Iron Man 2

J’avais été très agréablement surpris par le premier opus, avec un Tony Stark remarquablement interprété par Robert Downey Jr. Ce second épisode est tout aussi comestible et sympathique, avec en sus des tas de moments où l’on peut se régaler des effets spéciaux de l’armure d’Iron Man.

Évidemment ce n’est pas non plus le film de l’année, mais ça se regarde vraiment bien, et les quelques nouveaux, Mickey Rourke et Scarlett Johansson, font leur effet. Cette œuvre made in Marvel est porté par les deux qualités que sont les effets spéciaux, dont le film n’est pas avare, et Robert Downey Jr. Ce dernier cabotine à mort, mais il endosse remarquablement bien le personnage du comic. Il est autant suffisant, flambeur, branleur et drôle que le Tony Stark de la bédé. Son humour rend parfaitement bien, et donne au film beaucoup de charme et de légèreté.

Le scenario n’est ni original, ni surprenant, ni flamboyant, mais ce n’est pas non plus ce à quoi je m’attendais. Et c’est certainement là où on pourrait faire le plus de reproches. La narration est décousue et souvent sans queue ni tête. Mais surtout, il y a une incursion du SHIELD, organisation d’espionnage qui vient de la bédé (et dont Tony Stark a été dirigeant), qui n’est pas du tout expliquée et qui a dû rendre bien perplexe quelques béotiens. On se demande même ce qu’ils viennent faire là, vu que leur exploitation est assez incohérente et gratuite.

Le pire réside dans les dialogues en français, car une partie du film se déroule à Monaco, lorsque Mickey Rourke s’échappe de la prison. Un gardien lui lance très moliéresque : « Hey Prisonnier, mais que fais-tu ? ».

Mouahahahahahah.

Bref, c’était très un blockbuster très digeste, un excellent film de dimanche soir !

Iron Man 2

3 Commentaires

  1. Mwé, je n’ai pas partagé ton enthousiasme. Non, ce n’est pas un mauvais film. C’est même très regardable et les acteurs sont bons. Mais j’ai trouvé que c’est un peu « too much » de bout en bout à un point que c’en devient presque ridicule [attention spoiler : la séquence où il crée un nouvel élément chimique dans son garage est à mourir de rire ! ].
    Alors oui, c’est distrayant. Parfait pour un dimanche soir, chez soi, avec de la bière et des pizzas.
    A voir, éventuellement.
    Par contre, il faut aller jusqu’au bout du générique de fin…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages