2012

Ah celui-ci ça faisait juste un an qu’on en avait eu des teasers de plus en plus longs, et assez intrigants quant à la qualité des effets spéciaux du film. Bah de toute façon, il ne faut pas en demander plus à Roro Emmerich qui a la fâcheuse manie de pondre une pépite toutes les deux ou trois horreurs. Donc je suis obligé de tout voir pour me faire une idée. Hé hé. Cela reste tout de même l’extraordinaire réalisateur de merdes innommables (que je nomme et que j’aivuuuuues !!!) telles que Moon 44, Universal Soldier, Independance Day (le pire je crois), Godzilla, 10 000 (ah non tiens c’est celui là le pire). Ouh là là, ça donne le vertige un palmarès pareil !

Mais Emmerich c’est aussi l’auteur de « Stargate » et du « Jour d’après » qui sont deux films relativement cultes pour moi, en tout cas que j’ai toujours trouvés pas cons et vraiment bien faits. Mais pour toutes ces oeuvres, on trouve en commun son insupportable manie qui consiste à célébrer les USA, même s’il est allemand, et à conserver ses petites histoires proprettes (le papa, la maman, lechien-chien , les amerloques à grosses couilles) dans des scénarios les plus abracadabrants à la morale toujours irréprochable. Il n’y a peut-être qu’à sa passion pour sauver les petits chiens qu’on pourrait deviner sapédésexualité. Eh oui, il est dèpe le Roro , dingue !!! Alors que je trouvais étrange qu’il ne figure jamais un homo dans ses films, je me demande si c’est pour éviter d’être considéré comme militant (il l’est apparemment dans la vie) ou bien s’il est aussi coincé du cul que cela…

Dans 2012, on y célèbre la fameuse fin du monde qui est due à un brutal changement d’axe de la Terre (je me rappelle vaguement d’un truc comme ça). Cela déclenche les mouvements sismiques les plus énormes, et la planète entière subit de brusques déplacements tectoniques qui mettent l’humanité en péril. Les politiques du monde entier ont conservé secrète cette info, mais ils ont préparé quelque chose, et John Cusack comprend qu’il y existe un moyen de sauver sa famille.

Le film ne deviendra clairement pas culte pour moi, et il est loin d’avoir l’originalité et la crédibilité scientifique du « Jour d’après » (en tout cas c’était scientifiquement intéressant et cela interpellait, sans être réaliste). Et il n’a pas pu s’empêcher de coller tous sesgimmicks à droite et à gauche : un couple séparé qui se rabiboche pour des poulbots yankees aux yeux brillants, une pute russe qui meurt, mais on sauve son petit chien, le président américain (noir évidemment) héros de l’univers et parangon de vertu etc. Mais il n’est pas non plus insupportable, et au contraire propose un divertissement de qualité, malgré tous ses éléments énervants.

Les effets spéciaux sont bien conformes à ce qu’on a pu en voir dans les bandes-annonces, et le film en diffuse d’autres et bien aussi époustouflants. Mais en donnant ainsi à voir autant d’images de synthèse, on finit par voir un peu trop les « fils », aussi certaines scènes sont loin d’être d’un extraordinaire réalisme, même si la moyenne des effets est tout à fait satisfaisante. Il faut bien avouer que les effets visuels sont une des qualités majeures du film, et que le scénario tient sur un timbre-poste. Mais j’avoue que John Cusack est moins pénible d’un Nicholas Cage, et que son rôle d’écrivain un peu loser lui va bien, et lui donne un peu plus de relief.

On est donc bien dans le cinéma d’Emmerich, avec pas mal de ses clichés et autres caricatures qui me filent l’urticaire, mais des effets spéciaux et un brin d’histoire qui sauvent le tout. Un film parfait pour un dimanche soir, même si un chouïa trop long tout de même ! Ah oui, et on avait raison, c’était bien la tour Eiffel dans le teaser, mais celle de Las Vegas !!!

L’avis des copines : Nicolinux, Tambour Major, Parapluie, Orphéus, Jarod_, Patrick, BPTP, Zep.

2012

6 Commentaires

  1. Il est pas mal comme film … si l’on supprime la partie famille. J’ai pas trop aimé toutes ces actions humainement impossibles et cette fin hollywoodienne. Par contre, si quelqu’un peu m’expliquer comment la fille au chien finie noyée alors que les autres sont encore en vie (elle était entre la petite fille et le reste de la famille.

    Les graphismes sont explosifs par contre :)

  2. Emmerich militant gay ? Ah ben ça alors, elle est bien bonne… :gne: Il cache bien son jeu en effet.

    Bon sinon on est d’accord pour 10000. Je ne trouve pas ses films géniaux mais là… je crois que je n’ai pas tenu 20 minutes…

  3. Oui, bof,. le truc de sauver sa famille, a déjà été exploité dans un nanard du même genre qui devait s’appeler « Fusion The core » en V.O.
    C’est vrai qu’il est plus facile de se battre pour sauver les 3 personnes qu’on aime que pour un truc aussi dingue que 6 milliards d’individus.
    Pour avoir vu 2012 en V.O sous-titrée en Turc à Izmir (l’ancienne Smyrne) , je n’ai guére perdu qu’un début de soirée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages