The September Issue

Aller voir un documentaire sur la conception du numéro de septembre de Vogue ce n’était vraiment pas un réflexe pour moi, mais j’y suis allé, et j’ai adoré. Ce film de R.J. Cutler est extraordinaire, et mérite bien les éloges que j’ai pu lire à son sujet. Pourtant le sujet a de quoi décontenancer les prosaïques comme moi ou enflammer les fashionistas parisiennes qui étaient dans la salle : suivons Anna Wintour et son staff de Vogue pendant les semaines qui précèdent la sortie du plus gros magazine Vogue jamais réalisé !

Eh bien le résultat est génial parce qu’il mixe à merveille tous les genres du cinéma. Ce n’est pas seulement un documentaire, mais c’est aussi cela, c’est une émission de téléréalité, un film d’action trépidant, une comédie romantique, et une oeuvre pleine d’humour, d’ironie saignante et de rebondissements inattendus.

Et si Anna Wintour est bien la gorgone du « Diable s’habille en Prada », on voit rapidement se démarquer la véritable héroïne du docu, la vraie gentille de l’histoire. Il s’agit de Grace Coddington. Cette directrice de création, qui fut à la base une mannequin anglaise des années 60, est un véritable génie de la photo et de la mode. Le fil rouge du documentaire est en réalité la relation ténue qui rapproche les deux femmes, et les fait autant s’adorer, s’admirer et se détester. Grace propose séries de photos sur séries de photos toutes plus somptueuses, originales, décalées, glamour, et vraiment saisissantes. Quant à Anna Wintour, elle déteste et chasse des maquettes du magazine : tout ce que le spectateur adore en un coup d’oeil.

Anna Wintour est toute en clichés avec sa froideur légendaire, ses opinions tranchantes (ou pires), son personnel dévasté par la peur, ses fringues « Edna Mode », sa coiffure douteuse et son visage bien artificiellement déridé. Grace Coddington est franche, vive, aussi radieuse que marquée par les années, mais charmante et authentique, elle ne vit que pour ses photographies, et elle irradie son entourage de son entêtement et de sa bonne humeur. Aussi leur ping-pong est souvent irrésistible, et très drôle, même si on devine des fureurs sous-jacentes pas très catholiques.

Le docu est évidemment une occasion unique de montrer l’industrie de la mode dans son acception la plus mercantile et terriblement superficielle. Voilà les créateurs du monde entier qui se prosternent devant cette déesse suprême de leur Art, et qui a droit de vie et de mort sur leur carrière. Et on la voit autant booster la carrière d’un sympathique créateur débutant, que critiquer vertement un autre couturier pour avoir choisi le noir comme principale couleur de vêtement. Et d’ailleurs le type repart bredouille en expliquant qu’il doit tout revoir !

Anna Wintour c’est aussi une cour à la « Ugly Betty », avec des pédales fashionistas mauvaises et calculatrices qui font beaucoup glousser, des assistantes revêches et maigres qui espèrent se démarquer, et certainement beaucoup de passionné(e)s qui se désillusionnent mais qui sont au moins arrivés à la Mecque de leur rêve de gamin(e)s. Et donc seule Grace Coddington à l’ancienneté, le talent, (les couilles,) et la considération (habilement dissimulée) de la harpie en chef pour incarner la parfaite héroïne de cette fable moderne.

Je ne sais pas à quel point le montage nous donne à voir l’histoire qui a été plus ou moins écrite ou scriptée, mais le résultat est un divertissement de 1h28 qui est haletant et passionnant, et dont on a hâte de connaître l’issue. J’ai vraiment été épaté d’être autant intéressé, et complètement accroché par ce documentaire.

L’avis des copines : Brice, Oslo, Zéro Janvier.

The September Issue

3 Commentaires

  1. It’s a famine of Beauty, Honey! My eyes are starving for Beauty!

    J’ai beaucoup aimé même si j’ai trouvé qu’il y a quelques longueurs… Heureusement qu’il y a toutes ces délicieuses répliques tout au long du film.

  2. Salut Matoo!

    Un pote à moi m’a fait découvrir ton blog et je suis désormais un adepte!!! Moi aussi j’ai écrit un post sur ce film documentaire que j’adore sur mon blog:
    http://www.fashioneedsme.fr dans la rubrique « Culture&Co »
    Je tiens aussi en tant que pédébloggeur une rubrique « InterroGay » depuis peu.
    Je me languis de lire tes prochains posts!
    Friendly,

    Manu

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages