Petit cours de Biboulogie

Toute à l’heure, j’ai vu que j’avais un commentaire sur un vieux post, celui où j’évoquais le langage sms. En général, les visiteurs « quidam » ne lisent pas vraiment, et comprennent ce qu’ils veulent. Et c’est soit l’apologie, soit la condamnation qui ressort de leur compréhension de la note. Je ne supprime que rarement les commentaires, mais là j’ai vraiment trouvé ça trop naze.

Il s’agissait d’une personne qui évoquait donc cette fameuse manière de communiquer, et qui caricaturait le tout en une belle ellipse. En gros, c’est la fin des haricots car les « jeunes » vont perdre la France, cette grande, forte et belle Nation, avec cette barbarisation (j’aime bien l’idée de créer un néologisme bancal qui s’autodétruit en moins de 5 secondes) de notre magnifique, docte et vigoureuse langue. Pfff.

Or, je campe vraiment sur mes positions :

Encore une fois c’est dans l’éducation que se trouve la clef. A l’école et à la maison, il faut donner envie de lire, d’écrire, inculquer les bonnes règles pour mieux pouvoir y déroger par la suite (en toute conscience et connaissance). Evidemment c’est plus compliqué et coûteux que d’interdire, mais c’est l’unique solution à mon avis.

Et puis je considère que c’est surtout un signe supplémentaire de fracture sociale… malheureusement.

En tout cas, la suite du commentaire était aussi gratinée, puisqu’il évoquait le simplisme de ces échanges de sms ou de chat, et l’appauvrissement général qui se résume à des conversations informes, ressemblant souvent à un galimatias d’onomatopées. Cela m’a fait penser aux sms que j’échange avec mon chérichou. Hu huhu. En voilà un petit florilège :

Florilège de sms entre chérichou et moi

Bon bah voilà hein, ite missa est. ;-)

Nan mais on s’engueule aussi parfois, faut pas croire.

Une grave engueulade par sms !! :)

C’était chaud là. ;-) Je vous assure que nous nous parlons souvent comme cela en live, mais qu’en public, nous arrivons à peu près à former des phrases. A peu près.

31 Commentaires

  1. Y en a encore qui ignorent des détails d’importance secret-défense mondiale tels que le prénom de Chérichou ? Mais que fait Jean-Marc Morandini ? Ah oui, il est occupé à reprendre des fausses infos postées par un non-journalistes sur la mort d’une présentatrice télé… :rigole:

  2. Ben s’est sûr, ça trie (je veux dire qu’on comprend mieux pourquoi il a fallu du temps pour trouvé le zamour): les critères de sélection sont hard.

  3. « Je vous assure que nous nous parlons souvent comme cela en live, mais qu’en public, nous arrivons à peu près à former des phrases. A peu près.  » Je plussoie sur le « à peu près » ! Ce qui est dingue c’est qu’il y a une espèce de contagion de la biboudoucherie si on reste trop près… Et je repense à Alex qui me parlait très sérieusement du monde du travail hier soir, et je m’imagine que pendant ce temps là il pensait « biboudouchouchou bidibou j’arriiive ! » :love:

  4. Ah mais si si Juju, on se dit aussi de tendres choses comme « j’aime ta bite », ou « prends moi comme une chienne », « je suis ta pute »… mais bon c’est classique quoi.
    :pompom:

  5. Définitions de pitou, nom masculin
    [Québec] [Familier]

    Appellatif utilisé par une femme qui s’adresse à un homme ou un garçon avec lequel elle entretient une relation intime.

    Chien. Son voisin a un beau pitou.

  6. Dans cet échange très intéressant et très instructif j’ai noté le 26 janvier à 12h45, donc juste avant ou après le déjeuner, un « poutouboudou » très intéressant : ainsi dans ses échanges « bisouboubou » notre Matoo en bon linguiste qu’il est a cité le poutou qui est le baiser ou bisou en occitan rendant ainsi hommage à cette belle langue qui inventa et popularisa l’amour courtois en Europe au Moyen age :lol:

  7. Tout simplement énorme!!

    Finalement, je suis pas aussi niais que ce que je pensais avec my better half.

    Remarque c’est un peu le problème avec l’Iphone : Au lieu d’avoir la mièvrerie segmentée sur plusieurs texto, la cruelle vérité tient sur un seul (et généralement très très long) message. Même moi en les relisant je me sens un peu nauséeux mais en parcourant les tiens j’ai juste explosé de rire.

    Bonne installation!

    Celui dont tu n’oublies plus jamais le nom :-)

  8. :) j’ai l’impression de lire les SMS que j’échange avec mon copain… C’est d’ailleurs aussi sur un iPhone. J’ai pour l’instant gardé tout l’historique depuis notre premier SMS. Ça commençait de manière très « intello », maintenant c’est plus dans l’ordre des tiens. Nous rions ensemble de cette façon de parler, nous promettant d’être plus adultes, mais à chaque fois, ça repart !

  9. Comment dire ? C’est à la fois vraiment mignon… Et très très très très ennervant !! **

    Cette profusion de bonheur alors que d’autres ont le sentiment de loger au tiers monde des sentiments ;) Chez moi il ne pleut pas de bisouboubou et ne pousse aucun chérichou !

    Mais un jour, je le jure, j’atteindrai ce continent merveilleux où les hommes sont égaux devant l’amour. Je traverserai les océans de rencontres et franchirai les montagnes de déceptions pour arriver en terre promise, SionBoubou, où parait-il, on vit d’amour et d’iphone 16Go.

    (** Evidemment je suis de mauvaise foi, j’adore.)

  10. Comment ne pas partager ce que tu dis ? D’ailleurs dans l’extrait de “Le bouddha de banlieue” qu’on trouve un peu plus haut, il explique bien ce que tu entonnes ici !

    Concernant tes SMS, c’est hallucinant mais tellement chou. Ralalala ça laisse rêveur :-) Ça me fait penser à certains messages que j’échangeais avec un de mes petits copains geeks. C’était du genre « (l) » et il me répondait aussitôt « (k) » :love:

  11. en bon lecteur vaguement irregulièr de ton blog(que j’aime bcp),je suis tt etonné…g l’impression qu’il devient plus..interactif ?
    elle est bien loin l’epoque de la pipe à blake harper lol
    matoo 2.0

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages