Les pièges du crépuscules (Frank Tallis)

Ce bouquin avait à la base pas mal de qualités pour me plaire, il s’agissait bien d’un de ces romans 10/18 de la collection « Grands Détectives » qui se déroule à une époque donnée. Dans cette série, nous sommes à Vienne au tout début du 20ème siècle, et deux amis, un policier, l’inspecteur Rheinhardt, et un psychiatre, Max Liebermann, enquêtent sur un crime sanglant et particulièrement mystérieux.

En effet, un moine, antisémite notoire, est assassiné et son corps est déposé devant une colonne, juste à côté d’une église, qui célèbre la fin de la peste de 1679. Dans une ambiance déjà fortement teintée d’antisémitisme politique, on craint que la situation s’aggrave, et les deux hommes doivent agir rapidement. En outre, il y a cette boue argileuse laissée sur les lieux du crime qui font de plus en plus penser à la légende du Golem, de quoi bien agiter les esprits les plus fantasques et superstitieux !!

Le personnage majeur du roman est ce Max Liebermann qui est un explorateur de la psychanalyse dans la ville même de Freud, et dont les élucubrations sont autant de mise en valeur de cette science balbutiante. Il y a aussi cette peinture du Vienne du début du 20ème siècle qui est intéressante, bien documentée, et qui insiste sur cette atmosphère politique et sociale dont j’ignorais à peu près tout.

Mais en dehors de ces quelques qualités, je n’ai pas accroché au roman. En fait, j’ai l’impression que beaucoup de thèmes sont effleurés et sans vraiment insister sur l’un ou l’autre. Du coup, c’est une enquête un peu chiante et peu intrigante, des personnages trop effacés, une tension politique pas vraiment creusée etc. Bof bof quoi, je suis complètement resté sur ma faim. J’ai termine le bouquin et je me suis dit : « Mein gott, tout ça pour ça ! ».

Les pièges du crépuscule (Frank Tallis)

1 Commentaire

  1. J’ai beaucoup aimé les 3 premières aventures de Max Liebermann et j’attendais la quatrième avec impatience malheureusement moi aussi j’ai été déçue par cette histoire sans grand intérêt. Je vais relire « Du sang sur Vienne ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages