Harry Potter et le Prince de sang mêlé

J’avais arrêté de lire après le quatrième bouquin, j’étais saoulé de la manière dont les bouquins étaient construits, et je me disais que j’irais plutôt voir les films. Au final, mes potes m’en parlent tellement que je continue grosso modo à suivre les deux narrations en parallèle, celle du film et celle du livre. Cet opus n’est pas mal, mais tout de même un brin décevant dans l’absolu, et aussi par rapport au livre (mais c’est normal après tout).

Nous en sommes donc à un de ces moments et épisodes charnières, à la fois dans l’histoire mais aussi dans le coeur et la vie des personnages. J’avais assez aimé ce côté sombre qui se développait dans le film précédent, et j’ai été un peu décontenancé de le voir un peu négligé dans celui-ci. De même que j’avais été agréablement surpris par les crises d’ado des protagonistes, et notamment Harry qui est assez insupportable. Mais là ça ne voit pas du tout, il est au contraire tout obéissant et sage, ce qui contraste beaucoup avec le livre, et aussi avec ce que j’avais en tête.

Parce que finalement ce Prince de sang mêlé, ou cette bataille de Poudlard qui avait fait couler tellement d’encre, on n’en a juste rien à carrer. Heureusement, les midinettes (comme moi) apprécient les turpitudes amoureuses de nos petits adolescents, et j’avoue adorer la petite Hermione (avec ses petits cui-cuis) ou Harry et Ginny, ou encore Ron le tombeur etc. En outre, il semblerait que les gamins commencent enfin à exploiter leur cours de théâtre, et ils sont carrément meilleurs. Evidemment la mort de Dumbledore est très triste, mais sans la grande bataille (et tous les morts qu’elle est censée produire des deux côtés), ou sans grand intérêt pour le fameux prince tismé, je pense qu’elle en pâtit un peu.

Le film se tient parfaitement sinon concernant les effets spéciaux, les décors, les comédiens etc. Disons que c’est une série qui a au moins le mérite de servir une qualité constante et de bon niveau (sur une sacré durée maintenant…), ce qui n’est pas si anodin. Cela ne m’empêche pas d’ailleurs d’attendre le prochain film avec curiosité et envie ! Dire qu’il va en falloir s’en faire encore deux avant la fin…

Harry Potter et le Prince de sang mêlé

2 Commentaires

  1. Le plus malheureux dans ce film de bonne facture, c’est que Dumbledore ne nous épargne pas du cliché homosexuel, il a beau être le mage le plus puissant connu à ce jour après Voldemort :book: , il se fait tuer comme une lopette fragile, un ptit Expelliarmus, un joli Evada Kedavra, et hop, il est passé par-dessus bord ^^ ! (Non non, ceci n’est pas un spoiler, J.K.Rowling a déjà précisé qu’il était gay, et sa mort…euh Matoo a spoilé avant moi, na ) :lol:
    Non vraiment, quel weak ce dumbledore.

    A part ça, avec la rediffusion du premier épisode d’Harry Potter il n’y a pas longtemps à la télé, force est de constater que c’est un mauvais acteur et qu’il est devenu très laid =) enfin les gouts et les couleurs… Emma Whatson est sublime sinon, mais pour le coup, elle a vraiment un rôle ingrat, particulièrement pour cet opus, la vierge en rut, c’est assez atroce comme cliché.

    Bref, 2h30 qui sont quand même passées assez vite ^^

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages