Runaway, l’évadé du futur (de 1984)

Il y a quelques temps j’ai tellement détesté mon aspirateur que j’ai cherché sur le web quelques remplaçants potentiels. Et c’est alors que je l’ai vu !!!! Rho là là, mon petit cœur de développeur en BASIC sur ZX81 en 1986 a tout de suite battu la chamade. Il m’a fait penser à ce film culte (pour moi en tout cas) des années 80, un espèce de film chelou que personne n’a dû voir (Runaway, l’évadé du futur en français), mais que j’avais adoré, et que j’ai vu et revu en cassette pendant des années. Le héros c’était le moustachu Magnum, il jouait le rôle d’un flic dont le rôle était de traquer les robots ménagers devenus fous. Parce que dans ce futur alternatif (car y’a pas moyen qu’on se tape un futur pareil !!), y’a des supers robots qui font la vaisselle et s’occupent des mômes, et parfois se transforment en serial killer à cause de deux trois bugs mineurs (Microsoft va sans dire). Et sa coéquipière c’est la blonde de Dirty Dancing, celle qui se fait avorter par le père de Bébé. Bref !

On trouve dans ce film des tas de petits robots qui préfigurent certains prototypes japonais, tous ces automates à mille pattes articulées qui ressemblent à des mécanos. Et puis ces géniaux petits flotteurs à hélices avec une caméra ou d’autres fonctions (qui existent aujourd’hui d’ailleurs), je les tripais comme un ouf quand j’étais minot (j’avais 8 ans en 1984, mais j’ai dû le voir en 86 ou 87). Le plus ridicule c’était tout de même les robots évolués qui étaient sous la forme de grands parallélépipèdes avec quelques loupiotes et un bras articulé qui faisaient la bouffe ou la vaisselle. Huhuhu, pas crédible du tout. Ce qui est drôle c’est que c’est une bonne peinture de la manière dont on voyait les robots du futur… en 1984 !! Il y a donc tout un tas de décors et d’artefacts pseudo-futuristes qui proposent une curieuse vision d’un avenir qui ne sera point (quoi que vu comment on recycle nos modes… qui sait…).

En revanche, le film était un bon thriller, et j’en garde un excellent souvenir. Raison pour laquelle, je refuse de le revoir, et tiens à conserver intact mon heureux et puéril souvenir. Mais donc, revenons à mes androïdes qui rêvent de moutons électriques, je l’ai vu lui et j’ai craqué !! Rhooooo mon aspigeek analyse donc la pièce dans laquelle il se trouve (avec une caméra qui mate le plafond) et me calcule un chemin de nettoyage. Il retourne même tout seul à sa recharge quand il a plus de jus, et reprend ensuite son parcours de santé dans l’appartement. Ce n’est pas la panacée non plus hein, parce que le bougre ne va évidemment pas dans les coins, et n’est pas exactement un 4×4 tout terrain. Mais je suis tout admiratif de ces capteurs qui détectent les obstacles, de cette mécanique toute robotique, et de ses déplacements erratiques encore un peu verts. Je crois que c’est mon ZX81 (qui traîne toujours dans le garage de mes parents) des aspirateurs du futur !!!! I luuuuv it!!!


13 Commentaires

  1. J’avoue que j’ai été tenté aussi quand je l’ai vu. Mais vu ma surface d’appart, j’ai surtout besoin d\’un truc qui passe partout (y compris au dessus des meubles) et donc que je manipule a mano. Du coup j’ai adopté Spirou, un des plus petits de la marque cyclonique historique. Et j’en suis trrrrrès content ! :p

  2. rhaaa mais oui ce film ! Rtl9 a les droits il me semble, je l’ai vu diffusé dessus deux ou trois fois et je l’avais regardé en 99 :D. (rho putain, ce coup de vieux).

    chui d’accord avec un des commentateurs ci dessus, ce genre d’aspi a des performances très moyennes comparées aux autres « à mano ». En revanche il à pour lui d’être tout à fait trippant, je suis bien d’accord ! :yeuxlove:

  3. Amusant, la vidéo se regarde comme on regarde des chatons sur Youtube !
    « il va se passer un truc, c’est pas juste mignon, j’en suis sûr… Attention, il va se passer un truc ! » :roll:
    Eh bah noooon :rigole:

  4. On a eu qch cmme ça aussi à l’essai pour la pelouse. Bof. Surtout qd par erreur ça se met en route la nuit et que tu es obligé d’y aller avec une lampe de poche because les pôvres voisins…
    (on s’est offert samedi dernier un aspirateur Dyson ; à défaut d’être glamour au moins c’est efficace et au moins vu qu’il est tranparent tu vois tout ce que tu enlèves et imagines les acariens)

  5. Haha c’est génial ! Et ça s’allume tout seul, on peut le programmer pour qu’il passe l’aspirateur tout les jours à 18h même si on est pas là ?

  6. Questions pour un champion:
    Selon la vidéo > ZX81 était bien mode lustreur ?
    > il s’arrête toujours à 20 cm des rebords de la pièce ?
    > Il arrive à faire la différence entre du parquet et du carrelage ?
    > Il a un mode aspirateur (pchhhhh) ?
    :book:

  7. kokoro> En fait pour la vidéo, je n’ai pas mis le mode auto, mais simplement manuel, donc c’est moi qui le manipulait avec la télécommande. Sinon il a tendance à se cogner contre les bords ou s’arrêter à 1cm, ce qui est vraiment impressionnant en termes de couverture de surface à nettoyer.

    Il fait la même chose pour carrelage et parquet, et chez moi passe de l’un à l’autre sans souci (y’a une tolérance de 1cm de dénivelé entre les pièces). Je pense que ça aspire mais très très peu, c’est plus un mode balayage avec des petits balais latéraux tournant et une grosse brosse en dessous qui tourne aussi.

    Il a un mode « spot » quand un endroit est assez crado, et là il fait le max sur 1m2. j’ai testé ça sur de la terre que j’avais renversé d’un pot, et il n’a pas laissé une trace. :rigole:

    Ce n’est pas le truc parfait car il faut bien débarrasser avant pour optimiser, ne pas laisser des fils ou des branchements avec des rallonges qui traînent, des fringues ou des endroits inaccessibles etc.

    Mais je l’adoooore :coeur: .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages