Canyonlands National Park

Comme je l’expliquais précédemment, nous avons profité de la proximité des deux parcs, Arches et Canyonlands, pour les visiter dans la foulée. Du coup, pour ne pas faire des visites éclair à la japonaise, nous avons délibérément limité nos investigations à ce que les guides nous conseillaient avant tout. On s’est dit que ça nous donnerait plutôt de quoi nous motiver à revenir pour mieux les apprécier.

Donc pour Canyonlands, il s’agissait de se faire le plus impressionnant et le plus tape-à-l’oeil : « Island in the Sky ». En effet, ce parc est un ensemble de canyons (des centaines je pense) qui ont été creusés par le Colorado et la Green River. Cela divise le parc en trois aires distinctes, et « Island in the Sky » est l’une d’entre elles. C’est encore le plateau du Colorado et ses strates que nous commençons à bien appréhender, nous sommes donc sur ce plateau, cette « mesa », et nous parcourons une route qui finit par être une bande de terre de quelques mètres de large, avec le Colorado à gauche et la Green River à droite.

Du coup cette partie du parc consiste surtout en des vues époustouflantes en jetant un coup d’oeil à gauche sur les multiples ramifications du Colorado. Comme par exemple ces vues au coucher du soleil :

Canyonlands National Park - Vue sur le Colorado (le soir)

Canyonlands National Park - Vue sur le Colorado (le soir)

Et de l’autre côté, c’est la Green River qui a modelé son propre réseau de canaux et circonvolutions dans la roche. Mais pour mieux les apprécier, il vaut mieux venir le matin, ce que nous avons finalement fait :

Canyonlands National Park - Vue sur la Green River (le matin)

Canyonlands National Park - Vue sur la Green River (le soir)

Nous avons aussi crapahuté un peu dans quelques chemins de randonnée, et cela laissait présager bien des découvertes et des vues fabuleuses. Mais nous n’avons pas plus en faire, et j’ai hâte d’y retourner maintenant. Il y a notamment cette piste pour 4×4 que nous avons à peine entamée, et qui fait plus de 100 miles dans les différents niveaux des plateaux. Car l’érosion a comme créé des grandes marches avec des couches de couleurs différentes.

Nous avons donc craqué et dépensé une matinée supplémentaire pour Canyonlands (notre dernière étape en Utah), mais nous avons ensuite filé vers Mesa Verde National Park (au Colorado) pour de toutes autres aventures.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages