La mixité comme antidote à l’homosexualité ?

MOuahahahahahah !!

En ce moment, je suis très France Culture, et je m’écoute quelques podcasts dans le métro tous les jours. J’adore certaines émissions (comme celle de Frédéric Martel et ses chroniques sur les industries créatives) et surtout celles qui évoquent l’Histoire. Il y a notamment ces Lundis de l’histoire qui sont d’une incroyable variété et souvent scotchant. Je reproche en revanche à France Culture d’avoir certains chroniqueurs subclaquants et avec des voix vraiment désagréables, aux discours parfois incompréhensibles. Mais bon ils sont souvent très très érudits et j’en suis sûr très bons depuis quarante ans !!

On entend souvent parler d’homosexualité sur France Culture, et c’est rarement en mal. Dans cette émission que j’écoutais toute à l’heure, c’était marrant car l’animatrice, Michelle Perrot, a concocté un thème passionnant : « Amitié et amour ». Qu’est-ce que c’est, qu’est-ce qui les définit l’un par rapport à l’autre, et surtout comment ces définitions ont-elles évolué (Oh putain sa mère, il faut accorder ou pas là ?? Parce que le machin est bien avant mais c’est plus une inversion stylistique qu’autre chose nan ??) tout au long de notre histoire. Et rapidement, les deux femmes qu’on entend dans l’extrait ci-dessous évoquent l’homosexualité dans ce classique contexte (et très années 50) des amitiés particulières entre garçons. J’ai été épaté par l’échange suivant qui était marrant comme tout car elles auraient pu dire des horreurs, alors que clairement elles n’étaient pas du tout dans le registre homophobe. Hu huhu.


Michel Perrot (et Anne Vincent-Buffault) – Amitié et Amour – France Culture

Ensuite l’invité est Julian Jackson, universitaire anglais à l’accent typiquement british et spécialiste de notre pays, et je vous conseille le podcast rien que pour son intervention, c’est passionnant. Il évoque en effet l’association Arcadie qui est (l’endroit d’où viennent Arkana et Shag Shag évidemment) mais aussi un des mouvements homos les plus importants (et unique à son époque) de l’après-guerre. J’avais lu quelques trucs sur cette époque, et notamment grâce la bible indispensable de Frédéric Martel si on veut comprendre le mouvement homosexuel français : « Le Rose et le Noir ». Il était assez négatif en bien des aspects sur ce mouvement, et Julian Jackson tend à en donner une vision un peu plus contrastée.

Bon sinon j’adore aussi Du Grain à Moudre dont les thèmes sont tous les jours complètement différents, et avec deux excellents animateurs (Julie Clarini, Brice Couturier) qui semblent maîtriser tout ce dont ils parlent, ce qui paraît juste surhumain !! Un jour on évoque un micro problème de Droit, un autre c’est à propos des différends entre l’Allemagne et la France d’un point de vue économique, sur l’avenir du film documentaire, ou encore sur nos cultures occidentales sous le joug de l’américaine ! Et dans cette dernière émission, j’ai adoré la conclusion de mon chouchou Frédéric Martel (il est PARTOUT !).


Julie Clarini et Brice Couturier (Frédéric Martel) – La culture occidentale a- t- elle cessé de séduire le reste du monde ? – France Culture

C’était une spéciale cace-dédi à Arthur pour cette brillante évocation toute franceculturienne de Lady Gaga herself !!

13 Commentaires

  1.  » ces définitions ont-elles évoluées » : tu n’accordes pas because ce qui importe d’abord c’est l’auxiliaire. Ici c’est « avoir » et donc, pas d’accord avec le sujet du verbe (= « définitions »). Il y aurait accord avec un COD s’il était placé avant l’auxuliaire avoir ( ex : « ma soeur a cueilli des roses » mais « les roses que ma soeur a cueillies »)

  2. J’écoute les mêmes podcasts :-)

    Le bouquin de Julian Jackson sur Arcadie est vraiment à lire ! J’ai appris plein de trucs sur la période 1950-1980 et l’ « homophilie ». C’est une période que les militants des années 90-2000 semblent avoir oublié, ou même rejettent… or on revient peut être à une manière de voir plus proche de cette époque : faire partie intégrante de la société, plutôt que de la subvertir.

  3. Je partage ton enthousiasme pour France Culture. Sauf que j’ai renoncé à écouter « du grain à moudre » très rapidement après l’arrivée de cette émission dans la grille. Sur un format aussi court, les débats ne devraient pas réunir plus de deux personnes (à moins qu’on n’ait pas envie de les entendre développer leurs points de vue). Et si Brice Couturier maîtrise à peu près les sujets qu’il traite, j’étais très agacé Julie Clarini jouer les idiotes (ou les Candides si je suis généreux) avec aussi peu de subtilité…son « autant pour moi » à répétition, après chaque connerie émise, me gonfle…Comme cela fait longtemps que je n’ai pas écouté l’émission peut-être ont-ils fait des progrès…je referais une tentative, si l’émission figure dans la grille d’automne!

  4. C’est marrant (à propos du problème d’accord du participe, traité par les précédents commentateurs) que tu parles d’inversion (au sens grammaticale) dans une note sur l’homosexualité…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages