La Princesse et la grenouille

Je n’y allais franchement pas en pensant que ça me plairait, mais plus par curiosité. Je voulais voir ce retour à la 2D et au dessin traditionnel, à la main, et puis Disney se vantait d’avoir enfin pondu une histoire digne de ce nom… Oh là là, ce que j’ai aimé !! Putain, mais j’ai adoré ce dessin-animé qui est d’une extraordinaire beauté formelle, qui est drôle et enlevé, qui nous régale de chansons jazzy sympathoches, de personnages secondaires adorables, et d’une belle histoire à la Disney (mais dans le sens positif pour une fois).

L’histoire tourne autour de Tiana, qui est serveuse dans un restaurant de la Nouvelle-Orléans. Elle est très attachée à sa maman et son papa, mais ce dernier qui était un passionné de cuisine est mort avant d’avoir pu réaliser son rêve. Et c’est Tiana qui économise pour réussir à acheter son restaurant dans cette Nouvelle-Orléans des années folles. Sa mère gardait la fille d’un magnat local, Charlotte, et cette fille un peu hystérique et écervelée, qui rêve du prince charmant, est une de ses meilleures amies. En même temps, le carnaval approche, et un prince indien débarque, le prince Naveen. Ce dernier est en réalité fauché et est accompagné d’un majordome revanchard. Le méchant qui est un sorcier vaudou convainc le majordome de participer à une sombre machination visant à transformer le prince en grenouille, et de prendre la fortune de Charlotte…

Je suis resté scotché pendant tout le film sur la beauté des dessins. Vraiment le travail est incroyable et les plans se succèdent comme autant d’oeuvres d’art. Je ne crois pas avoir jamais vu de Disney, même les vieux classiques, aussi beau et bien léché. En plus de cela, l’histoire m’a vraiment plu, et j’étais totalement dans le truc en quelques minutes. J’avais peur des musiques un peu trop présentes et chiantes, mais tout au contraire les références jazzy et années 20 étaient d’excellentes surprises. De même, les personnages sont justement composés et dosés, il n’y a pas trop de caricature, ni de politiquement correct trop insupportable (ce qui m’a réellement surpris). Et on trouve une compagnie de petits héros drolatiques et attachants un peu plus hauts en couleur que d’habitude, ce qui m’a aussi agréablement étonné.

En réalité, un des éléments les plus marquants est à double-tranchant… Ce que je veux dire par là, c’est que clairement « La princesse et la grenouille » est un véritable patchwork des productions à succès de Disney, on trouve des kyrielles de références que ce soit dans l’histoire ou les personnages. Et je ne sais pas si c’est l’aveu d’un manque d’originalité et d’une certaine facilité, ou plus simplement la marque d’un bel hommage et de clins d’oeil pour bien marquer ce retour aux sources. Ah vraiment, je n’arrive pas à me décider, mais mon optimisme sans borne pour ce film me pousse à pencher pour la seconde solution.

Car indéniablement le jazz fait Aristochat, le majordome aussi, les décors de bayou, la luciole et l’alligator font inéluctablement Bernard et Bianca avec Evinrude et les sbires de Médusa, la vieille sorcière vaudou n’est pas sans faire penser à Grand-Mère Feuillage de Pocahontas etc. On peut ainsi dégoter références sur références et reconstituer quasiment toute l’histoire. Mais l’ensemble se tient tellement bien, et m’a littéralement emballé.

En outre, comme nous sommes à la Nouvelle-Orléans, il y a beaucoup de références à la culture française ou plutôt « cajun » avec la luciole et son fabuleux accent créole. J’ai vraiment bien rigolé tout au long du dessin-animé, et même les séquences plus sentimentales sont très bien passées. Je suis sorti du cinéma avec le sourire aux lèvres, et ravi d’avoir enfin vu un Disney qui avait recouvré pour moi toutes ses lettres de noblesse.

L’avis des copines : Jarod_, Kinoo, Nicolinux.

La Princesse et la grenouille

5 Commentaires

  1. On l’a vu le week-end dernier, et j’ai adoré, pour le même genre de raisons aussi. Cro-Mignonne également, mais pas son père, ô surprise, puisque c’est LE fan de Disney de la maison !!

  2. Il est excellent ce film, je suis tout à fait d’accord! Bien qu’il n’ait pas bénéficié du même budget que le Roi Lion par exemple, l’exécution est impressionnante! Les personnages sont trop drôles! J’adore le fait que Disney se moque de l’archétype des princesses, avec le personnage de Charlotte. Et que dire de la musique, impossible de ne pas fredonner en sortant du cinéma… bravo!

  3. Coucou Matoo, oui j’ai trouvé aussi que c’était un joli film. Le retour de Disney à l’animation en 2D est un vrai plaisir et l’histoire est toute mignonne. A voir en amoureux, ça va de soi !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages