« Nono » au Théâtre de la Madeleine

"Nono" au Théâtre de la Madeleine

Incroyable comme cette pièce de Sacha Guitry de 1905 n’a pas pris une ride. Et concernant ce spectacle au Théâtre de la Madeleine, tout est absolument parfait. Les comédiens, comédiennes, la mise en scène, les décors, rien à redire, et puis le texte est irrésistiblement « Guitry », à la fois très drôle, enlevé et bien écrit. Nono (Julie Depardieu) est une jeune et jolie fille un peu écervelée (c’est un euphémisme) qui a pour amant Jacques (Xavier Gallais). Ce dernier veut la présenter à son meilleur ami, Robert (Michel Fau) qui se débat lui-même avec son amante (Brigitte Catillon), avec laquelle il veut rompre.

Finalement Robert fait la conquête de Nono, et ils s’en vont en vacances en province. Mais évidemment les amants éconduits les retrouvent (en ignorant qu’ils sont ensemble), et c’est le début des quiproquos et autres marivaudages. Oh l’intrigue n’est pas nouvelle ou follement originale, mais j’étais surpris d’un ton pareil et d’un tel contenu pour une pièce de 1905. En effet, le libertinage qu’on y trouve paraît drôlement déplacé pour l’époque (c’est aussi comme cela qu’on confirme que la libération des mœurs n’est pas une fonction strictement croissante).

On ne s’ennuie pas une seconde lors de la pièce, et elle est surtout servie par de superbes comédiens avec en tête de proue un génial et très sexy Xavier Gallais (surtout quand il part en crise…), une excellente Julie Depardieu et aussi superbe Brigitte Catillon (dont j’ai toujours particulièrement aimé le timbre de voix). La mécanique est vraiment bien huilée, et je n’ai pas vu le temps passer. On rit de bon cœur (mais sans se taper le cul par terre) et l’ambiance 1900 (du décor et des magnifiques costumes) contribue aussi à se replacer dans l’époque et ses codes. Cela m’a rappelé le « KWTZ » de Guitry qu’a joué mon cher et tendre il n’y a pas si longtemps, et m’a donné envie de voir d’autres pièces de l’auteur.

"Nono" au Théâtre de la Madeleine

4 Commentaires

  1. Même pas une remarque sur l’affiche de Pierre & Gilles avec leurs superbes paravents, leurs 2 boules de fleurs à leurs pieds et une giclette de paillettes en leur sommets…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages