Grand Canyon National Park

Là, nous étions en terrain connu puisque c’était la seconde fois que nous y allions ensemble avec A. Mais cette fois, nous avons prévu deux nuits dans le parc même, et c’était génial de se retrouver dans le lodge à quelques minutes du Grand Canyon. Le Grand Canyon qui est toujours aussi… grand !! Ah je suis toujours autant ému et abasourdi par un truc aussi gigantesque et tellement pas à taille humaine.

Comme nous connaissions bien les vues « classiques » du canyon, nous avons rattrapé quelques lacunes comme les superbes images que l’on peut avoir du début du parc, vers le désert (« Desert view point »), avec un canyon moins profond et qui permet de bien voir le Colorado. Car un peu plus loin, le fleuve a tellement creusé profondément qu’il passe totalement inaperçu au fond de gorges créant un dénivelé d’un kilomètre !!!!!! D’ailleurs, les rangers déconseillent fortement la descente à la rivière et la remontée en une seule journée, il faut pour cela prévoir une nuit de campement dans le Grand Canyon. Voilà une de ces vues avec le Colorado serpentant :

Grand Canyon National Park - Desert View

Mais siiii, si on zoome un peu, on le voit fort bien le Colorado.

Grand Canyon National Park - Desert View (Zoom sur le Colorado)

Evidemment c’est encore au coucher de soleil que les couleurs se révèlent, et que les ombres mettent en exergue le relief très accidenté et l’immensité du lieu.

Grand Canyon National Park - Vue globale au coucher du soleil

Et la journée, c’est encore autre chose, et on a reparcouru une partie du sentier qui borde la faille, et permet d’halluciner encore et encore sur ce truc incroyable, totalement inhumain.

Grand Canyon National Park - Vue globale journée

Nous avons aussi fait une petite randonnée en descendant pendant une heure et demie le sentier qui mène au fond de la faille. C’était plutôt un test pour juger un peu de nos capacités. Finalement, nous étions assez content de notre petite marche, et on aurait adoré concocté un aller-retour au Colorado, mais ce sera pour une prochaine fois.

On y a même rencontré des écureuils espiègles qui me faisaient terriblement penser à Kronk !! (Squicky, squicky, squicky !!)

Un écureuil animé !

J’ai adoré dormir sur place, et là parc national oblige, l’organisation était impeccable. Les chambres étaient non seulement très bien, mais tous les sentiers sont hyper signalés et documentés, le parc propose des magasins et des restaurants (self-service) efficaces et finalement pas très chers.

En revanche, j’ai été choqué et ce n’est pas la première fois que je l’évoque par la présence de personnes âgées pour le service. Et quand je parle de personnes âgées, j’évoque des femmes (je n’ai pas vu d’hommes, A. me dit qu’ils sont morts tout simplement) entre 75 et 85 ans qui travaillaient au self à ramasser les plateaux et nettoyer les tables. On ne voit pas en France des gens de cet âge bosser, et c’est assez choquant car on le voit couramment partout aux USA.

Comme d’habitude, tout n’est pas tout noir, tout n’est pas tout blanc, et en France à cinquante ans, on ne peut même plus trouver le moindre job, tandis qu’aux USA des gens qui ont besoin de travailler peuvent le faire. Néanmoins, ces femmes âgées ne devraient pas avoir à travailler ainsi, surtout celles que l’on voyait grimacer à porter les plateaux, et se pencher à nettoyer en fournissant des efforts terribles à cet âge.

6 Commentaires

  1. bien sur c’est choquant pour des francais,le travail des vieux, mais quelquefois et pour certains quand ils n’ont plus personne autour d’eux c’est une façon de faire encore parti de ce monde.

  2. Je vous envie d’avoir fait ce magnifique voyage, belles photos Matoo.
    La chute de ton billet m’attriste vraiment. C’est violent non de voir ces femmes obligées de travailler à leur âge, et surtout compte tenu de leur état de santé. Je ne pense pas que cela soit pour le plaisir de sortir de chez elles, ou d’avoir une vie sociale, c’est la nécessité qui les pousse…

  3. Salut,
    mon copain suit votre blog depuis quelques temps. Je commence tout juste à le lire. Je réagis à ce billet car nous revenons d’Irlande et là-bas aussi nous avons vu des « anciens » travailler notamment sur un chantier public ! N’est-ce pas ce qui va nous attendre ici prochainement ?
    Bravo pour le blog, je continue sa lecture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages