« Le mec de la tombe d’à côté » au Théâtre du Petit Saint Martin

Voilà le genre de pièce qui procure un plaisir fou, celui de la bonne surprise et de l’inattendu, si comme moi vous n’aviez pas lu le roman. Car je suis assez difficile en théâtre, où je n’aime pas vraiment le boulevard et pas vraiment non plus les pièces conceptuelles et sans narration. Là cela reste un décor assez dépouillé et seulement deux comédiens, mais ils remplissent tellement bien l’espace et bénéficient de tels dialogues qu’on en oublie le cadre, pour se concentrer sur le fond.

Cette pièce raconte donc l’histoire d’une rencontre entre cette femme (Anne Loiret) qui vient de perdre son mari trop jeune, et qui vient lui rendre visite au cimetière, et de ce type rustaud, plus tout jeune, qui a perdu sa mère avec qui il vivait : « Le mec de la tombe d’à côté » (joué par Vincent Winterhalter). Evidemment ces deux-là ont tout qui les sépare, mais petit à petit ils communiquent, et finissent même par tomber amoureux. Mais tomber amoureux à cet âge là, alors que les caractères sont déjà bien trempés, et quand il s’agit d’une bourgeoise précieuse et un agriculteur fruste, ce n’est pas exactement l’accord idéal et qui tombe sous le sens.

La pièce est idéalement dosée avec cette histoire d’amour incongrue et passionnante, souvent propice à des pointes ou piques d’humour bien senties, avec des moments de crise qui parlent clairement et avec une cruelle vérité des relations de couples. La pièce est loin d’être une comédie ultra-légère et sucrée, au contraire elle se fait un malin plaisir de disséquer la relation la plus dysfonctionnelle et mal assortie qui soit, et on voit bien que le happy end n’est pas forcément de mise ici…

Ce n’est pas le chef d’œuvre absolu du théâtre, mais un bon moment garanti, avec deux excellents comédiens, une bonne mise en scène de Panchika Velez, et une histoire à la fois touchante, originale et tragi-comique !

« Le mec de la tombe d'à côté » au Théâtre du Petit Saint Martin

3 Commentaires

  1. J’avais vu l’autre jour le synopsis de cette pièce (moi non plus je n’ai jamais lu le bouquin), et je m’étais dit qu’il fallait que je la vois, et je n’ai pas eu le temps. Tu me donnes envie de le prendre, ce temps, pour y aller.

  2. Rebonjour, ce « Mec… » est en effet une jolie adaptation du roman. Les acteurs étaient épatants et étaient à l’aise dans les décors minimalistes. C’est bien que la pièce soit reprise en raison de son succès. Bonne après-midi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages