Bouquets de pédés

En surfant innocemment sur Gayclic, je suis tombé sur cette pub :

Pub Livrafleurs sur gayclic

Assez intrigué par cette manière « gay » de présenter une pub pour un fleuriste en ligne, je me suis empressé de découvrir quels produits on pouvait trouver derrière ?! Et surtout quelle était la raison de la présence de ce minet sur la pub, et de cette mention explicite du « livreur ».

Donc lorsqu’on clique dessus, on tombe sur cette page du site qui référence les « occasions spéciales », et voilà donc les deux moments dans la vie (gay) qui peuvent nécessiter un bouquet de fleurs (gay).

"""Occasions spéciales"""

Aheummm. Bon, on ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir mis une touche pédé dans leur communication, ou même leur mix-marketing. Non, là vraiment, y’a eu une certaine réflexion sur la chose. Mais tout de même : un bouquet de coming-out et un bouquet de rupture !!!!! Si je ne me vois pas envoyer des fleurs pour deux choses, c’est bien pour ces deux là !! Et le pire c’est dans les explications circonstanciées des deux compositions :

Difficile de le dire à son entourage surtout à sa famille et à ses amis. Grâce à ce bouquet, composé d’oeillets, gerberas, euros, aralias et d’un piquet ardoise, vous pourrez sortir du placard aussi facilement que par SMS.

Difficile de quitter quelqu’un qu’on a aimé. Grâce à ce bouquet, composé d’oeillets, gerberas, euros, aralias et d’un piquet ardoise, vous pourrez rompre avec classe et aussi facilement que par SMS.

Non seulement ce sont les mêmes fleurs, comme si les deux messages étaient similaires, métaphoriquement ou pas. Mais en outre, cette mention du « aussi facilement que par SMS » est assez extraordinaire. Et je voulais juste souligner que rien n’est indiqué quant à la livraison ou au livreur pédé de la pub. Parce qu’on a un peu l’impression que l’on livre à la fois des fleurs et un pédé, ou alors c’est la tronche de celui qui envoie les fleurs ? Mouahahahah. :mrgreen:

Bref, ce n’est pas encore super au point le marketing gay !

12 Commentaires

  1. « Bouquet de rupture », ça sonne un peu comme « cadeau de rupture »… On se croirait au XIXe siècle avec la bourgeoisie triomphante, ou dans une pièce de Sacha Guitry… genre casse-toi mais garde la Rolex… ou l’Armani (nettement plus classe ;-)

  2. Hmmm

    Je lis ici comme là, je suis homo mais pas vraiment un acharné de la cause homosexuelle, voire y’a pas mal de genre de pd qui me donne des boutons mais là!

    « plus facile que par sms »

    Est-ce à dire que le coming out, qui est quand même le truc qui fait que tu puisses être toi après des années de questionnement s’envoie, pour eux, par sms?

    La rupture amoureuse s’enverrait de la même façon par sms, les pd n’ont pas trop de coeur et ce genre d’histoire se règle rapidement?

    Eh ben, bonjour le peu d’once d’esprit de ces « marketinegeurs », je te décrie comme sournois et futile, paie mes fleurs :gne:

    Le pire est qu’en cette époque de sado-masochisme ça risque de fonctionner.

    Perso ça me choque.

  3. « voire y’a pas mal de genre de pd qui me donne des boutons »

    Qui me donneNT des boutons.

    Et dire que je suis, par contre, un acharné de la conjugaison.

  4. Charming ! Décidément tout est bon pour faire du fric.
    Mais je pense qu’on pourrait pousser le concept un peu plus loin. Ainsi pourquoi ne pas imaginer un bouquet « Dépucelage », un autre « Ma 1ère sodomie » et un troisième « Ma première partouse »…? Tiens, je pense que je vais déposer le projet moi… :pompom:

  5. En voyant ce genre de pub, on a envie de croire que l’annonceur est juste un hétéro qui flaire le bon filon. Mais bon, rien n’est moins sûr, un bon petit pd bien de chez nous tout frais sorti de son CAP de marketing peut tout aussi bien pondre ce monument de bon goût.

    Cela pose donc la question du marketing ciblé. A part les fournisseurs de produits ou services « naturellement » ciblés (lieux et sites de rencontres, par esxemple), qu’est-ce qui légitime un annonceur à draguer chez les homos ? Ou pour affnier la question, où se situe la limite, pour autant qu’il faille une limite d’ailleurs.

    Donc, cette pub qui d’abord m’a fait marrer, surtout du fait que les deux bouquets sont les mêmes et que la référence, c’est le sms, me fait me poser plein de questions. Et finalement préférer la solution d’un lecteur précédent qui appelle le fleuriste à côté de son chéri.

    Bonne fin de week-end à tous !

    Bruno

    PS technique à l’attention de Matoo : quand on écrit un commentaire, on est gêné par le bandeau rose saumon à droite de l’écran qui empiète sur la zone d’écriture et empêche de voir ce qu’on tape. J’ai le même problème sur mon ordinateur perso et sur celui de mon boulot (oui, j’avoue que je lis ton blog depuis mon bureau), ce qui me laisse penser que je ne dois pas être le seul dans cette situation. Donc, NON AU BANDEAU SAUMON ! (ce sera ma banderole pour la prochaine manif de tes lecteurs).

  6. Bonjour,

    Suite à la lecture de vos commentaires, nous avons apporter quelques modifications. La référence au SMS avait pour but de faire sourire et non de blesser. Toutes nos excuses.

    Jérôme, Livrafleurs.com

    PS : Livrafleurs.com ne garantit pas que le livreur soit homosexuel! ;-)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages