canada, Cap Vert, République de Centre-Afrique, Chili, Colombie, Croatie, Cuba, Chypre, République Tchèque.

Danemark, Equateur, Estonie, Finlande, France, Gabon, Georgie, Grèce, Guinée-Bissau.

Espagne.

Hongrie, Islande, Irelande, Israël, Italie, Japon, Létonie, Liechtenstein, Lithuanie, Luxembourg.

Malte, Île Maurice, Mexique, Monténégro, Népal, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Norvège.

Paraguay, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume Uni.

San Marin, Sao Tome et Principe, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.

Ancienne République yougoslave de Macédoine, le Timor Oriental, Uruguay, et Venezuela.

12 Commentaires

  1. Ben, oui, les gars: ouvrez les yeux: nous sommes privilégiés et je ne suis pas certain que le militantisme d’ici soit la meilleure solution pour les problèmes de là-bas.

  2. à propos de terres lointaines, qui sait ce qu’est devenu M. le maudit – Mélisme ? son blog a complètement disparu de la toile ? pourquoi une disparition si soudaine ?

  3. C’est quand-même un bon début au vu de la diversité culturelle et cultuelle mondiale. Il est extrêmement difficile de savoir par où il faut commencer, parfois la voie diplomatique est la seule façon d’agir sur les populations, il est quelquefois préférable de faire changer les mentalités des gens qui pourront ensuite faire pression sur leurs dirigeants. Il semblerait que la barrière la plus infléchissable soit celle des religions.

  4. Ainsi, le monde est divisé en 3 : les pro-gays, les anti-gays, et les autres, ceux qui n’ont pas choisi… C’est derniers ne sont-ils pas dans le vrai… ce qui m’inquiète c’est qu’il faille uen déclaration de dépénalisation de l’homosexualité.

  5. Ce n’est pas pour faire de la pub (enfin si, un peu quand même), mais lisez le témoignage de Philippe Colomb, qui représentait l’Inter-LGBT à New York la semaine dernière: http://yagg.typepad.com/yagg/2008/12/d%C3%A9p%C3%A9nalisation-universelle-de-lhomosexualit%C3%A9-j%C3%A9tais-%C3%A0-lonu-par-philippe-colomb-1812.html .
    66 pays, ce n’est pas si mal, en fait. Et le fait de parler d’homosexualité et d’identité de genre devant les représentants de certains pays, c’est déjà une victoire. Ce n’est pas pour les LGBT français que c’est le plus important, cette affaire.
    Bref, on avance à très petits pas, mais on avance.

  6. Comme l’écrit Philippe Colomb sur Yagg, c’est plutôt une victoire… Le post est plutô centré sur ses journées à New York (qui sont intéressantes, hein), mais il ne mentionne pas que c’est une première dans l’histoire que 5 pays africains (dont 2 îles au large de l’Afrique, l’Île Maurice et Cap Vert) se manifestent publiquement à l’ONU contre la pénalisation de l’homosexualité. Le *Gabon* a dit que c’était mal de taper les transpédégouines ! L’Île Maurice, chez qui l’homosexualité *est* punie par la loi dans certains cas, a élevé la voix contre l’homophobie d’Etat — un formidable outil pour les activistes là-bas, ainsi que pour tous ceux dans les autres nations du Sud global.

    Un autre effet (‘pervers’) de la déclaration, c’est que la position du Vatican (qui n’est pas un Etat, mais qui a le statut d’observateur à l’ONU ; le fait qu’ils l’aient et pas les autres sièges religieux en dit long sur l’état reculé de la diplomatie à l’ONU comparée à certaines régions du monde comme chez nous ou en Amérique du Nord) a été mal interprétée tout au long du processus. Au début, on disait que de toute façon, ils étaient pour tuer les queers et qu’ils s’en foutaient. Mais par un hasard (ou miracle ? :lol:) de la diplomatie, pour clarifier les choses, ils en sont venus à clarifier leur position en Assemblée Générale, juste après la déclaration des 66. Ils ont dit qu’ils « continuent à argumenter que tout signe de discrimination injuste envers les personnes homosexuelles doit être évité, et encourage fortement les Etats à se débarasser de lois criminelles à leur encontre » (sic !). Le Vatican ?! Qui dit que c’est mal de taper les pédés ?! Rien que pour ça, c’est une première.

    Bref, et je passe le discours ultra-progressif du Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, qui est supportif à un point extrême.

    Re-bref, et parce que ce commentaire est déjà bien trop long, un début, certes, mais victorieux !

  7. juste pour relever ton « etonnant la presence de quelques pays d’afrique » :

    moi suis gabonais,gay,et je lis ton blog assez souvent(bon,enfin de loin) .
    ça ne me surprend pas que tu sois etonné, parce que de maniere(tres simpliste et caricaturale je l’avoue) generale,mes potes frenchy(homos ou hereros) ont en gros une vision particulierement decousue,stereotypée et erronée de ce qu’est la société en afrique .
    quand bien meme j’essaie de leur expliquer comment fonctionnent les choses chez moi(je ne peux pas parler au nom de tous les africains,puisque qu’il y a autant de cultures « africaines  » que de pays voire plus) ,ils sont convaincus que soit je veux donner une vision « autre »(comme ils disent hein) ou bien que c’est « subjectif » . enfin,qu’est ce que j’ai pas entendu comme boulets ,notamment sur la condition de la femme ou l’illetrisme ou meme l’immigration.

    deja il faudrait juste commencer par comprendre que l’afrique n’est pas un pays, c’est un CONTINENT. qui dit continent dit pluralité culturelle. et puis aussi que les tares et les grandeurs inherentes à la nature humaine se retrouvent partout,chez bleus fluos,les blancs,les vert citron,les noirs et les rouges saumon.

    dc,l’africain n’est fait dans un moule malefique sorti d’une usine pour une production de masse,ceci explique cela.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages