Watchmen – Les gardiens (le film)

Alice_ m’avait offert il y a trois ans la bédé qui compile toute l’histoire des « Watchmen », cet incroyable ouvrage dessiné par Dave Gibbons, et scénarisé par Alan Moore. Ce dernier est aussi l’auteur de « V pour Vendetta », un de mes films (récents mais) cultes. J’avais absolument été conquis par cette bédé, et j’y trouvais comme beaucoup un ferment extraordinaire pour un film, mais d’autant plus génial qu’il paraissait impossible à adapter. Ou alors il aurait fallu prendre des raccourcis ou des simplifications qui auraient certainement tuer l’âme de cette oeuvre d’exception.

Eh bien Zack Snyder réussit là un exploit qui m’a laissé sans voix quand je l’ai découvert. Pour moi, le film est aussi bien que la bédé, et lui rend hommage d’une bien belle manière. Pourtant, les choix pour faire ce film ont dû être bien ambitieux et très difficile à tenir. Car la bédé a servi de scénario, scripte, dialogue et storyboard au metteur en scène, et un peu à la manière « Sin City », il a simplement rendu le comic au cinéma. Autant j’avais pu conspuer le « Parfum » qui pour moi manquait justement d’adaptation pour le rendre cinématographiable, autan là je trouve que c’est brillant.

Donc case après case, le film nous déroule cette troublante histoire, mi-SF mi-uchronie, dans un 1985 parallèle où Nixon continue à sévir, et la Guerre Froide à congeler les relations politiques internationales. Nous sommes au bord du conflit mondial et nucléaire, et les super-héros masqués, à la retraite depuis des dizaines d’années, ne sont pas là pour prêter main forte. Au contraire même, l’un d’eux, le Comédien, se fait assassiner. Cela interpelle un de ces héros qui n’a pas voulu renoncer à sa vocation, Rorschach, et il commence à enquêter sur ce crime. Il tente de solliciter les autres retraités, mais sans beaucoup d’échos il fait cavalier seul. Aucun de ces héros ne possède de pouvoirs surnaturels, sauf le Dr Manhattan, qui a été transformé en un être presque divin après une expérience scientifique.

Cette vision des super-héros mis à la retraite fait pas mal penser aux « Incredibles » de Pixar, et ça ne m’étonnerait pas que l’idée vienne de là. Le parallèle ne va pas plus loin, puisque « Watchmen » est une oeuvre plutôt sombre, inquiétante et intrigante. Alors le film dure en effet 2h43, mais c’est hallucinant, car je n’ai pas vu le temps passé !! La bédé avait déjà un rythme qui se portait très bien au cinéma (même assez hollywoodien).

Ensuite c’est difficile de faire le tri, car tout me plait. Les décors incroyables, les couleurs et les lumières, les effets spéciaux, le fait d’avoir des comédiens qui ne sont pas de premier plan et qui met en avant l’histoire avant les interprètes bankable habituels, ce petit côté « Rocketeer » dans la présentation des héros et leurs costumes, la grosse bite bleue du Dr Manhattan, le manifeste politique de Moore qui file la métaphore qu’on trouvait déjà dans « V pour Vendetta », son côté lesbophile encore une fois remarqué (on retrouve en un clin d’oeil, avec une super-héroïne lesbienne qui est assassinée pour cela même, un parallèle avec le couple de « V pour Vendetta » dont Nathalie Portman relit l’histoire dans sa fausse prison). Bref, j’ai adoré ! C’est génial ! Allez-y !

L’avis des copines : Brice, Kinoo, Korben, Steppen, Gonzague, Jarod_.

Watchmen - Les gardiens (le film)

12 Commentaires

  1. Ah oui, tiens, j’avais oublié la lettre dans la cellule de Natalie Portman. J’ai lu le premier volume de Promethea hier, et Alan Moore est _vraiment_ obsédé par les lesbiennes. C’est toujours mieux qu’être homophobe.

    Bon, sinon, tu as de la chance que je n’aie pas vu le film (je ne veux pas, par principe, leur filer de l’argent), parce du coup je ne peux pas dire que tu es fou de dire qu’il est aussi bien que le graphic novel. Même si je sais que c’est le cas :)

  2. J’avais lu les Watchmen en anglais c’est mon prof de fac à Londres qui me l’avais recommandé, ça m’avait vampé comme jamais!
    Je suis aux anges de lire que tu as adoré! Quand je suis sorti du ciné hier soir j’aurais pu y retourner mais cette fois pour regarder plus en détails (car il y a des références inouïes au 80s, la 1ere pub d’Apple par exemple sur un des écrans d’Adrian). L’histoire n’a (presque) pas été touchée, c’est sombre et d’une incroyable subtilité… Dr Manhattan ne m’a pas trop excité malgré ses attributs (quoique ses possibilités soient assez intéressantes) mais je kiffe grave Nite Owl II! Et la bande son est brillante!

  3. J’ai hésité à pondre un billet sur ce film vu la semaine passée ; finalement je me suis abstenu. Globalement ça marche : c’est joli, c’est bien gore parfois, les perso sont bien frapadingues… Mais au final ben, il n’en n’est pas resté grand chose à mon réveil le lendemain matin. Un film de plus pour moi, mais pas un « grand » film.
    Cela dit, t’as aussi le droit d’avoir mauvais goût :mrgreen:

  4. Je suis désolé, mais avoir les Watchmen qui se battent comme des super-héros, et respecter les dialogues à la lettre, sont deux choix absolument indéfendables :) (et ce sont juste les deux exemples qui me viennent à l’esprit a priori)

  5. Le pauvre Moore n’a rien eu à voir avec les adaptations de ses BDs (il demande même de ne pas être crédité, de peur d’être associé à une croute). Le truc des héros à la retraite, je ne sais pas si Watchmen a été un des premiers comics à vraiment utiliser ce concept…ça m’étonnerait, vu que DC a une longue histoire de passage de flambeau d’une génération à l’autre pour ses super-héros (Flash, Starman…)? Sinon, parait que Patrick Wilson fait trés bien le hibou sexy? :petard:

  6. Nonononon, il n’a pas respecte l’oeuvre d’origine a la lettre puisqu’il a rajoute des twin towers partout, c’est vraiment lourd.
    Watchmen reste plus digeste la seconde fois mais ca n’est guere rassurant tant on n’a deja pas envie d’aller au bout de la premiere ^^
    Bravo a Snyder quand meme pour ces milliers de details inseres partout, j’en suis epate…
    La B.O est une tuerie, Silk Spectre II est un delice, Rorschach le seul heros dont l’histoire et le destin passionnent reellement. Le reste semble negligeable, cependant je veux bien qu’une ame charitable me prete le comic book (aux graphismes desuets qui pourtant nous faisait fantasmer graaave back then)
    Oh, et la verge de Manhattan est plus grosse que dans la BD, j’ai ete voir lol.

    Devons nous conclure qu’au final Watchmen est un film juste pour les fans de l’oeuvre transposee?

    @xavier : DC a en effet une looongue histoire de heros retraites, et Watchmen n’a rien invente. Huit mois plus tot, The Dark Knight de Franck Miller abordait le sujet d’une maniere etrangement similaire (JLA au placard, Superman travaille pour le gouvernement, etc)

  7. Alors moi je suis scotche par vos commentaires, moi j’ai ete le voir vendredi soir et je vous jure que je me suis fait chier mais d’une force… surtout que je n’ai pas pus tenir jusqu’au bout et je suis sorti au bout de 2 heures de film… Faut dire qu’on etait 4 pelerins dans la salle !! J’ai pas lu la BD alors peut etre est ce un tort !! Pourtant je suis assez receptif a ce genre de films a l’habitude… mais la c’etait assez consternant…

  8. un film vraiment nul,des scène de violences et des dialogues sans interet pas d’action 6personnes ont quitté la scéance au bout d’1h30.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages